Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Lutter contre le jeu lent au golf !

Morgan Pressel penalisée pour 9 secondes de retard !

On sait déjà que le jeu lent est un des petits tracas que peuvent rencontrer les golfeurs sur un parcours de golf. On découvre ce week-end qu'une golfeuse professionnelle comme Morgan Pressel peut perdre un match-play pour cette raison !

C'est pourtant bien la mésaventure qu'a connu la golfeuse américaine, au cours du dernier week-end de compétition sur le LPGA Tour à Sybase.

En demi-finale de ce tournoi disputé en match-play, l'américaine a été sanctionnée par la perte d'un trou pour raison de jeu lent.

Cet incident aurait pu passer inaperçu, si il n'avait pas finalement coûté la victoire à Morgan Pressel, qui effondré, eut du mal à cacher son désappointement, devant une telle décision de la part des commissaires de parcours.

Apprenant la nouvelle au trou n°13, elle qui était mené seulement one-up, a fini par s'incliner 2 à 1 au 17.

En fait, Morgan Pressel qui jouait avec Azahara Munoz accusait 8 minutes de retard sur l'horaire prévu au départ du trou numéro 11.

Bizarre de sanctionner une joueuse dans une partie de golf qui compte 2 joueuses !

Pourtant Munoz concéda après la partie qu'elle savait que la partie était trop lente mais quand les commissaires ont commencé à chronométrer les 2 joueuses, pour Munoz, il apparaissait clairement que Pressel était la plus lente des deux ! Bon esprit Azahara !

Au moment où les commissaires ont commencé à déclencher l'horloge, chaque joueuse disposait de 30 secondes pour jouer chaque coup et 10 secondes de plus considérées comme une zone tampon.

Or il s'est avéré que Pressel a consommé 129 secondes pour jouer 3 coups, soit 9 secondes de plus que ce qui était autorisé, elle a été pénalisé !

Or en match-play, la pénalité pour jeu lent est la perte du trou contre 2 coups de pénalité en stroke-play.

A noter que le tour féminin est plus prompt à pénaliser les golfeuses que le tour masculin américain, en effet, la LPGA a déjà pénalisé 5 golfeuses en 2011 pour jeu lent, alors que le PGA Tour a distribué sa dernière pénalité pour jeu lent à Glen Day...en 1995.

Peut-on pour autant en déduire que les filles sont plus lentes que les garçons ? Ou que le tour féminin est plus sévère ?

Imaginez-vous être pénalisé pour jeu lent au cours de vos compétitions de week-end ?

Jeu lent or not jeu lent !

Le jeu lent donne toujours lieu à débat dans les clubs-houses français. Pour les uns, il n'est pas concevable de jouer une partie de golf en plus de 4 heures 30, pour les autres, il n'est pas concevable de courir sur le parcours pour jouer 18 trous en moins de 3 heures !

Jeu lent ou jeu trop rapide, pas toujours facile de trouver le bon rythme, surtout pour des parties de 4 amateurs, qui ne perdent pas toujours du temps au moment de jouer mais plutôt quand il s'agit d'aller chercher les balles sur les côtés des fairways.

La coutume veut qu'on tolère 12 minutes pour accomplir un par 5, 10 minutes pour un par 4 et 8 minutes pour un par 3. Mais est-ce toujours possible ?

Le golf doit rester un plaisir. On parle de détente, mais où est la détente quand on courre sur les greens et qu'on se sent oppressé par les golfeurs déjà au départ du trou sur lequel on joue.

De la même façon, où est le plaisir quand on passe son temps à attendre entre chaque coup, car devant les parties n'avancent pas !

Pour prendre du plaisir au golf, il faut jouer dans le bon rythme et tâcher de s’adapter aux circonstances.

Sur un parcours de golf proche de Paris, le week-end, on peut souvent souffrir d’embouteillages sur les tees de départ.

Alors qu’à contrario, sur les greens d’Aroeira (Lisbonne), on peut un jour de semaine, se laisser aller à regarder les canards patauger dans les étendues d’eaux sans souffrir des affres du jeu lent ou le provoquer.

Le débat sur le jeu lent a de beaux jours devant lui.

La liberté des uns s’arrête au début de celle des autres. L’idéal pour ne pas souffrir du jeu lent est encore de choisir un golf, un jour, un horaire, où on a le plus de chance de jouer à son rythme.

Peut-être qu’à l’avenir, les parcours de golf seront classés non plus en fonction de leurs difficultés (slope) ou leurs attraits (dessin des trous ou cadre) mais en fonction du temps de jeu moyen ?

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3741
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.