Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Le King's Course à Gleneagles : retour aux origines pour la légende royale écossaise

Photo : David Cannon pour Gleneagles

Gleneagles est parmi les destinations de golf de renommée mondiale, où quelques noms se distinguent comme étant dans une classe vraiment à part. Gleneagles c’est trois superbes parcours de golf : le King's Course et le Queen's Course, tous deux conçus par le légendaire James Braid, et le PGA Centenary Course conçu par Jack Nicklaus. Alors que le parcours de King's Course est perçu comme étant le joyau de la couronne de Gleneagles, quand on a l’occasion de jouer sur les trois parcours, choisir quel est le meilleur est pourtant une décision bien difficile à prendre.

Découvrez nos formules d'abonnements

C’est en 1908 que Donald Matheson, directeur général de la Caledonian Railway Company, a eu l’idée de construire un hôtel qui serait un « Palais dans les Glens », pour attirer les nobles et riches voyageurs du chemin de fer de l’époque.

James Braid, cinq fois vainqueur du British Open, a été chargé de concevoir le parcours de King’s course, assisté du Major C.K. Hutchison ainsi que Donald Matheson lui-même.

On avait offert à James Braid le terrain le plus parfait sur lequel construire un parcours de golf, et il a construit un parcours de golf très spécial. Les trous se fondent parfaitement dans l’environnement.

Les fairways élancés se faufilent dans un paysage rude, parsemé de bruyères et d'ajoncs. De nombreux pins ancestraux, des bouleaux argentés et des sorbiers créés des amphithéâtres naturels sur bon nombre de trous.

Gleneagles est le cadre idéal pour jouer au golf. Le King’s course est sûrement le meilleur parcours de landes au monde. Les vues panoramiques sur les collines d'Ochil et les sommets de Ben Vorlich et des Trossachs sont tout simplement exceptionnelles.

Gleneagles est vraiment un paradis pour les golfeurs. Le parcours sinue entre des bosses et des creux, au milieu de bruyères, de fougères et d'ajoncs, qui rehaussent le défi du jeu de golf au cœur de vastes landes écossaises.

Trois parcours pour entrer dans le royaume des rêves

Sur n'importe lequel des trois parcours, si vous jouez bien et que vous répondez aux défis imposés par les superbes tracés, votre parcours peut entrer dans votre royaume des rêves.

Par contre, lâchez un coup par ici et manquez un green par là, et alors votre seule consolation restera le paysage environnant bouleversant.

Photo : David Cannon pour Gleneagles

En 1919, le parcours de championnat King’s course s'ouvrit à la compétition, et en 1921, le King’s course accueillit le premier match alors encore informel de la Ryder Cup, entre la Grande-Bretagne et les États-Unis.

Aucun demi-point n'a été décerné pour cet événement naissant, et une solide équipe britannique comprenant James Braid a remporté la compétition 9 points à 3.

Le design du King’s course touche vraiment à l’excellence. En fait, James Braid le considérait  comme le couronnement de son impressionnante carrière.

Et pour un homme ayant à son actif plus de 200 projets de parcours et de projets de remodelage, y compris certains des plus prestigieux d’Ecosse, dont Carnoustie, Royal Troon, Royal Aberdeen et Nairn, cette déclaration n’est pas anodine.

Photo Gleneagles

James Braid mêlait habilement son design avec le paysage sur lequel il travaillait. Braid produisait un tracé qui se déroulait discrètement, presque poétiquement, le long des vallées et des vallons, à travers bois, ou traversant les cours d'eau, sans jamais nuire au travail de la « Mère Nature ».

Gleneagles est l'un des parcours les plus naturels du monde

L'art de la forme et de l'emplacement des greens et des bunkers ne fait qu'ajouter au plaisir visuel, et le défi golfique du début à la fin requiert des compétences techniques et une gestion attentive de ces parcours.

Mais c’est probablement la découverte des points de vu qui va interrompre votre concentration sur le jeu. Entre les deux guerres, Bernard Darwin a écrit : « La beauté de l'endroit est hors de toute question, les qualités exactes du parcours sont peut-être plus difficiles à déceler ».

Darwin avait constaté que la roule des balles sur le sol était autrefois lente, cela rendait le parcours très long. Puis le sol s'est durci après le passage de milliers de joueurs, et la balle a roulée de plus en plus loin et, par conséquent, les scores ont fini par baisser.

Un certain nombre d'événements importants ont été disputés sur le King’s course, notamment la Curtis Cup, le Dunhill Trophy, l'Open d’Ecosse et le WPGA Championship Européen.

En octobre 2016, Gleneagles a organisé la 100eme édition du championnat écossais de la PGA. Le tournoi c’est joué sur le King’s course, qui avait retrouvé son tracé tel qu’il était il y a 100 ans, à l’époque de James Braid.

Le renouveau de Gleneagles, ou plutôt le retour aux sources

Les nouveaux propriétaires ont beaucoup investi pour redonner au King’s son allure et son style. Le rough a été adouci, et les fairways élargi, pour encourager un jeu au sol similaire à celui des links de golf.

Les greens ont été agrandis pour retrouver leurs formes originales, et les fairways redessinés pour remettre les bunkers en jeu. Ce nouveau look est en réalité celui que l’on pouvait voir il y a plus d’un siècle.

Un important programme de rénovation de bunkers a également été réalisé, améliorant encore l'expérience du jeu de golf sur ce parcours mythique.

Photo : David Cannon pour Gleneagles

Gary Silcock, directeur du golf, a ainsi déclaré : « Braid a toujours voulu que nos bunkers offrent aux golfeurs un « aperçu » du sable, tout en restant stimulants et agréables à l'œil, ce que nous avons fait en ramenant le parcours dans la façon dont ils était conçu pour être regardé et joué ».

Pour les golfeurs qui pensent que les tirs en aveugle ne sont qu'un phénomène que l’on rencontre sur les links, essayez vous sur le magnifique et sauvage parcours de King’s course à Gleneagles.

On est mis en condition dès le premier trou, avec devant sois un fairway particulièrement large, et qui monte vers le ciel à destination d’un green situé tout en haut au-dessus du fairway, et nécessitant de choisir trois clubs de plus pour atteindre ce green, dont seule la pointe du drapeau est visible depuis le fairway.

Les trous 2 et 3 peuvent nous rendre perplexes, l'un serpentant en descendant, et l'autre totalement en aveugle. Le relief du terrain est si vallonné que les coups en aveugles sont inévitables.

Le meilleur exemple est un mur intimidant d'herbe haute et verte, gardant le green du 3 bien caché. Seul un poteau de visée donne l'indication que l’on continue encore à jouer au golf de l'autre côté de la montée.

Le trou numéro 5 est la réponse du berger à la bergère de Gleneagles au trou timbre poste de Royal Troon. C’est un par-3 joué à travers la vallée, vers un green entouré par un ensemble généreux de bunkers affamés de balles. C'est un vrai trou de golf où l’on joue sa perte ou sa gloire.

On continue ensuite par un voyage vers le plus durs d'entre cette succession de trous, le 13, appelé Braid's Brawest est un long par 4 de 424 mètres, avec des bunkers sournois, il est cruel, difficile, et n’offrant pas un poil de tolérance, pour aucun golfeur.

Photo : David Cannon pour Gleneagles

Enfin, il y a la finition spectaculaire, un par 5 qui descend littéralement de façon vertigineuse, permettant même à ceux qui ont accompli un parcours modeste au niveau du score, de terminer une journée mémorable avec réussite, et peut-être avec la chance de faire un birdie.

Gleneagles, une destination pour entrer dans la légende du golf

Gleneagles c’est la crème de la crème de l'hébergement de luxe, les bons restaurants, et un large choix de divertissements hors golf, qui se combinent avec de véritables parcours de championnat, le tout formant une expérience de luxe complète, mais où le golf reste cependant le roi.

Photo : Gleneagles

Gleneagles est une destination écossaise légendaire, avec en son centre un joyau de palais datant des années 1920, qui est peut être la quintessence de ces sanctuaires les plus prestigieux du monde.

Un séjour à Gleneagles offre plusieurs garanties ; ce séjour sera sans ambiguïté extrêmement luxueux. Il vous permettra de jouer sur trois des plus beaux paysages de landes d'Ecosse, et malgré toute la grandeur et le service d’exception, l'expérience de Gleneagles reste sans prétention, extrêmement amicale, chaleureuse et accueillante.

C'est un aperçu de tout ce qui rend l'Écosse si séduisante, et en fait une véritable terre d’hospitalité.

Gleneagles permet également aux visiteurs de vivre la vie du pays pendant quelques jours, en profitant de tout, de l'équitation, au tir, la fauconnerie, la pêche, le tir à l'arc, et une myriade d'autres activités en plus de celles offertes par le golf.

Photo : Gleneagles

Sur place, les cinq restaurants offrent une gamme impressionnante de possibilités de restauration, dont le restaurant Andrew Fairlie qui est le seul restaurant écossais avec deux étoiles au Michelin.

Photo Gleneagles

Et pour ceux qui désirent se faire dorloter, The Spa at Gleneagles se classe parmi les meilleurs établissements du genre.

Les trois parcours de Gleneagles organiseront des événements majeurs en 2018

Le parcours du centenaire de la PGA accueillera les premiers championnats d'Europe par équipe. Le King's Course accueillera la 100e édition du Scottish Stroke Play Championship, et le Queen's Course accueillera le deuxième championnat mixte du Scottish Golf.

Remerciements à David Cannon qui a réalisé ces photos de Gleneagles. David, est un passionné de golf, il a visité et photographié plus de 1000 parcours, au cours d'une carrière qui lui a permis de couvrir 100 tournois majeurs masculins, dont 35 Opens, 34 Masters consécutifs, 17 Ryder Cups et 12 matchs de Solheim Cup.

Posté par le dans Voyages golf
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 175
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Découvrez la nouvelle gamme XXIO10

Découvrez nos formules d'abonnements