Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Le golf pro féminin français au 6ème rang mondial

La France dans le top 6 mondial ! Rolex Ranking octobre 2013

2013 restera sans doute comme l’une des meilleurs saisons sur l’European Tour pour les golfeurs français. Pourtant, on en parle moins souvent, sur cette même saison, le golf féminin français figure au 6ème rang des meilleures nations du golf au Rolex Ranking.

La récente participation de Karine Icher à la Solheim Cup, équivalent féminin de la prestigieuse Ryder Cup (compétition par équipes opposant les USA aux Européens) sanctionne bien sûr le très beau parcours de la numéro un française sur le LPGA Tour, mais elle est aussi le reflet de la présence de plus en plus importante de françaises au sommet du golf mondial.

Le grand concert des nations du golf féminin

Rien d’étonnant à ce que la numéro un mondiale soit Sud-coréeene, Inbee Park emmène en fait le plus grand contingent de joueuses de son pays au niveau professionnel, et en tout cas dans le top 500 mondial.

Les Etats-Unis, longtemps puissance dominante, perdent du terrain comme l’atteste le tableau ci-dessus, issue du Rolex Ranking, classement mondial féminin de golf, et se retrouvent même dépassés par le Japon à la troisième marche du podium.

Derrière ces trois puissances du golf féminin, trois pays peinent à suivre, mais font figures de challengers, et la France fait partie du bon wagon.

On peut être surpris du fait que l’Angleterre ou l’Australie, habituellement beaucoup plus présents sur le circuit masculin ne se trouvent pas mieux représentés, par contre, pour la France, au contraire, c’est révélateur du fait que les efforts de la FFG et de nos joueuses commencent à payer.

En plus de Karine Icher, les filles peuvent compter sur Gwladys Nocera, peut-être l’une des meilleures golfeuses européennes sur la dernière décennie, et de nombreuses autres joueuses qui commencent à pointer le bout de leur nez dans le top 500 mondial.

A commencer par Cassandra Kirkland, qui justement défend cette semaine son titre acquis l’an passé sur le Ladies European Tour à l’occasion du Sanya Ladies Open disputé en Chine.

Les locomotives du golf féminin français : Icher et Nocera

Depuis son retour de congé maternité, la française Karine Icher démontre une impressionnante régularité dans ses performances sur le LPGA Tour pour être désormais classé 22ème mondiale.

Karine Icher manque le cut à Evian, mais cela ne ternit pas une belle saison 2013

Deuxième de l’Open du Canada, Karine Icher a complété cinq top-5 en seulement un an sur le circuit nord-américain professionnel, où elle est à ce jour, la seule représentante tricolore.

Seul ombre au tableau, un cut manqué pour son retour à Evian !

Toujours concernant les valeurs sures du camp tricolore, Gwladys Nocera qui a figuré avec régularité dans le top-10 européen de 2005 à 2009, et notamment sur la plus haute marche en 2008, après deux saisons en retrait, elle a profité du Slovak Open disputé cet été pour renouer avec la victoire sur le Ladies European Tour .

Sa dixième victoire professionnelle lui a notamment permis de réintégrer le top-20 européen et de se rapprocher du top-100 mondial.

Le clan français bien représenté au niveau mondial

2013 n’aura pas seulement vue l’Evian Masters devenir Evian Championship, consacrant le golf féminin français, sur les 21 golfeuses enregistrées au Rolex Ranking, 15 ont en fait intégrés le top-500 mondial.

Certes, la France ne compte qu’une seule joueuse dans le top-100, ce qui rend la place de nos joueuses moins spectaculaires, mais finalement comme le démontre le premier tableau, peu de pays font réellement mieux.

Au contraire le contingent français est plus important que d’autres pays qui comptent comme la Norvège (Suzanne Pettersen), l’Allemagne (Caroline Masson), l’Ecosse (Cattriona Matthews), l’Espagne (Carlotta Ciganda) ou la Suède (Caroline Heldwall).

Un an plus tôt, Karine Icher était déjà la seule française dans le top-100, mais elle n’était que 39ème mondiale contre 22ème aujourd’hui.

Nocera pointait au 4ème rang français, seulement 199ème mondiale, ce qui permet de souligner le fait qu’elle a presque gagné 100 places en douze mois.

Avec Kloatten et Caudal, elles n’étaient en fait que quatre dans le top-200 en 2012, mais elles étaient déjà 14 dans le top-500, ce qui tend à démontrer que le clan français consolide peu à peu sa place de grande nation du golf féminin.

Zoom sur Cassandra Kirkland

Bien que le golf féminin soit sujet à l’arrivée de baby-golfeuses de plus en plus jeunes, à l’image de Lydia Ko, qui vient juste de passer pro à seulement 16 ans, Cassandra Kirkland, déjà âgée de 29 ans fait figure d’espoir du golf français.

L’expérience est un élément à prendre en compte dans le courant d’une carrière pro.

Cassandra Kirkland et son caddy (crédit photo Alexis Orloff)

Si Lydia Ko démontre un talent précoce, Suzanne Pettersen ou Karine Icher, des golfeuses trentenaires et présentes sur le tour depuis une décennie, démontrent que l’expérience peut aussi être un sérieux atout, et un moteur dans la progression d’une joueuse vers le sommet de la pyramide.

A 29 ans, Kirkland a donc de belles années devant elles comme la plupart des joueuses françaises.

Auréolé de son premier titre l’an passé sur le Yalong Bay Golf Club, Cassandra n’a déjà plus à courir derrière une première victoire, mais au contraire, doit confirmer, et s’inscrire plus régulièrement en tête des leaderboards pour grimper dans la hiérarchie.

Sixième joueuse française, 241ème mondiale, après sept ans de professionnalisme, elle arrive justement en Chine sans pression pour défendre son titre.

Pourtant, si l’année passée, sa victoire devant sa compatriote, Jade Schaeffer, était inattendue, elle sera justement attendue au tournant ce dimanche, surtout après une saison plutôt moyenne.

On aurait pu penser que cette victoire aurait servi de déclencheur, mais pour l’instant, sa meilleure performance en 2013 reste une 21ème place à l’European Masters.

Top-100 mondial : Passer le palier supérieur

A l’image du clan français, Cassandra Kirkland fait partie des bonnes joueuses du tour, mais pas encore des top-joueuses.

C’est désormais tout l’enjeu du clan tricolore pour les années à venir. A savoir passer de sixième nation mondiale au bénéfice de ses quinze joueuses dans le top-500, à une position encore plus marquante avec davantage de joueuses dans le top-100.

Au regard des performances actuelles, on peut légitimement penser qu’elle pourrait être au moins quatre ou cinq sur les vingt-une joueuses actuelles à pouvoir atteindre ce niveau !

Icher, Nocera, mais peut-être Klatten, Caudal ou justement Cassandra Kirkland ?

Classement des 21 meilleures golfeuses françaises

Seul l’avenir nous dira si les françaises arrivent à passer un nouveau cap…en tout cas, plus que les garçons, cette génération a de sérieuses chances de hisser haut les couleurs du golf français au niveau mondial.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2488
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.