Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Masters Augusta 2018 : Dustin Johnson, toujours dans la peau du numéro un mondial !

Masters Augusta 2018 : Dustin Johnson, toujours dans la peau du numéro un mondial ! - Crédit photo : Getty Images fourni à Jeudegolf par TaylorMade

Avec le retour de Tiger Woods, la forme de McIlroy, les espoirs en Jordan Spieth, on en oublierait presque Dustin Johnson. L’américain est pourtant toujours numéro un mondial, et numéro un des favoris pour la victoire au Masters. Son trône a failli vaciller à deux reprises cette année. Jon Rahm à Torrey Pines, et Justin Thomas à Austin ont bien failli lui piquer sa place. A Augusta, il se doit une revanche, et pourrait bien en profiter pour remettre les pendules à l’heure. Ce Masters est pour lui une occasion exceptionnelle de démontrer qu’il est bien le plus grand !

Découvrez nos formules d'abonnements

Dustin Johnson se doit une revanche à Augusta

Il y a tout juste un an, Dustin Johnson arrivait au Masters  dans la peau du meilleur joueur du monde incontestable et incontesté.

Vainqueur de trois tournois dont le Genesis Open et le Championnat du monde de match-play avec une facilité déconcertante, et ce, malgré la qualité de ses adversaires, DJ était largement en tête des cotes pour une victoire sur le premier majeur de l’année.

Au cours des deux éditions précédentes, il avait su se mettre en évidence avec des places finales de quatrième (2015) et sixième (2016), tant et si bien que tous les voyants étaient au vert.

A quelques heures du premier tour, un incident à la fois ridicule et dramatique pour sa carrière allait se produire : Une chute dans un escalier.

Il a manqué quelques marches dans sa maison louée pour l’occasion, et s’est blessé au dos, de sorte qu’il n’a finalement pas pu prendre le départ.

Il a pourtant bien essayé de démarrer son Masters, mais finalement renoncé au dernier moment pour le forfait le plus frustrant qui puisse être, pour lui, mais aussi pour le spectacle.

Même si la suite de sa saison fut honorable, la dynamique était cassée. Il lui a fallu plusieurs semaines pour retrouver la plénitude de son jeu, et la confiance.

Il remporta plus tard dans la saison le tournoi de New York, mais son palmarès en majeur était resté vierge alors qu’on attendait bien plus de lui.

Consacré numéro un mondial, entre son forfait à Augusta, et des prestations quelconques sur les autres majeurs, Dustin a manqué son couronnement, ou tout du moins, un succès majeur qui forge une image de leader.

C’est donc bien un enjeu de ce majeur qui va commencer : Dustin Johnson peut-il démontrer qu’il est le numéro un sur un gros tournoi avec une pression supplémentaire ?

Gagner le Masters pour trôner sur le golf mondial

Fondamentalement, aucun doute qu’il a en a la capacité. Il ne reste plus qu’à le faire. Mais, est-ce que le train n’est pas passé ?

Sa saison 2018 est loin de ressembler à 2017 jusqu’à présent. Au lieu de tout dominer, il doit se contenter d’une seule victoire au tournoi des champions, une étape du PGA Tour qui lui réussit d’ailleurs souvent.

Cette chute dans les escaliers a été à la fois ridicule pour un sportif de haut niveau sur le point de jouer le tournoi de sa vie, et terriblement dramatique, car elle a changé le cours de son histoire… Peut-être ?

« Oui, effectivement, l’an passé, je jouais très bien, et cela a été très décevant de ne pas être en mesure de jouer. » Dustin Johnson ajoutant « Mais cette année, beaucoup de choses se sont passées depuis. »

Et à l’évidence, il lui a été difficile d’échapper aux questions sur sa chute, et donc oublier ce passage.

« Je suis interrogé tous les jours ici et là, sur le practice ou en marchant sur le parcours. Donc on me le rappelle tout le temps. »

Ceci étant, DJ se sent aussi très excité à l’idée de revenir et de pouvoir jouer au golf. Il sent que son jeu est en place, et il affirme avoir fait le plein de confiance avant d’arriver à Augusta.

Quoi qu’il en soit, cette année, il a beaucoup à prouver pour effacer un cut manqué à l’US Open, une cinquante-quatrième place au British, et un top-15 à l’US PGA.

Depuis son drive exceptionnel à Kapalua (393 mètres en descente sur un par-4) resté court de quelques centimètres du trou, il s’est fait trop discret. Lui avait en fait en tête un tout autre plan : Briller à Augusta pour gagner sa première veste verte, et son second majeur après l’US Open 2016.

Pour sa seulement huitième apparition, Dustin Johnson, malgré ses 33 ans n’est pas si expérimenté que l’on pourrait le croire à la vue de sa belle carrière.

Sa puissance phénoménale depuis le tee devrait lui apporter un avantage non-négligeable.

Si son début de saison est discret, le joueur admet bien s’être spécifiquement préparé pour Augusta. Il ne l’a certes pas crié sur les toits, mais il se prépare bien dans cette perspective.

Jamais sans son trackman, DJ a travaillé avec son équipe autour de lui, composé notamment d’un représentant de chez TaylorMade, lui faisant tester des balles ou des clubs.

« Je peux toujours m’améliorer. Tout peut être meilleur »

Jusqu’à récemment, il n’était pas connu pour être obsédé par les détails, comme par exemple un Tiger Woods qui peut détecter le moindre détail changé avec ses clubs.

Il peut discuter du taux de spin de sa balle avec son driver, mais ce n’est pas pour autant un « metteur au point ». Il est bien plus un joueur de feeling qu’un technicien préoccupé par les détails.

Le numéro un se prépare spécifiquement pour Augusta

Pour se préparer au plus grand défi de sa carrière, Johnson a déclaré avoir passé plus de temps à travailler la finesse de ses approches, et son putting qu’à l’accoutumée.

On aurait pu croire qu’il aurait passé du temps à driver… Cependant, depuis le début de la saison, il passe assez régulièrement du M3 au M4. Au cours du Genesis Open, il a travaillé dans l’idée de passer du M4 au M3, alors que le premier driver lui avait plutôt bien réussi.

Cette fois, à Augusta, son équipementier a bien confirmé qu’il partirait avec le… M3.

Quel que soit le driver utilisé, sa puissance sera bel et bien un énorme atout sur le long parcours d’Augusta où il faut surtout porter la balle au carry.

Son autre atout pourrait bien être aussi son attitude. Toujours imperturbable, certains diront cool, jamais un mot plus que l’autre, Dustin Johnson fait tout ce qu’il fait toujours dans un seul but : Gagner.

Il sait que la position de numéro un mondial lui donne certains privilèges (l’attention du public et des médias) comme il sait qu’il est attendu au tournant.

Il est à un pic de sa carrière, et son jeu est complètement optimisé sur et en-dehors du parcours pour gagner.

Numéro un depuis 59 semaines, son histoire sera surtout regardée par le prisme des victoires en majeur.

« Etre numéro un mondial est un très gros accomplissement. Je suis très fier de moi pour être parvenu à ce rang, mais le plus important, c’est que je veux y rester. Pour ce faire, je dois continuer à me pousser et à travailler dur. »

Finalement, une seule chose pourrait perturber son histoire : Le retour triomphal de Tiger Woods. Cet événement pourrait le ramener dans l’ombre et peut-être l’inquiéter ? Interrogé à ce sujet, il a répondu « Non, j’aimerai assez bien lui serrer la main sur le tee du trou numéro un dimanche, surtout si nous sommes en dernière partie. Je pense que ce serait assez amusant. »

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 449
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.