Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

McIlroy remporte le Deutsche Bank Championship 2012 en -20 sous le par !

Mcilroy-3.png

« J’ai appris à gagner les gros tournois de golf », c’est ainsi que le plus jeune vainqueur d’un tournoi majeur de golf a commenté sa performance du week-end de play-off sur le TPC de Boston, pour le compte de la 2ème épreuve finale de la Fedex Cup sur le PGA Tour.

Rory McIlroy n’en finit plus de battre des records, et après celui du plus jeune vainqueur en majeur, il ajoute celui du plus jeune vainqueur d’un tournoi de play-off, et devient par la même occasion, le plus jeune leader de la Fedex Cup dans l’histoire récente de cette compétition.

Impressionnant succès, pour celui qui a traversé une petite crise de résultats en milieu de saison, le privant de bons résultats en majeur, et notamment au Masters, à l’US Open (tenant du titre) et au British, mais qui a su renverser la tendance avec brio depuis les championnats du monde d’Akron.

Le nouveau numéro 1 mondial avait bien commencé sa saison en remportant le Honda Classic, et chipé la première place à Luke Donald, mais c’est surtout sa fin de saison qui est riche en victoires. Son succès au Deutsche Bank Championship est tout simplement sa 2ème victoire en trois départs sur le PGA Tour.

Selon son entraîneur pour le swing, le tournant a eu lieu la veille du début des WGC d’Akron, où la somme d’efforts fournis par le nord-irlandais sur sa technique a commencé à payer.

Il frappait enfin les balles comme il le voulait, et derrière il a enchainé avec une deuxième victoire en majeur à Kiawah Island (US PGA Championship).

Il consolide sérieusement sa place de numéro 1 mondial devant une concurrence pourtant au rendez-vous.

Un mano à mano de rêve entre McIlroy et Oosthuizen

Le tournoi de Boston présente à l’arrivée, le plus beau top-5 de la saison avec Louis Oosthuizen qui termine second à un seul coup, Tiger Woods suit à deux coups devant Phil Mickelson et Dustin Johnson à six coups.

La victoire de McIlroy en -20 sous le par est aussi le reflet d’un terrible mano à mano, disputé tout le week-end avec le sud-africain, Louis Oosthuizen (vainqueur du British Open 2010 et héros malheureux du Masters 2012, perdu en play-off contre Bubba Watson).

Si McIlroy a réalisé un départ canon sur le dernier tour disputé lundi avec trois birdies sur les quatre premiers trous. « Shrek », surnom donné au sud-africain sur le PGA tour, qui avait rendu une splendide carte de 63 la veille, pour se poster en tête du tournoi, n’a pas eu la même réussite lors du dernier tour.

Dès le début de la partie, le "sudaf" qui comptait quatre coups d’avance sur McIlroy, allait toucher deux bunkers de fairways, égarer un drive à gauche au départ du 5 qui lui coûta un double-bogey, et se retrouver décrocher pour la victoire finale sur le trou numéro 12.

Pourtant, à partir du dernier tiers du parcours, il rentre deux birdies (trou numéro 13 et 15), et se relance pour disputer la victoire finale à McIlroy, mis sous pression en fin de partie.

Les deux hommes qui jouaient dans la dernière partie vont concéder un bogey au 17 et le par au 18. McIrloy a donc su conserver un coup d’avance sur un Oosthuizen, déçu de louper une victoire qui lui tendait les bras, samedi.

C’est justement ce qu’a appris à faire, le numéro un mondial qui lui ne laisse plus filer de telles occasions de s’imposer.

Au sortir du trou 18, « Shrek » admettait de pas avoir bien pris en considération le vent sur le parcours, et ne pas avoir putté de manière aussi magistrale que la veille.

oosthuizen.png

Le jeu de Tiger Woods est de plus en plus consistant !

Un autre golfeur a vécu un tournant important dans son jeu et ses résultats, et il s’agit du plus important rival du Nord-Irlandais : Tiger Woods, numéro 3 mondial.

Après un départ canon sur le premier tour avec une carte de 64, Tiger Woods pouvait se poser en favori du Deutsche Bank Championship.

Il ne lui restait plus qu’à démontrer sa capacité à très bien jouer pendant quatre tours.

Tiger Woods termine 3ème du tournoi en ayant disputé quatre tours sous la barre des 70 (64-68-68-66), ce qui ne lui était plus arrivé depuis deux ans et le BMW Championship 2009, justement la prochaine épreuve des play-offs de la Fedex Cup.

« Mon jeu commence à se mettre en place. Je suis satisfait des progrès que j’ai accomplis cette semaine. » déclarait un Tiger Woods enfin régulier sur quatre tours, mais toutefois incapable de revenir mettre la pression sur le vainqueur.

Le dernier obstacle sur la route du tigre pourrait donc bien être le jeune nord-irlandais…

Les hommes de Davis Love  III dans une forme inégale avant l’annonce officielle de l’équipe US de Ryder Cup.

Si le capitaine américain peut noter avec soulagement le retour en forme de Phil Mickelson (4ème), et les confirmations de Brandt Snedeker (6ème) et Dustin Johnson (4ème), il pourrait commencer à s’inquiéter de la grande forme affichée par le numéro un mondial, et surtout leader de l’équipe européenne.

En plein play-off de la Fedex Cup, il devrait annoncer aujourd’hui la nomination des wild-cards américaines pour accompagner l’équipe à Medinah à la fin du mois.

Mcilroy-boston.png

Hunter Mahan et Rickie Fowler n’ont pas du très bien dormir dans cette perspective.

Le premier n’a plus fait un top-10 depuis six tournois disputés (termine seulement 39ème), et le second a terminé son dernier tour avec une une carte de 76 (74ème et presque bon dernier du tournoi).

Trois mois auparavant, on annonçait l’équipe américaine imbattable avec Tiger Woods, Bubba Watson, Jason Dufner, Nick Watney, Dustin Johnson, Matt kuchar et Hunter Mahan a leurs meilleurs niveaux. Qu’en sera-t-il dans trois semaines face à McIlroy, Donald and co ?

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1863
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.