Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Les États-Unis remportent la Solheim Cup 2017, pour la deuxième année consécutive

Photo Des Moines Golf & Country Club, Solheim Cup

Le dimanche 20 août 2017, l'équipe européenne devait faire un effort incommensurable pour remonter un retard de cinq points, et reprendre aux américaines la Solheim Cup au Des Moines Golf & Country Club. Mais l'équipe des États-Unis ne leur a pas permis. Les Américaines ont ainsi obtenu en 2017, leur victoire la plus retentissante depuis plus de 20 ans en Solheim Cup.

Découvrez nos formules d'abonnements 
En gagnant 6 des 12 points possibles dans les simples du dimanche, alors qu'il ne lui en fallait que 3½, l’équipe américaine a terminé en triomphe ces trois jours de haut niveau entre l'élite du golf féminin américain et européen.

Au final, les USA l’emportent 16½-11½, largement suffisant pour conserver la Coupe.

C'était une bataille acharnée pendant les matchs de simple du dimanche, même si les américaines avaient commencé la journée avec une avance de 5 points (10,5-5,5).

En fin de compte, les américaines sont rapidement arrivées à atteindre la barre des 14 points, pour conserver la Coupe qu’elles avaient déjà remportée en 2015, non sans une controverse avec Suzann Petersen.

Lexi Thompson a retourné un match d’anthologie

Lexi Thompson était opposée à l’européenne Anna Nordqvist dans le premier des 12 matchs de simples de la Solheim Cup, et cela n'a vraiment pas bien démarré pour l'américaine de 22 ans.

Elle s'est effondrée sur les neufs premiers trous de l’aller, puis a retrouvé le feu sur le retour et a finalement pu obtenir un demi-point pour les États-Unis.

Anna Nordqvist avait pourtant fait de son mieux pour donner le ton aux européennes, lors de ce match d'ouverture si décisif, en remportant les quatre premiers trous.

« J'étais juste comme j’aime être, je dois simplement tout donner, ce doit être le tour de golf le plus étrange que je n'ai jamais joué », a déclaré Lexi Thompson.

Solheim Cup, Anna Nordqvist, Lexi Thompson

« Pour moi, c'était comme si six points étaient en jeu », a déclaré la capitaine américaine Juli Inkster.

« Il est tout à fait convenable qu'elles aient remporté toutes les deux un demi-point, elles ont toutes les deux jouées de manière incroyable. C'est un gros demi-point pour l'équipe américaine ».

Cristie Kerr a triomphée 2 et 1 contre Mel Reid lors du troisième match, ce qui a fait passer Kerr à 21 points remportés dans sa carrière en Solheim Cup.

Paula Creamer, la remplaçante controversée, a défait Georgia Hall dans le deuxième match pour arriver au 13-6 en faveur des États-Unis, et a amené les américaines à un point de la victoire.

Un peu plus tard, les européennes ont aligné trois victoires : Caroline Masson sur Michelle Wie, 4 et 2 - Catriona Matthew sur Stacy Lewis, 1 up - Carlota Ciganda sur Brittany Lincicome, 4 et 3, pour réduire le score à 13-9.

Aussi, quand Angel Yin a fini par obtenir un match nul face à Karine Icher, les Etats-Unis étaient garantis d’atteindre les 14 points, et conserver la Solheim Cup.

Dommage pour la française qui n'a pas démérité tout au long de la compétition.

Lizette Salas a ensuite fini par gagner son match contre Jodie Ewart Shadoff, 1 up, pour amener les États-Unis à 14,5 points et officialiser ainsi la deuxième victoire consécutive des américaines sur la Solheim Cup.

Dans les matchs suivants, Charley Hull a défait Brittany Lang, 1 up, et Madelene Sagstrom a battu Austin Ernst, 3 et 2, pour donner aux européennes leurs deux derniers points.

Gerina Piller a battu Florentyna Parker, 4 et 2, et les États-Unis ont augmenté leur écart 15,5 à 11,5 avec encore un match à disputer.

Ce dernier match, entre Danielle Kang et Emily Pedersen, a vu la victoire 3 et 1 pour Danielle Kang. 

Finalement, nous aurons essentiellement assisté à l'effort collectif du Team USA dans l'Iowa.

Chacune des 12 joueuses du côté des États-Unis aura gagné au moins un match pendant la semaine.

Solheim Cup 2017 : Une histoire de ténacité

Mais le score final ne fait que raconter une partie de l'histoire qui c’est déroulée au Des Moines Golf & Country Club.

Dans ce match d’anthologie entre Anna Nordqvist et Lexi Thompson où l’américaine a été l’actrice d’une remontée fantastique, tout au long de cette confrontation, Lexi Thompson a non seulement donné le ton aux Etats-Unis, elle a montré que si la ténacité ne peut pas être enseignée, elle est la clef de l’étoffe d’une grande championne.

Photo JeudeGolf.org, Lexi Thompson

Sur le tee du 17ème, Anna Nordqvist était en larmes, après avoir laissé remonter Lexi Thompson dans un match qui semblait pourtant être sous son contrôle. Mais les grands champions ne perdent pas de temps à se sentir désolé pour eux-mêmes.

Peu de temps après, sur le 18, Anna Nordqvist a séduit le public avec un magnifique coup de fer 8, pour marcher vers un birdie, et partager les points dans un tête à tête qu’elle n'avait pas le droit de perdre.

Si Cristie Kerr et Paula Creamer ont remporté des matchs clés, c’est Gerina Piller qui a scellé la victoire avec un putt pour birdie qui lui a permis de remporter son match par 4 et 2.

« Elles se sont concentrées. Elles y croyaient. Elles ont joué pour la personne qui était derrière elles et celles devant elles. Elles ont joué un golf incroyable », a déclaré Juli Inkster, qui a rejoint Judy Rankin en tant que capitaines américaines ayant gagné la Solheim Cup deux fois.

Depuis leur triomphe par 17 à 11 en 1996 au Pays de Galles. Le américaines après avoir gagné en Allemagne en 2015, et cette victoire en 2017, auront remporté cinq des sept dernières confrontations.

« Je suis juste fière de mon équipe », a déclaré Juli Inkster. « J’étais assez détendue toute la semaine, mais j'étais un peu nerveuse aujourd'hui. C'est un honneur d’être la capitaine de cette équipe, et c’est vraiment un grand honneur de diriger ces filles ».

« Nous venons d'être dépassées, sans aucun doute », a déclaré la capitaine européenne Annika Sorenstam. « Je suis tellement fière de la manière avec laquelle elles ont combattu. Que puis-je dire? Je félicite des États-Unis parce qu'elles ont joué un superbe golf ».

La compétition de cette année est déjà du passé, mais cela semble être un prélude aux compétitions à venir.

On imagine assez bien ce que vont nous montrer à nouveau le trio de rookies de la Solheim Cup : la britannique de 21 ans Georgia Hal, la canonnière américaine Angel Yin, qui a seulement 18 ans, et Danielle Kang, âgée d’à peine de 21 ans, mais qui semblait si à l'aise dans le chaudron des match-play.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 637
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.