Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Masters Augusta 2019: Risque majeur de terminer lundi

Masters Augusta 2019 : Risque majeur de devoir terminer lundi

Le jeu a été brièvement interrompu vendredi, et pour la première fois depuis 2005. Le Masters d’Augusta, premier majeur de golf de la saison 2019, est menacé d’une météo particulièrement peu propice à la pratique du jeu, et notamment pour le dernier tour, dimanche. Le risque est réel que ce dernier tour soit reporté à lundi, un événement sans précédent pour le Masters, et une décision difficile à prendre pour Fred Ridley, confronté à sa première crise majeure en tant que chairman d’Augusta.

Découvrez nos formules d'abonnements

Alors que le tournoi répond à toutes nos attentes en termes de spectacles et de suspenses, ce Masters pourrait bien être historique à plus d’un titre.

Après deux tours, les prévisions météos sur le sud-est des Etats-Unis sont particulièrement inquiétantes pour le bon déroulement du tournoi.

Les météorologues n’hésitent pas à utiliser de superlatifs pour qualifier les conditions qui vont attendre les golfeurs pour le week-end.

« Dimanche va amener son lot de risque d’orages généralisés sur la région, et même de tempêtes rendant les conditions météorologiques peu en adéquation avec la pratique du golf. On risque des éclairs fréquents, des averses torrentielles, et des fortes rafales de vent » selon Alex Sosnowski, directeur des prévisions chez AccuWeather.

Le spécialiste suggère d’avancer les heures de départs.

« Le matin et en début d’après-midi, le temps ne devrait pas encore être pluvieux. Cela devrait être un avantage de commencer tôt pour éviter les risques grandissants d’orages sur la fin de journée. » ajoute-t-il.

Le sacro-saint tournoi des Maîtres est donc sous la menace d’une interruption ou à minima de fortes perturbations pour son bon déroulement, et alors que les deux premiers tours nous permettent de rêver à un scénario dantesque.

Mis à part Justin Rose, et Sergio Garcia, pratiquement tous les favoris sont au rendez-vous du week-end, et dans un mouchoir de poche.

Les conditions annoncées font craindre pour la sécurité des joueurs, et surtout des spectateurs réunis en masse autour des fairways, surtout en cas de tornades.

Vendredi, un membre de la sécurité a glissé dans la boue, tout près de Tiger Woods, le touchant au pied, et laissant craindre à une blessure du tigre.

Finalement, l’incident a été sans gravité, et le principal intéressé a bien volontiers reconnu que cela faisait partie des choses qui arrivent quand il y a autant de monde autour d’un parcours.

Le niveau d’humidité annoncé ne devrait pas être le plus gros problème pour le parcours, par contre, des vents violents pourraient bien empêcher le bon déroulement du tournoi.

Fred Riley, Chairman d’Augusta et ses équipes ont été sur le pied de guerre une bonne partie de la nuit de vendredi à samedi, pour chercher la meilleure solution possible, surtout afin d’éviter de reporter le dernier tour à Lundi.

Ils sont face à une décision douloureuse, ennuyeuse, coûteuse, et sans précédent.

Si les conditions météorologiques venaient encore à se dégrader, ils seraient contraints d’annoncer, et le plus tôt possible un report à Lundi.

Une annonce qui devra être annoncée impérativement dès le troisième tour, samedi.

Un autre majeur a été concerné dans un passé récent par des conditions dantesques.

Il s’agissait justement de l’Evian Championship 2017, raccourci à seulement trois tours, et pour lequel tout avait été fait pour terminer dimanche, et malgré des conditions injouables.

L’image du tournoi en avait pâti, mais les organisateurs pressés par les télévisions, et notamment américaines, ainsi que par la LPGA n’avaient pas eu d’autres choix.

Dans le cas du Masters, à cette heure, impossible de faire des prédictions sur la décision qui pourrait être prise, même si le report à lundi semble être actuellement l’option la plus sérieuse, ce qui impliquerait de mobiliser les bénévoles, une journée supplémentaire, et mettrait encore un peu plus sous pression, les équipes terrains.

Au vue de l’importance du tournoi, on n’imagine pas les joueurs se plaindre de rester une journée supplémentaire, surtout si cela permet d’en découdre dans des conditions qui ne pénalisent pas les uns ou les autres.

Une chose est déjà certaine, le scénario de ce 83eme Masters devra fortement tenir compte des conditions météorologiques. Les golfeurs les plus expérimentés, et les plus patients pourraient bien en tirer avantage…

Crédit photo : Bill Streicher/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 153
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.