Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Masters 2013 : Un premier tour de chauffe !

Masters-Augusta-2013.png

Le premier tour du Masters vient de s’achever, et il apporte quelques enseignements, sans pour autant paraître décisif quant à l’issue finale, ce dimanche, du premier Majeur de la saison. Sergio Garcia et Marc Leishman ont été les premiers à s'illustrer.

En tête, Sergio Garcia et l’australien Marc Leishman ont fait la meilleure opération de la journée avec une première carte de score rendue en -6, qui peut déjà au moins nous indiquer, que l’on ne devrait pas revivre l’édition 2007 qui s’était joué au-dessus du par pour l’ensemble du champ de joueurs, y compris le vainqueur,  Zach Johnson !

Déjà à -6, Sergio Garcia a peut-être fait la moitié du chemin vers une première veste verte ! Difficile de faire des prédictions en matière de golf, et surtout à Augusta.

Gardons à l’esprit que les derniers vainqueurs ont terminé après quatre tours entre -8 et -16

2012 : Bubba Watson -10

2011 : Charl Schwartzel -14

2010 : Phil Mickelson -16

2009 : Angel Cabrera -12

2008 : Trevor Immelman -8

Si l’espagnol arrive à jouer au moins dans le par pendant les deux prochains tours, et sauf score stratosphérique d’un autre golfeur, il peut tout à fait utiliser le crédit acquis sur ce premier tour, pour se placer idéalement dimanche, voire mieux, gratter encore quelques birdies pour se rapprocher le plus vite possible de -10, un score qui devrait être pas loin de payer !

Mis à part, les quelques cartes de scores rendues ce jeudi entre -6 et -3, soient les dix premiers !

On ne peut pas dire que ce premier tour ait défrayé la chronique. Si on n’était pas à Augusta, on pourrait dire qu’il s’agit d’un tour ordinaire, où les principaux favoris ont surtout cherché à assurer, et ne pas partir à la faute.

A l’image de Tiger Woods, auteur d’un score de 70, et parfaitement placé en 13ème position pour aborder la suite de l’épreuve avec sérénité.

Si la victoire finale se joue entre -12 et -16, il devra néanmoins accélérer dans les trois tours restant pour se rapprocher de la zone de score décisive pour une victoire, et ainsi mettre fin à sept ans de disette sur ce Majeur.

A la sortie de sa partie de golf, il semblait presqu’aussi décontracté qu’à son arrivée en Géorgie, alors qu’à l’inverse, Rory McIlroy a donné l’impression de lutter pour accrocher le Par total sur la journée.

Est-ce un premier révélateur du duel annoncé entre les deux favoris ?

Concernant les principaux challengers, Mickelson, Rose, Dustin Johnson, Luke Donald, Lee Westwood, Adam Scott, Jim Furyk, Rickie Fowler, Zach Johnson, Matt Kuchar, Brandt Snedeket, KJ Choi, Ernie Els, Jason Dufner, Bill Haas, et Martin Kaymer, ils ont tous fait le boulot pour rentrer au club-house avec des cartes préservant leurs chances de victoire dimanche.

Des 93 golfeurs engagés, on retrouve en queue de peloton, essentiellement les amateurs et les vieilles gloires comme Tom Watson, Ben Crenshaw ou Ian Woosnam.

Tom Watson au Masters Augusta 2013

Cependant, si le cut avait lieu dès ce soir, on aurait la surprise de voir disparaitre Padraig Harrington, Ian Poulter, Hunter Mahan, Nick Watney et Branden Grace, les perdants du jour.

Bien entendu, ils auront la partie de vendredi pour inverser la tendance, et les écarts constatés après ce premier tour ne sont pas encore trop importants pour qu’ils paraissent définitifs (Près de 3 coups de retards sur le cut projeté).

Au final, ce premier tour est bien un galop d’essai qui ne permet pas de présager du résultat final.

Tiger Woods est placé et compte deux coups d’avance dans son duel avec McIlroy.

Les ténors sont pratiquement tous bien placés, et quelques anciennes gloires font parler d’elles avec brio, à l’image de Fred Couples, 4ème en -4 qui trouve toujours le moyen de briller à Augusta alors qu’il joue surtout sur le Senior Tour. Chapeau Monsieur Couples !

A noter : Il joue toujours au golf sans gants. C'est assez rare pour être relevé.

A l’opposé de la pyramide des âges sur ce Masters, le chinois Tianlang Guan, seulement 14 ans, fait bonne figure malgré son déficit de puissance et de longueur. 46ème en +1, il est en mesure de passer le cut !

On retiendra aussi la 56ème position du belge, Nicolas Colsaerts en +2 qui a lui aussi toutes ses chances de rester ce week-end, à condition de se rapprocher un peu plus du par, et la 33ème position du canadien, Mike Weir, dans le Par, alors que l’autre gaucher vainqueur du Masters en 2003 n’a plus été à pareille fête depuis quelques saisons.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1983
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.