Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Les fers TaylorMade RocketbladeZ : innovation ou coup marketing?

RocketBladeZ : Innovation géniale ou coup marketing génial ?

Une fois l’agitation médiatique un peu retombée après l’annonce d’une nouvelle révolution dans le monde du golf, tentons d’analyser la véritable innovation proposée par TaylorMade avec son nouveau fer RocketbladeZ.

 

Comme on l’indiquait déjà dans le précédent sujet, TaylorMade s’inspire véritablement de la stratégie commerciale et marketing du géant des produits High-tech : Apple.

L’objectif est d’être le leader technologique du segment matériel de golf, et de le dire haut et fort !

Une communication très bien maitrisée ?Mais bien sûr, cela ne plaît pas à tout le monde, et à commencer par les autres fabricants, aux premiers rangs desquels, on retrouve Callaway Golf ou encore Wilson Golf.

Si le début de semaine a été marqué par l’annonce faite par Mark King sur l’aspect révolutionnaire de ces nouveaux clubs de golf, la riposte n’a pas tardé !

Callaway a agité les rédactions du monde entier pour lâcher en urgence des photos du futur fer X-Forged.

RocketbladeZ ? Nouveau ? Vraiment Nouveau ?

Mais le coup le plus dure porté TaylorMade est venu d’un acteur pourtant souvent trop discret : Wilson qui a publié sur son compte Facebook, un élément terriblement déroutant !

Une photo d’un club, vieux de 30 ans, conçu par Wilson et déjà complètement ressemblant au nouveau RocketbladeZ : le Wilson Reflex !

Comme on peut le constater sur l’illustration ci-dessous, il s’agit du même procédé que Mark King revendique pourtant comme novateur !

Wilson invente le REFLEX 30 ans avant le RocketBladeZ ?

En dehors du caractère un peu mesquin des autres fabricants, ce qui révèle surtout que TaylorMade a réussi son coup de pub, jusqu’au point d’irriter les autres marques, on peut se poser la question sur la véracité de ce nouveau procédé pour gagner 15 mètres de distance en moyenne au fer ?

Tout d’abord, si en 1979, Wilson avait déjà conçu un tel club, pourquoi n’avait-t-il pas marqué le monde du golf ? Qui s’en souvient encore ?

La question induit qu’en réalité, cela avait été sans doute un échec technique ou commercial.

Sinon, cela aurait déjà révolutionné le matériel de golf, et on ne feindrait pas de le découvrir aujourd’hui.

En revanche, pour aller dans le sens de TaylorMade, il est probable que le polyuréthane fourni par 3M en 2012 ne soit pas le même matériau que pouvait utiliser Wilson en 1979 !

Et peut-être que toute la différence se situe à ce niveau, si on admet que le concept d’effet trampoline n’est quant à lui pas nouveau.

Comment expliquer une partie du gain de distance ?

Cet article nous a été suggéré par notre consultant matériel, Alexandre D’Incau, qui à la lecture des différents éléments écrits sur le nouveau RocketBladeZ s’est tout de suite posé la question du comment ?

Comment frapper une balle plus loin et avec un angle de lancement plus élevé, alors qu’actuellement, les fabricants sont pratiquement tous allés au maximum des capacités des clubs de golf ?

  • Vitesse de swing ?
  • Taux de spin idéal ?
  • Effet trampoline ?
  • Fermeture du loft ?
  • Etc.

Il faut qu’au moins un des grands paramètres d’un club de golf ait été profondement modifié pour pouvoir entrainer la promesse faite par TaylorMade d’accroissement de distance avec ce nouveau club.

Et en faisant quelques recherches, il s’est aperçu que l’angle de loft des clubs TaylorMade est nettement plus fermé que sur la moyenne des autres clubs.

A la remarque près que c’est une tendance régulière sur la plupart des clubs TaylorMade !

Par exemple, un fer 3 RocketbladeZ est fermé à 18° au lieu de 21° en moyenne !

Cet angle plus fermé induit effectivement un angle de lancement de la balle de golf plus propice à augmenter la distance de la balle.

Toujours selon Alexandre D’Incau, ce paramètre peut déjà expliquer la moitié du gain de 15 mètres au fer !

Jusque-là, rien de répréhensible en fait par rapport à TaylorMade…Cependant pour être tout à fait juste, un loft plus fermé induit une difficulté accrue à parfaitement toucher la balle de golf pour des golfeurs amateurs.

En clair, pour un golfeur d’un handicap de 20 à 50, il devient très délicat d’envisager frapper correctement avec un club aussi fermé !

Si on n’arrive pas à lever la balle, on est loin de pouvoir gagner 15 mètres de plus !

Des nouveaux clubs TaylorMade à tester !

Pourtant le but de cet article n’est pas de casser cette innovation, qui a enfin le mérite de réveiller l’industrie du golf, et part dans le bon sens pour apporter encore plus d’aide aux golfeurs amateurs.

Alors si effectivement, Wilson a déjà tenté ce projet, et si une partie du gain de distance pourrait provenir du fait de fermer encore plus le loft du club, laissons le bénéfice du doute à TaylorMade pour véritablement révolutionner le matériel de golf !

On peut très bien imaginer que le fait de fermer le loft s’accompagne d’un travail fait autour de la semelle pour rendre le club plus tolérant, et donc pas aussi difficile à jouer que l’on pourrait le supposer !

Le procédé de Wilson est certes très proche mais les matériaux et les réglages sont-ils les mêmes ?

Les ingénieurs de 1979 ont-ils les mêmes outils qu’en 2012 ?

Comme toujours, pour en avoir le cœur net, il faudra tester sans à priori, ce nouveau RocketBladeZ et se forger sa propre opinion.

Ceci étant écrit, TaylorMade a de toute façon déj réussi son coup marketing !

A voir, si il le transforme en coup commercial, comme ils ont déjà su le faire avec le driver RocketballZ qui a pris près de 40% de part de marché en seulement quelque mois, et à tel point que même des joueurs professionnels, qui ne sont pas en contrat avec la marque, utilisent curieusement un driver à tête blanche au départ des tournois de la PGA…

Annexes : tableau des caractéristiques des fers TaylorMade RocketbladeZ et fers Callaway RAZR X Tour

Caractéristiques des fers ROCKETBLADE Z

Svp, agrandir le tableau par simple clic

Caractéristiques techniques des fers Callaway RAZR X Tour

Svp, agrandir le tableau par simple clic

Laurent Agostini, fondateur de jeudegolf.orgA propos de l'auteur :

Laurent Agostini, édite le site jeudegolf.org depuis juin 2010, site entièrement dédié à l'univers du golf (matériel, conseils, actualités, séjours).

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 4034
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.