Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Masters 2015 : Jason Day de retour en forme sur son parcours favori

Masters 2015 : Jason Day de retour en forme sur son parcours favori

Ses statistiques à Augusta sont plutôt impressionnantes. L’australien Jason Day pourrait bien être l’un des prochains vainqueurs de la Veste Verte, et pourquoi pas dès cette année. Auteur d’une belle carte de 67 (-5), il s’est placé ce jeudi en deuxième position à trois coups de Jordan Spieth. 

Sommaire de l'article consacré à Jason Day et au premier tour du Masters 2015 

  1. Un jeu prudent à l'aller, une attaque de folie au retour
  2. Ses performances passées plaident pour lui...

Disparu des écrans radars depuis quelques mois, et notamment sa victoire en finale des championnats du monde de match-play 2014 contre le français Victor Dubuisson, Jason Day vient de signer sa deuxième meilleure carte de score sur le parcours du Masters. 

Un jeu prudent à l'aller, une attaque de folie au retour

A 27 ans, et sans blessures pour lui gâcher la vie, il peut largement faire partie des futurs vainqueurs du Masters. 

Déjà en 2011, il avait manqué de peu le record du parcours après avoir joué un 64 au panache sur le second tour. 

Ce jeudi, il a démarré sa partie par septs pars consécutifs avant de rentrer deux birdies aux trous 8 et 9. 

Un green manqué au 11 lui a tout de même coûté un bogey pour interrompre cette belle série.

« Sur les sept premiers trous, j’ai juste voulu assurer, et ne pas faire quelque chose d’éliminatoire. Vous savez, ici, c’est très facile de vous mettre en-dehors des clous. » 

Et pour assurer, beaucoup de golfeurs aimeraient avoir ses statistiques ! A savoir 12 greens sur 18 pris en régulation avec au bout du compte seulement 27 putts joués…

Sa partie n’a été émaillée d’aucun trois putts. 

« Je savais que si je pouvais être patient, je pourrais me créer quelques opportunité de birdies, et en particulier, sur les neuf trous du retour. » 

A partir de ce moment, Jason Day a délivré une très belle partie, et confirmé tout le bien que l’on pouvait penser de lui avant ce tournoi. 

A partir du 12, il a réussi la bagatelle de cinq birdies consécutifs pour atteindre un score de moins six sous le par au 16. 

day-masters.jpg

Sur le tee de départ du 17, Jason Day propulse son drive dans les arbres à droite, ce qui l’a forcé à taper un coup bas vers le bunker devant le green. 

Derrière, il manque le putt à 3 mètres pour finalement concéder un dernier bogey.  

Sur le trou suivant, il rentre un par après avoir tout de même eu une sueur froide avec un bunker de fairway sur son chemin vers le green. 

« Avec de tels greens, je savais qu’il y aurait des scores assez bas aujourd’hui. » 

Poursuivant « Par contre, je ne pense pas que cela sera du même accabit pour le reste de la semaine.

Au contraire, je pense que le parcours va être de plus en plus difficile et de manière graduelle. Il faudra se montrer patient. » 

Ses performances passées plaident pour lui...

Pour son premier Masters, en 2011, il termina second ex-aequo avec son compatriote Adam Scott, et à deux coups du vainqueur, le sud-africain, Charl Schwartzel. 

En 2012, il dû abandonner après seulement un trou en raison d’une blessure. 

En 2013, il termina à la troisième marche du podium, manquant de seulement un coup un play-off contre Angel Cabrera et à nouveau son compatriote, Adam Scott, finalement vainqueur, et par la même occasion, premier australien, vainqueur d’une veste verte. 

masters-day3.jpg

Encore blessé en 2014, Jason Day fut à la bataille pour terminer à la vingtième place, ce qui reste une belle performance quand on connait la qualité du champ de joueurs présent, et la difficulté du parcours. 

Au vue de ses performances passées, il ne fait aucun doute que Jason Day va finir par l’emporter à Augusta. 

Il est encore assez jeune, et il faut ajouter qu’il est un très grand joueur de bunkers, peut-être un des meilleurs du monde dans l’exercice du scrambling (sauvetage de pars après une sortie de bunkers), ce qui pourrait lui être fort utile sur le parcours d’Augusta.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1516
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.