Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Meilleur driver de golf 2014: Actualisation de notre panel de tests

Meilleur driver de golf 2014: Actualisation de notre panel de tests (mai)

Près de six mois après la sortie de notre classement des meilleurs drivers de golf sur la base de nos tests au trackman, nous vous proposons ce jour, une nouvelle édition de notre classement, tenant compte des sorties de nouveaux produits sur le début d’année 2014.

La majorité des drivers pour 2014 sont apparus pour le PGA Merchandise Show d’Orlando fin janvier, et sont ensuite arrivés en France entre mi-février et mi-avril.

De notre côté, nous avons sollicité le plus grand nombre de marques pour tester ces clubs, et à quelques petites exceptions, nous avons eu l’opportunité de tester les plus significatifs.

Une simple précision, au moment où nous écrivons ces lignes, nous sommes en préparation du test du dernier driver Cleveland Altitude, et n’omettrons pas d’ajuster cet article.

Jusqu’à présent, nous avons pu tester les produits des marques suivantes :

Sont restés sourds à nos demandes de produits : Nike, Cobra et Wilson

Cependant, nous considérons avoir testé en 2014, les drivers des six premiers fabricants mondiaux, et selon, un de nos récents articles, les clubs qui représentent à ce jour 90% des ventes.

Comme pour notre classement des meilleurs drivers publiés en Octobre dernier, nous vous proposons le même système de catégorisation. A savoir, non pas un classement, mais plusieurs classements, en fonction de caractéristiques précises mesurées au trackman.

Pour ces différents tests au cours de l’année 2014, nous avons fait appel à des golfeurs amateurs d’index compris entre 2 et 20.

Notez que vous pouvez retrouver notre précédente actualisation en cliquant sur le lien suivant : Palmarès 2013

Liste des catégories du palmarès 2014 des meilleurs drivers :

  1. driver donnant la plus grande vitesse de swing,
  2. driver donnant la trajectoire de balle la plus haute,
  3. driver donnant la vitesse de balle la plus rapide,
  4. driver donnant le meilleur smash factor,
  5. driver donnant le moins de spin,
  6. driver donnant le plus de carry en mètres,
  7. driver ayant le meilleur ratio d’efficacité entre la vitesse de swing et la distance générée au carry

Au global, nous allons vous présenter 17 drivers entre les nouveaux modèles de 2014, et les modèles de la deuxième partie de 2013 toujours en vente en magasins.

Pour chacun de ses drivers, nous avons systématiquement testé des clubs en loft 10,5 degrés et en shaft regular graphite.

Pour les clubs que nous avons testé en 9,5° ou en stiff, nous les avons exclu de cette liste afin de ne bien comparer que des clubs comparables.

Dernière remarque concernant notre classement, nous avons décidé de ne plus présenter le classement de distance totale comprenant la roule, et ne présenterons qu’une donnée de distance : le carry (la portée de la balle au moment de toucher le sol).

Les tests ayant tous été réalisés en indoor, nous considérons que la mesure de carry + roule peut être moins précise que pour un test en outdoor dans des conditions strictement identiques (météo, pression de l’air, dureté du sol…).

Finalement, le seul paramètre qui a varié systématiquement sur les clubs testés en dehors des têtes, est le poids des shafts, compris selon les modèles entre 43 et 66 grammes.

  • Driver donnant la plus grande vitesse de swing

Vitesse de swing

  • Manquent dans le panel, le 588 Custom Cleveland, le BIG Bertha Alpha qui ont été testés en 9.5 degrés ou en stiff, et vont devoir être retestés pour actualiser ce classement.

Belle surprise de notre série de tests, le Mizuno JPX-EZ est d’une courte tête au sommet de notre classement pour la vitesse de swing, donnée qui dépend des golfeurs comme des caractéristiques du club.

Leader mi-2013, le Callaway Optiforce avait nettement gagné dans cette catégorie, et notamment par rapport à des choix techniques fait par la marque, comme le fait d’allonger le shaft ou de proposer justement un poids parmi les plus réduits.

Finalement, conformément à sa communication, le JetSpeed qui est deuxième de notre panel, , confirme bien qu’il est un driver pour augmenter la vitesse, surtout pour les index moyens.

  • Driver donnant la trajectoire de balle la plus haute,

Loft dynamique

  • Soulignés en couleur, les nouveaux drivers dans notre panel.

Grande tendance de l’année 2014, « Loft-up » chez TaylorMade, tous les fabricants ont eu tendance à accroître les hauteurs de trajectoires par un déplacement du centre de gravité de la tête des clubs.

Pour des drivers de loft 10.5° et pour des testeurs amateurs ayant tendance à lever la balle, l’Optiforce reste, du fait de certaines de ses caractéristiques, le club qui lève le plus la balle au drive.

Dans les nouveaux drivers, le Ping G25  donne légèrement plus de loft dynamique que son prédécesseur le Ping G20 (18.6 contre 18.2).

Le Mizuno JPX-EZ est aussi l’un des clubs 2014 qui lève le plus la balle, ce qui a aussi une incidence sur le degré d’atterissage, qui dans son cas est élevé (40.9).

Pour TaylorMade, champion du loft, les nouveaux drivers SLDR et Jetspeed donnent effectivement plus de lofts que les anciens R1, et RocketballZ.

A l’inverse, nous vous proposons ci-dessous, le classement des trajectoires les plus tendues (favorables à la roule). Sans surprises, il n’y a aucun club 2014 dans le top-5 !

Trajectoire plus tendue 

  • Driver donnant la vitesse de balle la plus rapide

Selon nous, il s’agit d’une des données les plus importantes, car elle traduit la performance du club par rapport à la vitesse de swing, impliquant la performance de la face, la performance du shaft, la tolérance et la puissance générée.

vitesse-balle-drivers2014.jpg

Concernant ce classement, il est aussi important de préciser que nous n’avons pas particulièrement procédé à de fitting ou de réglages pour les différents modèles.

En adaptant à chaque fois le club aux testeurs, nous aurions sans doute obtenu des écarts plus resserrés, et plus proche de la performance moyenne…des testeurs.

Dans le cas qui nous intéresse, nous avons testé des clubs en sortie de racks de magasins, à  savoir des versions standards.

Ainsi, et en prenant des pincettes, nous considérons à ce jour, que le Mizuno JPX-EZ, surprise de notre test, car nous ne l’attendions pas à ce niveau, est bien le leader de cette catégorie, challengé par le nouveau TaylorMade JetSpeed.

  • Driver donnant le meilleur smash factor

Smash factor

Le smash factor est le rapport entre la vitesse de swing et la vitesse de balle. Ce rapport donne une très importante indication sur la tolérance du couple tête-shaft par rapport aux testeurs.

Pour notre catégorie de testeurs qui n’a pas la prétention d’être représentative de toutes les catégories d’index 0 à 54 (la moyenne est plus proche de 20 sur notre panel), le résultat est favorable trois drivers ex-aequo : les Mizuno JPX-EZ et JPX 825, et le TaylorMade RBZ que l’on peut considérer comme étant plus faciles à manier.

Attention, toutefois, les notes entre les dix-sept drivers du classement sont extrêmement proches !

Concernant le Big Bertha et le i25, les résultats à mi-année, nous laissent penser qu’il faudra revérifier les données, non pas que nous pourrons les monter à 1.46, mais plus vraisemblablement à 1.43 /1.42…à confirmer.

  • Driver donnant le moins de spin

Le taux de spin est le cheval de bataille des marques concernant les drivers.

A l’inverse des wedges, les marques cherchent à réduire ou plutôt à optimiser ce taux de rotation de la balle après l’impact pour qu’il permette le vol de la balle, mais ne ralentisse pas trop sa course en vol et au sol.

Spin

Comme nous pouvions le supposer, TaylorMade avec le nouveau SLDR est le grand vainqueur de ce classement provisoire, mais les écarts sont là aussi infimes, notamment entre les sept premiers du classement, dont quatre drivers 2014 !

En matière de spin, Ping confirme chaque année un certain savoir-faire, en plaçant trois clubs dans le top-7.

  • Driver donnant le plus de carry en mètres

Catégorie reine pour beaucoup de golfeurs amateurs, il est très tentant de choisir son driver en fonction de la distance, pourtant, cela ne devrait pas être le seul argument à prendre en compte.

La dispersion, la régularité, et l’efficacité devraient compléter les critères de choix.

Carry

Fort logiquement, avec la vitesse de swing et la vitesse de balle les plus élevées, tout en ajoutant un loft dynamique important, nous retrouvons premier au carry, le Mizuno JPX-EZ.

TaylorMade place dans le top-5 ses deux drivers SLDR et JetSpeed.

Globalement, les clubs 2014 proposent bien des gains par rapport aux produits 2013.

Chaque marque arrive à faire mieux par rapport à ses propres produits. C’est le cas pour Ping entre le G25 et le G20, idem pour Callaway entre le X2HOT et le XHOT.

  • Driver ayant le meilleur ratio d’efficacité entre la vitesse de swing et la distance générée au carry

En rapportant la vitesse de swing à la distance, on obtient un ratio qui détermine à quel point un driver est efficace par rapport à l’énergie développée pour faire la distance.

Ce ratio est très intéressant concernant la performance intrinsèque d’un club.

Degré d'efficacité

Pour conclure, ce classement intermédiaire permet de distinguer les tendances de 2014, et de constater une part de la réalité entre les objectifs annoncés par les marques, et les résultats mesurés pour des clubs non-fittés.

Pour les marques qui nous lisent, notez qu’il nous faudra encore tester ou retester certains clubs en 10.5° et regular : Cleveland 588 Custom (le test de 588 Altitude est déjà programmé), le Ping i25, les Big  Bertha et Big Bertha Alpha, sans parler des éventuelles nouveautés prévues pour cet été.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3216
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.