Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Les groupes au départ du Masters d'Augusta 2014: Quels enjeux ?

Au départ du Masters d'Augusta 2014

Plus qu’ailleurs dans le monde, l’annonce des groupes qui vont composer les parties de trois golfeurs sur les deux premiers tours du Masters d'Augusta revêtent une importante toute particulière, entre stratégie et tradition.

Les groupes les plus intéressants pour les médias et le public

Prévu pour partir à 10h41, jeudi matin, Adam Scott fera équipe avec le vainqueur de l’US PGA Championship, Jason Dufner, et le vainqueur de l’US Amateur, l’anglais Matthew Fitzpatrick qui s’est déjà fait remarquer pour son talent précoce, mais aussi pour avoir vu son caddy se faire renvoyer du parcours pour avoir porté des sandales.

Plus tard dans l’après-midi, le triple vainqueur de l’épreuve, l’américain Phil Mickelson, véritable star du tournoi en l’absence de Tiger Woods, démarrera sa quête d’une quatrième veste verte à 13h48, un horaire tardif pour un départ sur 18 trous à Augusta, en compagnie de Justin Rose, et d’Ernie Els, des visages familiers pour le gaucher.

Pour mémoire, Mickelson a remporté sa première veste verte à Augusta en 2004 en battant justement Ernie Els.

De tous les groupes annoncés, un en particulier retiendra l’attention du public puisqu’il sera composé d’une triplette de « young guns » avec Rory McIlroy, le favori des bookmakers, qui à 24 ans fera figure d’ancien par rapport à ses deux acolytes, Patrick Reed (23 ans) tout juste « champion du monde de golf » après sa victoire au Cadillac, et Jordan Spieth (20 ans), meilleur rookie sur le PGA Tour en 2013, et membre victorieux de l’équipe américaine de Président’s Cup.

Comme chaque année, le trio de starter qui ouvrira le bal à Augusta sera composé des légendaires, Arnold Palmer, Gary Player et Jack Nicklaus.

Les plus célèbres papys du golf mondial seront donc les premiers à partir 7h40 du matin, suivi par la première partie officielle, composée de seulement deux joueurs, fait rare pour être signalé : Stewart  Cink et Tim Clark à 7h45.

A l’opposé, la dernière partie du premier tour partira 13h59, et sera composé de deux anciens camarades de l’Université de Géorgie,  Harris English et Russel Henley qui seront forcément très soutenus par leurs fans, amis, et familles venus en nombre pour les soutenir à Augusta…sans oublier le troisième membre de ce groupe qui ne sera autre que Lee Westwood, l’homme qui a manqué l’an passé de remporter son premier majeur avant l’âge de 40 ans.

Les heures de départs peuvent-elles jouer un rôle sur le premier tour?

Etant donné les conditions météorologiques annoncées pour cette semaine, à savoir que le parcours ne sera pas sec, et à son maximum en terme de fermeté.

Il se peut que l’humidité du matin ajoute une difficulté aux premières parties alors que les parties de l’après-midi pourraient être avantagées.

Le parcours d’Augusta est un par-72 de 6800 mètres. D’année en année, il a été rallongé, car la volonté des organisateurs a toujours été d’en faire une forteresse difficilement prenable.

Etant donné qu’il s’agit d’un parcours qui se joue en forêt, la présence de très nombreux arbres rend encore plus difficile le driving, tant et si bien qu’il faut être long mais précis, pour espérer atteindre les greens en régulation.

Départ d'un trou au Masters d'Augusta

Un Masters peut se gagner ou se perdre sur un coup de recovery depuis l’extérieur du fairway.

Demandez Bubba Watson comment il a gagné le Masters 2012, et comment à l’inverse, Phil Mickelson a perdu celui de 2013 avec plusieurs coups qui ont tapé des arbres, le condamnant à faire des double-bogeys.

L’état du parcours sera déterminant sur l’issue du tournoi, et le fait de partir en fin de journée pourrait aider Victor Dubuisson prévu pour démarrer à 13h37.

Le parcours pourrait être légèrement plus sec qu’à 7h45, heure du premier départ !

De plus, les greens seront plus roulants, mais surtout la vitesse des greens sera plus constante d’un green à un autre, alors que le matin, quand il y a de l’humidité sur un green, il suffit de peu de choses pour se tromper de vitesse.

Les partenaires…ça compte au golf !

Au niveau des professionnels, c’est sans doute moins vrai que pour les amateurs. Mais quand un golfeur explose ou sur-performe dans une partie de trois golfeurs, cela peut avoir une influence sur le jeu des autres joueurs.

Récemment, lors du Valero Texas Open, les partenaires de Kevin Na se sont plaints de son jeu extrêmement lent, ce qui finit par les perturber dans leurs routines, et au final, altère tout de même un peu leurs cartes de scores.

Toujours lors de ce tournoi d’avant-Masters, la dernière partie a mis 5h30 pour rallier le 18ème trou, ce qui a joué un grand rôle dans la victoire de Steven Bowditch.

Et sans parler du temps de jeu ou des performances des uns ou des autres, il peut arriver que certains golfeurs ne s’apprécient pas.

Dernier exemple en date, au cours du WGC-Cadillac Championship,  Ian Poulter a traité Hidseki Matsuyama d’idiot pour avoir frappé son putter sur le green du 13, créant un cratère qu’il n’a pas jugé utile de réparer.

Dans le cas du seul français engagé sur ce Masters, Victor Dubuisson, ce dernier fera équipe avec Keegan Bradley, et Peter Hansson, deux golfeurs qui ne sont pas connus pour être pénible à jouer, assurément un avantage quand en plus, on découvre le tournoi.

Ajoutons à cela, que les deux partenaires du français sont tout à fait capables de bien jouer à Augusta, ce qui est finalement préférable à un groupe où l’un ou les deux autres joueurs explosent, sauf à être capable de rester parfaitement dans sa bulle, totalement hermétique aux autres.

Moins médiatique pour le moment, les parties de Bubba Watson, Luke Donald, Sergio Garcia, et Jason Day, Dustin Johnson, Henrik Stenson valent pourtant le détour, et peut-être même que le futur vainqueur se trouve dans l'une d'elles.

C'est d'ailleurs un élément qui peut jouer en défaveur d'un de ses favoris, car quand l'un commence à très bien jouer, il peut directement mettre la pression sur un rival supposé pour la victoire.

Les pros sont censés rester dans leurs bulles, mais on ne nous fera pas croire qu'ils ne se surveillent pas du coin de l'oeil... 

Ci-dessous, les groupes et heures de départs du premier tour

En gras, les parties qui nous paraissent les plus importantes…

  • 7:45: Stewart Cink, Tim Clark
  • 7:56: Ian Woosnam, John Huh, Kevin Stadler
  • 8:07: Ben Crenshaw, Y.E. Yang, Jonas Blixt
  • 8:18: Mark O’Meara, Steven Bowditch, Jordan Niebrugge
  • 8:29: John Senden, Boo Weekley, David Lynn
  • 8:40: Craig Stadler, Scott Stallings, Martin Kaymer
  • 8:51: Tom Watson, Billy Horschel, Brendon de Jonge
  • 9:02: Mike Weir, Matt Every, Roberto Castro
  • 9:13: Angel Cabrera, Gary Woodland, Ian Poulter
  • 9:24: Fred Couples, Webb Simpson, Chang-woo Lee
  • 9:35: Graeme McDowell, Rickie Fowler, Jimmy Walker
  • 9:57: Zach Johnson, K.J. Choi, Steve Stricker
  • 10:08: Miguel Angel Jimenez, Bill Haas, Matteo Manassero
  • 10:19: Hideki Matsuyama, Brandt Snedeker, Jamie Donaldson
  • 10:30: Charl Schwartzel, Jim Furyk, Thorbjorn Olesen
  • 10:41: Adam Scott, Jason Dufner, Matt Fitzpatrick
  • 10:52: Jordan Spieth, Patrick Reed, Rory McIlroy
  • 11:03: Kevin Streelman, D.A. Points
  • 11:14: Larry Mize, Branden Grace, Michael McCoy
  • 11:25: Sandy Lyle, Matt Jones, Ken Duke
  • 11:36: Jose Maria Olazabal, Lucas Glover, Garrick Porteous
  • 11:47: Nick Watney, Stephen Gallacher, Darren Clarke
  • 12:09 : Vijay Singh, Thomas Bjorn, Ryan Moore
  • 12:20: Matt Kuchar, Louis Oosthuizen, Thongchai Jaidee
  • 12:31: Trevor Immelman, Graham DeLaet, Oliver Goss
  • 12:42: Gonzalo Fernandez-Castano, Derek Ernst, Sang-moon Bae
  • 12:53: Bernhard Langer, Francesco Molinari, Chris Kirk
  • 13:04: Jason Day, Dustin Johnson, Henrik Stenson
  • 13:15: Bubba Watson, Luke Donald, Sergio Garcia
  • 13:26: Joost Luiten, Marc Leishman, Hunter Mahan
  • 13:37: Keegan Bradley, Victor Dubuisson, Peter Hanson
  • 13:48: Phil Mickelson, Ernie Els, Justin Rose
  • 13:59: Harris English, Lee Westwood, Russell Henley

Ci-dessous, les groupes et heures de départs du deuxième tour

En gras, les parties qui nous paraissent les plus importantes…

  • 7:45: Kevin Streelman, D.A. Points
  • 7:56: Larry Mize, Branden Grace, Michael McCoy
  • 8:07: Sandy Lyle, Matt Jones, Ken Duke
  • 8:18: Jose Maria Olazabal, Lucas Glover, Garrick Porteous
  • 8:29: Nick Watney, Stephen Gallacher, Darren Clarke
  • 8:40: Vijay Singh, Thomas Bjorn, Ryan Moore
  • 8:51: Matt Kuchar, Louis Oosthuizen, Thongchai Jaidee
  • 9:02: Trevor Immelman, Graham DeLaet, Oliver Goss
  • 9:13: Gonzalo Fernandez-Castano, Derek Ernst, Sang-moon Bae
  • 9:24: Bernhard Langer, Francesco Molinari, Chris Kirk
  • 9:35: Jason Day, Dustin Johnson, Henrik Stenson
  • 9:57: Bubba Watson, Luke Donald, Sergio Garcia
  • 10:08: Joost Luiten, Marc Leishman, Hunter Mahan
  • 10:19: Keegan Bradley, Victor Dubuisson, Peter Hanson
  • 10:30: Phil Mickelson, Ernie Els, Justin Rose
  • 10:41: Harris English, Lee Westwood, Russell Henley
  • 10:52: Stewart Cink, Tim Clark
  • 11:03: Ian Woosnam, John Huh, Kevin Stadler
  • 11:14: Ben Crenshaw, Y.E. Yang, Jonas Blixt
  • 11:25: Mark O’Meara, Steven Bowditch, Jordan Niebrugge
  • 11:36: John Senden, Boo Weekley, David Lynn
  • 11:47: Craig Stadler, Scott Stallings, Martin Kaymer
  • 12:09: Tom Watson, Billy Horschel, Brendon de Jonge
  • 12:20: Mike Weir, Matt Every, Roberto Castro
  • 12:31: Angel Cabrera, Gary Woodland, Ian Poulter
  • 12:42: Fred Couples, Webb Simpson, Chang-woo Lee
  • 12:53: Graeme McDowell, Rickie Fowler, Jimmy Walker
  • 13:04: Zach Johnson, K.J. Choi, Steve Stricker
  • 13:15: Miguel Angel Jimenez, Bill Haas, Matteo Manassero
  • 13:26: Hideki Matsuyama, Brandt Snedeker, Jamie Donaldson
  • 13:37: Charl Schwartzel, Jim Furyk, Thorbjorn Olesen
  • 13:48: Adam Scott, Jason Dufner, Matt Fitzpatrick
  • 13:59: Jordan Spieth, Patrick Reed, Rory McIlroy

Au vue des horaires de départs de Victor Dubuisson sur les deux premiers tours, il pourrait tirer son épingle du jeu, ne partant jamais trop tôt le matin.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2214
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.