Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Interviews

Mais qui est vraiment Roger Cleveland ?

Roger Cleveland et la passion des wedges de golf

Quand on s’intéresse au golf, et à son environnement (matériel, parcours, pros…), il y a des noms qui reviennent souvent, et en particulier, celui de Roger Cleveland.

Si bons nombres de golfeurs amateurs francophones connaissent la marque Cleveland, nous sommes relativement peu nombreux à connaitre l’histoire de cette marque et surtout de son fondateur.

Pour ceux qui suivent l’actualité du matériel, on admet assez rapidement que les Sandwedges Cleveland sont parmi les meilleurs du marché !

Pourtant, il existe beaucoup de marques différentes qui vendent du matériel de golf, alors pourquoi cette notoriété d’expert du wedge pour cette marque ?

Roger Cleveland au service de sa majesté les wedges ?Cela tient pour l’essentiel à l’expertise de son créateur : Roger Cleveland.

Fondateur de Cleveland Golf à la fin des années 70, Roger Cleveland avait à l’origine la vocation de créer des répliques de clubs de golf anciens.

Mais rapidement, il se découvrit une passion pour les wedges. Passion qui aurait pu prendre fin au début des années 90 quand il décida de vendre son entreprise à Rossignol.

Mais la passion et l’histoire en ont décidé autrement ! D’ailleurs, Roger Cleveland admet que son sang coule toujours dans les veines de cette entreprise.

En rejoignant le département Sandwedges de Callaway, Roger Cleveland a non seulement pu continuer à dessiner des wedges et contribuer au succès de son nouvel employeur dans ce domaine.

Si un jour, vous rencontrez Roger Cleveland, vous pourrez constater très rapidement que son visage s’illumine quand il s’agit de vous parler de wedges !

« Je vois des choses, des formes, des lignes, des contours, des ombres que d’autres personnes ne perçoivent même pas ! » dixit Roger Cleveland.

Si pour ce spécialiste de la conception de clubs de golf, les outils de design et de modélisation assisté par ordinateur ont évolué, les principes de base concernant la forme, le contour et l’esthétique d’un club de golf sont toujours les mêmes.

Selon vous, Roger, que doit chercher un golfeur amateur avec un wedge par rapport à un joueur PRO ?

Exactement la même chose ! A savoir, développer un meilleur contrôle de trajectoire, et atteindre de plus grandes distances à 100 mètres autour du green.

L’objectif est de rendre les coups d’approches plus faciles avec plus d’options à sa disposition. Le conseil que je pourrais donner aux golfeurs amateurs français seraient de travailler comme les pros, les écarts de distances réguliers entre un pitching wedge de 46° et un lobwedge de 60°.

Si dans votre sac, vous ne deviez garder qu’un seul wedge, je vous conseillerai de n’emmener qu’un 52° mais si vous avez le choix, utilisez 2 wedges de 50° et 54°.

A titre de comparaison, un golfeur comme Phil Mickelson utilise souvent des wedges entre 50°, 55° et 60° sur les tournois du PGA Tour.

Selon vous, comment les golfeurs amateurs peuvent choisir le rebond de leurs sandwedges ?

Idéalement, le bon indicateur de choix pour un golfeur amateur est de faire correspondre l’angle d’attaque de son wedge avec l’angle de rebond pour limiter au maximum la profondeur de votre divot.

Pour frapper correctement un coup d’approche avec un wedge, vous aurez besoin que vos mains dirigent correctement la face de club à l’impact.

N’oubliez pas que le wedge est le plus petit club dans votre sac et ainsi, l’arc de cercle de votre swing sera logiquement le plus court et l’angle d’attaque vers la balle le plus porté vers l’avant. C’est pour cela que vous aurez besoin de « rebond » pour éviter que le club ne s’enfonce trop dans le gazon. 

Roger Cleveland restera sans doute dans l’histoire du matériel de golf comme le plus grand défenseur des wedges !

Pour lui, c’est assurément la catégorie de club qui permet à tous les golfeurs, amateurs comme professionnels, d’être le plus créatif sur le parcours et par la même occasion, de prendre le plus de plaisir dans le jeu de golf. Cependant, Roger Cleveland regrette que trop de golfeurs continuent de penser que le wedge est un club « défensif » alors que justement, c’est avec ce club qu’on peut attaquer le green, et rendre de belles cartes de score !

De ce point de vue, Roger Cleveland admet qu’il y a une certaine évolution dans le comportement d’achat des golfeurs amateurs. Il concède monter aujourd’hui plus de wedges 58° que par le passé, et que de plus en plus de golfeurs n’hésitent pas à emmener 3 wedges dans leur sac de golf.

Pour Roger, il n’y a rien de plus plaisant au golf que de se trouver dans le bunker, de sortir la balle avec son wedge, pour la laisser se poser à quelques centimètres du drapeau pour sauver un par !

Enfin concernant les nouvelles réglementations sur les stries voulues par l’USGA, Roger Cleveland admet que 80% des golfeurs amateurs ne vont pas voir la différence. Il trouve normal que chaque week-end sur le PGA Tour, ce soit le meilleur golfeur qui remporte la victoire, et tout le monde ne peut être que d’accord avec ce principe.

Désormais, ce spécialiste des wedges s’évertue à produire de nouveaux clubs de golf conforme avec cette nouvelle législation mais dont les nouvelles rainures atténueront tout de même les pertes de spin autour du green.

Pour conclure quand on demande à Roger Cleveland, si justement, il n’est pas nostalgique de son ancienne société, Cleveland Golf, celui-ci admet que cela a été difficile pour lui au début mais qu’il est rassuré par les nouveaux propriétaires de la marque et de leur projet industriel*.

*Cleveland Golf a changé plusieurs fois d’actionnaires entre 1990 et 2005.

Un dernier mot concernant les sandweges, Roger Cleveland nous rappelle qu’on pourra utiliser nos wedges (ancienne réglementation) jusqu’en 2024, mais que pour tout achat d’un sandwedge dans le commerce, ces clubs doivent être conforme depuis le 1er janvier 2010.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2897
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.