Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Masters 2013 : Tiger Woods Vs Rory McIlroy, l’affrontement Majeur !

Rivalit-McIlroy-Woods-Masters-2013.png

A quelques heures du début du Masters d’Augusta, alors que nous avons déjà présenté différents protagonistes et challengers, intéressons-nous au duel au sommet entre les numéros un et deux mondiaux, qui vont profiter de ce premier majeur pour affirmer leurs suprématies sur le golf mondial.

Alors que l’ensemble des médias golf s’entendent, nous compris, pour faire du face à face entre Tiger Woods et Rory McIlroy, le véritable enjeu de ce Masters 2013, les deux joueurs n’ont pas tout à fait la même approche de leur rivalité.

Si d’une certaine façon, on retrouve le numéro 1 contre le numéro 2 mondial, l’ancien contre le nouveau, le champion régnant contre son successeur annoncé, pour le jeune nord-irlandais, ce duel n’est pas nécessairement équilibré, et la comparaison prématuré !

McIlroy : « Non, je ne me sens pas dans la peau du rival de Tiger et de personne d’autres d’ailleurs. Tiger est sur le tour depuis très longtemps, et au moins 12 saisons de plus que moi. Quand on évoque une rivalité entre deux sportifs de haut niveau, il faut prendre en compte des personnalités qui ont des palmarès similaires. Or, Tiger Woods compte déjà 77 victoires sur le tour alors que j’en comptabilise seulement 6 ! Il a déjà remporté 14 majeurs, et pour ma part, j’en tiens 2 ! Si je me voyais dans la peau d’un rival de Tiger, ce ne serait pas lui rendre justice. »

Statistiques de Rory McIlroy au Masters

Habile façon de ne pas se laisser mettre la pression de la part des médias, mais aussi une certaine humilité et forme de réalisme de la part de McIlroy, qui ne peut qu’être louée.

Après un début de saison raté, et la perte de son statut de numéro un mondial, Rory semble adopter une attitude de challenger, qui jusqu’à présent lui a plus réussi que d’être le favori sur lesquels toutes les attentions se focalisent.

Si Woods arrive à Augusta avec le plein de confiance, et déjà trois victoires en 2013, McIrloy a lutté avec son swing pour trouver la régularité et la performance nécessaire pour gagner sur le PGA Tour.

Et comme dans un bon scénario à suspense, alors qu’il était à la peine depuis trois mois, McIrloy a réalisé sa meilleure performance de la saison sur le difficile parcours du Valero Texas Open en terminant second à seulement deux coups du vainqueur écossais, Martin Laird.

Auteur d’un premier tour décevant, c’est finalement en rendant une dernière carte de 66 que McIlroy a à la fois impressionné et rassuré sur sa capacité à hisser son niveau de jeu quand les conditions l’exigent.

Encore une semaine auparavant, on n’aurait pas misé beaucoup sur ses chances de briller à Augusta, mais cette récente performance qui aurait même pu donner lieu à une victoire à San Antonio, laisse présager d’un beau duel au soleil d’Augusta.

D’autant que si McIlroy la joue modeste, Woods se montre très élogieux quant à son jeune adversaire, et lui évoque bien une saine rivalité entre les deux hommes, tous deux membres du team Nike Golf.

Woods : « C’est bien une rivalité avec Rory ! » On peut laisser à Woods le crédit de savoir reconnaître une rivalité quand il en voit une !

Tiger-Woods-Masters-2013.png

« Je pense que tout au long de ma carrière professionnelle, j’en ai quelques-unes.. J’ai eu comme adversaire Phil et Vijay, ou encore Ernie et David* pendant de nombreuses années, et maintenant Rory mène la nouvelle génération, alors oui, McIlroy est mon rival. »

Bien entendu, et malgré les différents points de vues, les chiffres ne trompent pas ! Et sur un chiffre en particulier, McIlroy ne peut pas encore tout à fait rivaliser avec le tigre : le nombre de victoires au Masters. Woods en compte quatre alors que Rory coure toujours après sa première veste verte.

En 2011, il était déjà passé tout près, marquant les esprits à telle point qu’il a réellement pris son titre de successeur annoncé de Woods à ce moment précis.

En tête du Masters pendant 63 trous, il avait fini par échouer à la 15ème place suite à un vilain dernier tour en 80, à dix coups de Charl Schwartzel, presque vainqueur par hasard, et surtout profitant du fauteuil laissé vide par le nord-irlandais.

Quelques semaines plus tard, McIlroy qui s’était vu trop beau trop vite à Augusta, se rattrapait de manière magistrale en remportant l’US Open.

A l’inverse, Tiger Woods terminait son Masters 2011 à la 4ème place avec un dernier tour en 67, pour conclure son dixième top-5 à Augusta.

Masters-2013-Tiger-Woods-stats.png

Mais il y a un chiffre que Woods devra avoir en tête dans quelques heures avant de débuter ce premier majeur de la saison : Sept ! Comme le nombre d’années depuis sa dernière victoire à Augusta.

40ème au classement final l’an passé, il n’a plus remporté de veste verte depuis 2005, soit une éternité pour un golfeur de son calibre.

Woods : « Chaque année, j’arrive toujours à être dans le coup, mais pas l’année dernière où je n’avais jamais trouvé le bon rythme, et je n’avais jamais eu aucune chance de remporter le tournoi. Je n’avais pas assez bien putté. Je n’avais pas été assez bon sur les par-5 sans savoir réellement pourquoi. »

Si le tigre semble déconcerté par sa piètre performance 2012, il semble plutôt décontracté à quelques heures de fouler de nouveau le tee de départ du trou numéro 1.

Déjà trois fois victorieux cette saison, et surtout de nouveau assis dans son fauteuil de numéro un mondial, perdu en octobre 2010 au profit de Lee Westwood, le tigre semble revenu à son meilleur niveau.

Pour ses plus fervents admirateurs, le nouveau Woods est plus décontracté, ne se met pas une pression trop forte, et laisse le jeu se faire, quel que soit l’endroit où ses chips se déposent…

Le numéro un mondial admettant même qu’il aurait déjà gagné plusieurs Masters supplémentaires, s’il avait toujours putté comme il a su le faire à Bay Hill ou au Doral plus tôt cette saison.

Avant de conclure « Je me sens très bien dans tous les compartiments de mon jeu de golf ! ».

Tiger Woods prêt pour le défi Majeur ?

Affrontement majeur ou pas, Woods et McIlroy devrait nous raconter une nouvelle belle histoire de golf pendant les quatre jours à venir, à moins que Phil, Sergio, Lee, Henrik ou d’autres ne les en privent…En tout cas, c’est MastersTime !

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1829
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.