Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Masters 2015: Woods dans le coup pour son retour à Augusta

Masters 2015: Woods dans le coup pour son retour à Augusta

L’attention qui est portée sur Tiger Woods lors d’un majeur, et qui plus est au Masters est toujours très forte. L'édition 2015 n’échappe pas à cette règle, surtout que le tigre fait son retour à Augusta à plus d’un titre. 

Sommaire de l'article consacré à Tiger Woods au Masters d'Augusta 2015

  1. Le nouveau Tiger
  2. Pourrait-il batailler pour une éventuelle cinquième veste verte ? 
  3. En net progrès sur le second tour 

Le nouveau Tiger

Absent en 2014, un événement dans l’histoire de l’épreuve et pour sa propre légende, Woods est de retour après une interruption de carrière de deux mois, suite à sa pire carte de score en carrière au Farmers Insurance Open. 

Depuis le mois de février, un épais mystère régnait autour de la participation de Tiger à ce Masters, mystère dissipé seulement quelques heures avant le début du tournoi. 

Plus qu’une énième participation de l’américain au plus prestigieux tournoi de golf de la planète, les observateurs ont été frappés de revoir un Tiger Woods dans des dispositions bien différentes de ce qu’il avait l’habitude de réserver au public ou aux médias. 

C’est en fait un Tiger Woods beaucoup plus détendu qui est apparu cette semaine, et un peu comme si c’était une nouvelle personne. 

Très souriant, avenant avec la plupart des personnes qu’il croise sur et en-dehors du parcours, à commencer par ses partenaires de jeu, mais aussi les journalistes, et dans une moindre mesure, le public. 

Affable avec la presse, Woods a même participé au concours de par-3 pour la première fois en onze ans, emmenant avec lui sa petite famille, ses enfants Sam et Charlie, respectivement 7 et 6 ans, ainsi que sa petite amie qui n’est autre que la championne olympique de ski, l’américaine Lindsey Vonn. 

Dans la période de pré-Masters, nous nous sommes tous demandés quel Tiger Woods allions-nous retrouver sur le terrain ? 

Allait-il pouvoir revenir pour prétendre à quelque chose ou simplement faire de la figuration ? 

Pourrait-il batailler pour une éventuelle cinquième veste verte ? 

A cela, on pourrait ajouter « Est-ce que le nouveau Woods en version sympathique pourra aussi être bon sur le parcours ? » 

La première journée du Masters 2015 a donc donné des éléments de réponses à toutes ces questions. 

Le tigre a joué un premier tour solide en 73, ne démontrant aucune défaillance significative dans le petit jeu, ce qui l’avait justement perturbé en Février dernier. 

Toutefois, au soir du premier tour, il se trouvait déjà à neuf coups du leader, Jordan Spieth, auteur d’un 64 stratosphérique… 

Woods s’est dit heureux de son score, et encouragé pour la suite de son tournoi. 

« Je me sens bien » sortant d’une partie de golf qui avait duré cinq heures dans la chaleur d’Augusta, et parfois sous le vent. 

« J’ai senti que je tapais suffisamment bien la balle pour taper quelques coups sous le par. Notre groupe a bataillé avec les greens. Nous avons parlé entre nous du fait qu’ils étaient vraiment lents aujourd’hui. Nous avons pas mal de difficultés à frapper de bons putts, surtout sur les putts en pente qui ne pardonnent pas ici. » 

Concernant son petit jeu qui était forcément sujet à questions, Woods a répondu « C’est de nouveau mon point fort. C’est pourquoi je me suis secoué, et que j’ai pris du temps pour couper avec la saison…retrouver mes meilleures sensations. J’ai tapé des centaines et des centaines de coups pour être certain que cela allait redevenir mon point fort. » 

woods-masters1.jpg

Interrogé sur ses chances de succès « Je suis toujours dans le coup. Je n’ai que neuf coups de retard, et le chemin encore long d’ici à la fin du tournoi. » 

C’est certain que rendre une première carte de 73 en majeur pour un joueur qui n’a pas joué plus de d’une douzaine de tours depuis le dernier British Open ne peut pas être considéré comme une mauvaise chose. 

En net progrès sur le second tour

Les choses avaient pourtant pas très bien démarré pour Woods avec un trois putt sur le premier green de sa journée.

Derrière, il connu quelques coups délicats, notamment sur le 7, où il du taper un coup assez difficile depuis le rough de gauche pour trouver le green et rentrer en deux putts. 

Au 9, il fut à nouveau en difficulté du fait d’un drive imprécis qui le poussa trop loin sur la gauche. Malgré ces quelques coups, Woods a réussi à se sortir de mauvais pas, et signer quelques birdies au 8 et au 13. 

Son jeu n’a pas été parfait, mais il n’est apparu en situation de doute, bien au contraire, il a semblé plutôt confiant. 

Confiance qui s’est matérialisé par un bien meilleur second tour au cours duquel Woods a joué moins trois, et s’est placé en douzième position provisoire à douze coups du leader, Jordan Spieth, auteur d’une autre carte extraordinaire en 66 qui cumulé à son 64 de la veille est tout simplement le nouveau record après 36 trous en majeur. 

Concernant Woods, le deuxième tour ne lui a coûté qu’un seul bogey pour quatre birdies. Sans l’exploit de Spieth, on pourrait affirmer que l’on a retrouvé du très grand Tiger à l’occasion de ce Masters. 

Certes, il reste deux tours avant la fin du Masters, mais sans un accident, il semble difficile d’imaginer que Woods arrive à remonter douze coups sur son jeune rival, bien que rien ne soit encore impossible à mi-chemin.

Pour ce Masters 2015, imaginez Woods aussi près de la tête n’aurait pas paru raisonnable encore dix jours auparavant. 

Surtout qu’à cette heure, Woods est devant d’autres favoris comme Bubba Watson, Phil Mickelson et surtout le numéro un mondial, Rory McIlroy, seulement dans le par, et 25ème au leaderboard provisoire (le deuxième tour n’est pas encore terminé au moment où nous écrivons ces lignes). 

A la vue de ce qu’a déjà montré Woods en deux jours, nous pourrions prendre le pari qu’il va finir dans le top-5 du tournoi, un véritable come-back réussi.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1696
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.