Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Voyages golf

Le golf en Suisse contrasté avec plus de golfeurs mais moins d’actifs

Le golf en Suisse contrasté avec plus de golfeurs mais moins d’actifs

Avec près de 80 000 golfeurs et une soixantaine de parcours, la Suisse est un des pays majeurs du golf en Europe Continentale.

Si les golfeurs suisses aiment voyager,  et découvrir des parcours un peu partout en Europe, ils disposent à la « maison » de certains des parcours les plus beaux d’Europe. 

Pourtant, le golf en Suisse est sous pression comme en témoignait en début d’année Raphael Weibel, membre de l’ASG (fédération Suisse de Golf).

Les enjeux du golf en Suisse pour l’ASG (Association Suisse de golf)

Si le nombre de golfeurs a tendance à augmenter en Suisse, ce qui n’est pas le cas de ses voisins européens, à commencer par la France, la problématique est que les nouveaux golfeurs ne jouent pas beaucoup, et finalement le pays manque de golfeurs actifs, ce qui met sous pression toute la filière des exploitants de parcours, de driving range, et de pich&putts.

Nous retrouvons en Suisse exactement la même problématique que nous avions déjà soulevée au Canada lors d’un de nos précédents sujets.

SI vous découpez les golfeurs en quatre familles…

  • Jouent moins de dix fois par an
  • Jouent entre dix et vingt fois par an
  • Jouent entre vingt et trente fois par an
  • Jouent plus de trente fois par an

…Vous vous apercevez que la dernière tranche, qui est en fait celle qui fait tourner la filière est en repli en Suisse, au Canada, aux USA, et sans doute en France, bien que sur l’hexagone, nous devons admettre ne pas avoir ce chiffre de la part de la FFG, simplement la baisse du nombre de licences de 2% en 2013.

Pour la Suisse, l’augmentation du nombre de golfeurs qui est tout de même un phénomène à contre-courant du reste des pays développés, même si cette croissance est essentiellement liée à des golfeurs qui jouent moins de dix fois par an.

Précisons que le golf progresse en nombre de pratiquants seulement dans les pays en croissance comme la Suisse et l’Allemagne, confirmant bien la relation forte entre l’économie d’un pays, le revenu des habitants, et la pratique du golf.

C’est un motif d’encouragement pour les fédérations des pays qui connaissent une décroissance, et parfois s’interrogent sur les causes de la désaffection pour le golf.

Pour Raphael Weibel, interrogé par le magazine Golfsuisse, publication de l’ASG « Faire une activité en plein air reste une tendance dominante, et nous devons continuer à abaisser les barrières pour attirer les débutants. »

A ce stade, la fédération Suisse réfléchit en fait aux principaux axes de développement nécessaires pour retrouver plus de profitabilité.

Deux axes se détachent :

  • Changer l’image du golf, et en faire une  activité plus fun, et moins punitive.
  • Aménager des parcours plus court et plus facile.

Dans la même veine, l’ASG a innové en matière de compétitions de golf avec pour la première fois en 2014 des compétitions « Golf Express » qui durent  moins de trois heures.

Ayant admis qu’un des freins à la pratique du golf était le temps de jeu, la fédération helvète a mis sur pied plusieurs compétitions (6 juin à Sion, 16 juillet à Interlaken, 19 août à Limpachtal, et 20 septembre au domaine du Brésil) jouées seulement par parties de deux, avec un temps de recherche de balles limitées pour les index inférieur à 28.

Avec cette formule en test en 2014, la fédération Suisse espère attirer plus de golfeurs vers les compétitions.Innovation 2014 : le golfboard

Sans doute pas la même initiative, mais toujours dans le but de réduire le temps de jeu, les golfeurs suisses peuvent s’essayer au Golfboard, une sorte de planche de surf à roulette qui permet de se déplacer sur le parcours avec son sac sur le dos.

Etonnant !

Autre problème rencontré par les golfs en Suisse, les prix des billets d’avions au départ du pays sont tombés à des niveaux très bas, ce qui favorise le caractère migratoire des golfeurs helvètes, tentées par des destinations comme  l’Angleterre ou l’Espagne.

Lors d’une récente interview du directeur du golf du Gouverneur, Hugues Fournier, celui-ci nous déclarait recevoir des cars de touristes golfeurs essentiellement de Suisse.

Le golfeur Suisse voyage, c’est un fait !

Les golfeurs suisses très impliqués

En part de la population, élément très intéressant quand il s’agit de comprendre le poids de la filière golf dans un pays, la Suisse fait partie des pays d’Europe Continentale hors Scandinavie où on joue le plus au golf.

Près d’1% de la population est licenciée, ce qui est beaucoup mieux qu’en France, ou en Allemagne.

Cependant, cela s’explique aussi par la plus grande part de cols blancs dans la confédération par rapport aux autres pays européens, terreau plus fertile pour la poussée de la communauté golfique.

Les golfeurs suisses très impliqués

En 2010, selon les chiffres d’une étude menée par KPMG, le nombre de golfeurs helvète était de 79 000 licenciés, et même 82 000 membres dans les clubs.

Les parcours de golf en Suisse : des golfs souvent vallonnés

Concernant les parcours, et c’est bien sûr liée à la situation géographique de la confédération d’ une superficie de 41 285 km2, la plupart du temps, il s’agit de parcours fortement vallonnée.

Carte des golfs en Suisse

La Suisse est divisée en trois grandes zones géographiques : le Jura, le plateau suisse et les Alpes suisses.

Mis à part les quelques plaines alluviales, du Rhin et du Rhône, chaque région présente un relief plus ou moins marqué, des collines du plateau et du Jura (1000 - 1 600 m) aux sommets des Alpes (2000 - 4 600 m).

La région alpine comporte les paysages les plus variés et les plus marquants de la Suisse. Leur étendue correspond à près des deux tiers du pays (62,5 % du territoire).

Les chaînes de montagne principales (comprenant des sommets supérieurs à 4 000 mètres) sont quant à elles localisées dans les régions des cantons de Berne, Valais (Alpes bernoises, Alpes valaisannes) et des Grisons (Massif de la Bernina). Ce sont également les chaînes contenant la plupart des glaciers en Suisse, dont elle est recouverte à la hauteur de quelque 3 %.

Ce relief confère à la majorité des golfs Suisses un panorama exceptionnel pour ceux qui aiment le golf en montagne.

Les parcours de golf en Suisse : Notre top-4 !

Parmi les plus beaux parcours helvètes, vous retrouverez le domaine Impérial situé près de Nyon.

le domaine Impérial

Crédit photo : Domaine Impérial

Un parcours dessiné par le célèbre architecte Pete Dye qui déclara à son sujet « C’est la première fois que j’ai la chance de dessiner un parcours aussi unique dans cette partie du monde. Quand je pense un trou, je veux faire en sorte que le par soit l’examen de passage nécessaire de tous les bons golfeurs. Je pense que je suis arrivé à réunir les bons ingrédients pour en faire un parcours plus difficile qu’il n’y paraît. »

Sur ce parcours inauguré par Severiano Ballesteros en 1987, le trou signature est sans conteste le quatre, un par-5 de 538 mètres de long !

Il est toujours considéré à ce jour comme l’un des plus beaux trous de Suisse avec le numéro sept de Crans-Montana.

Le golf de Genève

Autre magnifique parcours en Suisse, le club de Genève dessiné par un autre illustre architecte, Robert Trent Jones en 1973.

Le golf de Genève

Crédit photo : Golf de Genève

Les premiers trous permettent d’admirer la Ville de Genève, son Jet d’eau et le Lac Léman. Côté sud, la vue est imprenable sur les Alpes et le Mont-Blanc.

Au niveau technique, le 18 trous présente de nombreux doglegs, sans oublier les greens majestueux, et notamment le green partagé en commun par les trous 9 et 18.

Le trou signature est le 17, un par 3 de 160 mètres, qui détermine si finalement vous allez rendre une bonne carte de score ou pas.

Seul parcours de golf de 18 trous du canton de Genève, précisons toutefois que le Golf Club de Genève est un club privé ouvert aux visiteurs sous certaines conditions.

Le golf de Lausanne

Troisième plus beau parcours de Suisse, le golf de Lausanne est l’un des plus anciens, ayant été construit en 1931 puis réaménagé au début des années 90 par l’architecte Jeremy Pern.

Le golf de Lausanne

Au cours de ce réaménagement, l’architecte a complètement reconstruit les greens, et installé un nouveau système d’irrigation.

Long de 6217 mètres, le golf de Lausanne est un parcours de tradition composé de par-4 relativement courts comme les numéros sept et douze, et de par-5 relativement longs pour conclure l’aller et le retour.

Tout comme le golf de Genève, le golf de Lausanne présente un magnifique panorama dans un parc avec vue sur le lac.

Enfin, comment parler des golfs en Suisse sans évoquer le club de Crans-Sur-Sierre !

Le golf de Crans-Sur-Sierre

Situé en haute altitude à 1500 mètres, le golf de Crans-sur-Sierre présente l’un des plus beaux panoramas d’Europe.

Le golf de Crans-Sur-Sierre

Crédit photo : Golf de Crans-Sur-Sierre

Les premiers golfeurs ont foulé les fairways en 1905, avant que le parcours ne soit abandonné puis réouvert en 1924 avec l’ouverture du club de golf, et porté à 18 trous en 1928.

Au fil des années, le golf a gagné en popularité, et en 1939, il a été le théâtre de l’European Masters.

En 1995, Severiano Ballesteros a été recruté pour reprendre ce vieux parcours, et deux ans plus tard, il revint pour travailler les greens.

Très heureux de son travail, le club a rebaptisé le parcours avec le nom du génial espagnol.

L’été, les conditions de jeu sont optimales, et flattent les distances au drive que l’on soit amateur ou professionnel.

Face à vous les plus hauts sommets, du Cervin au Mont-Blanc, le 18 trous est assurément l’un des plus beaux golfs de montagne au monde.

Bien entendu, il est aussi célèbre car il est toujours terre d’accueil du prestigieux Omega European Masters, un des grands rendez-vous de la saison de l’European Tour professionnel, soit le plus grand temps fort de la saison de compétition en Suisse.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur les golfs en Suisse, ce sera l’objet d’un prochain article…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2812
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.