Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Les enjeux des WGC-Accenture Match-Play à Marana en Arizona

WGC.png

Premier grand rendez-vous de la saison 2013 de golf international, les championnats du monde de Match-play disputés dans le désert d’Arizona présente plusieurs gros enjeux. Présentation des forces en présence, et les résultats partiels du premier tour.

Rory McIlroy va-t-il lancer sa saison ?

Le néo numéro un mondial et prodige du golf, opposé à Shane Lowry, ne devra pas se louper après son premier faux pas à Dubaï, tournoi d’ouverture de sa saison qui l’a vu manqué le cut de quatre coups.

Tous les détracteurs de son changement de club s’en sont déjà donnés à cœur joie pour stigmatiser l’utilisation des clubs Nike.

McIlroy, nouvelle égérie de la marque à la virgule !

Crédit photo : Nike Golf

Plutôt confiant, le nouveau porte-manteau de la marque à la virgule ne s’est pas laissé aller à des états d’âmes, même si pour ce tournoi, comptant pour le PGA Tour et l’European Tour, dont il a été finaliste en 2012, McIlroy a tout de même changé quelques paramètres sur son driver VRS Covert.

Il a effectivement décidé de modifier le tip de son driver pour privilégier un taux de spin plus élevé afin de conserver la balle plus longtemps en l’air.

En plus du driver, McIlroy a ajouté du poids (au moins 6 grammes) à son putter METHOD de Nike, tout en changeant aussi le shaft de ce dernier.

Pas sûr que le fait d’avoir abandonné son putter Scotty Cameron ait été une si bonne idée ?

Tiger Woods pour tenter la passe de quatre !

L’actuel numéro deux mondial n’a sans doute qu’une envie reprendre son trône.

En guise de répétition, ce spécialiste du WGC-Accenture match-play, pourtant si à la peine en Ryder Cup, a eu l’occasion de jouer quelques trous avec le président américain, Barack Obama.

Si les commentateurs ont à peu près tout dit sur l’escapade golf du président, on peut tout de même relever le fait que Tiger peut se permettre ce genre d’évènements, car il est revenu à son meilleur niveau de confiance.

Récent vainqueur d’un premier tournoi 2013 sur le PGA Tour, le tigre affiche des prestations de très haut niveau, et quelques failles encore surprenantes. Mister Tiger and Docteur Woods ? Lequel verra-t-on à Marana ?

Marana.png

Début de réponse dès le premier tour, et son match contre Charles Howell III, mais mon petit doigt me dit que Woods pourrait bien accrocher une 4ème victoire en Arizona, lui qui est déjà le détenteur du record de victoires sur ce tournoi.

 A 50 jours du Masters d’Augusta, ce serait la meilleure des façons de relancer la course aux 18 majeurs.

Luke Donald, titré en 2011, plus que jamais en quête de reconnaissance internationale

Numéro un mondial en 2011, l’anglais a rétrogradé à la place de numéro 3 mondial, moins par la faute de ses propres performances, que plus par le renouveau de Woods et l’explosion de McIlroy.

Luke-Donald-mizuno.png

Ses rivaux sont montés d’un cran ! Pour Donald, il s’agit d’accrocher de grosses victoires à son palmarès pour rivaliser avec les cracks du team Nike.

Le golfeur Mizuno, récemment conseillé par Michael Jordan, tout jeune cinquantenaire, aura à cœur de se défaire rapidement de l’allemand Marcel Siem pour ne pas passer trop de temps sur le parcours, et s’économiser en vue des derniers tours, sur une compétition au format particulier, qui met à l’épreuve la concentration des golfeurs.

Le phénomène Poulter, l’étrange Monsieur Bubba, et les autres !

Faute de français sur ce championnat du monde de prestige, et privé de lefty, le gaucher américain critiqué pour ses positions contre les nouvelles taxes de l’état de Californie, mais si brillant à Phoenix, où il a manqué de très peu d’exploser le record du score le plus bas sur un tour (59).

Mickelson est-il enfin de retour après une très décevante saison 2012 ? A défaut de le voir à l’œuvre sur les greens de Marana, on aimerait bien le retrouver à son meilleur niveau pour le Masters d’Augusta 2013.

Pour autant, il faudra chercher les outsiders du côté des stars américaines du PGA Tour.

Bubba Watson a justement la veste verte de 2012 sur les épaules, mais depuis plus rien. L’émotion était-elle trop difficile à digérer ? Le plus long frappeur du tour s’est fait un prénom outre-atlantique. Star des plateaux TV, et chouchou du public, en réalité, il peine à se maintenir au niveau des quatre meilleurs mondiaux, dont Brandt Snedeker, le grand absent pour blessure.

Le spécialiste européen du match-play est incontestablement Ian Poulter ! Au repos depuis la fin de la dernière Ryder Cup, Ian Poulter s’est spécialement préparé pour frapper un grand coup en 2013, et se positionner comme la star de la saison à venir.

Pourquoi ne pas commencer par une victoire au WGC-Accenture Match Play ?

A moins que ce ne soit un autre anglais qui crée la surprise, en la personne de Justin Rose, qui a dominé la fin de saison 2012, et en particulier en match-play (victoires en Ryder Cup et au Turkish World Championship of Match-Play).

Hunter Mahan peut-il refaire le coup de 2012 ?

Enfin du côté des outsiders, on placera en premier lieu, le pourtant tenant du titre 2012, Hunter Mahan, qui justement depuis cette victoire n’a pas vraiment brillé, ou encore Matt Kuchar (vainqueur du Players 2012), Bill Haas, Adam Scott, Lee Westwood, Ernie Els, Sergio Garcia, Keegan Bradley, Nick Watney ou encore Dustin Johnson.

Plutôt une majorité d’américains, car au final, ce tournoi sourit finalement assez rarement à un européen (3 victoires pour l’Europe contre 9 pour les USA).

Dernière minute : La neige a perturbé le déroulement du premier tour, et le jeu a été suspendu de longues heures, en attendant de pouvoir à nouveau jouer au golf sur un parcours, pourtant situé au milieu du désert de l’Arizona…

Aucun des 32 matchs engagés n’a pu aller aux termes.

De la neige aux WGC-Accenture Match-play !

Avant que le jeu ne soit interrompu, ci-après la liste des joueurs bien placés pour passer le 1er tour : Sergio Garcia, Matt Kuchar, Ian Poulter, Bo Van Pelt, Jason Day, Richard Sterne, Hunter Mahan, Justin Rose, Bill Haas, Jamie Donaldson, et Lee Westwood.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2180
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.