Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Lacoste Ladies Open de France 2015: Victoire pour Céline Herbin

Céline Herbin s'impose sur son open national Crédit photos: ASO/P.Ballet

Il n’est jamais vraiment aisé de gagner à la maison devant un public acquis à votre cause. Alors que l’on pensait Gwladys Nocera bien parti pour être la quatrième française à remporter l’Open de Golf Féminin, c’est une surprise…une bonne surprise de retrouver Céline Herbin, victorieuse à Chantaco, surtout que le scénario du dernier tour a été haletant. Retour sur le dernier tour du Lacoste Ladies Open de France 2015, et la première victoire professionnelle de Céline Herbin.

Jusqu’au bout, Chantaco théâtre d’un match Herbin-Pedersen

Déjà la veille, lors du troisième tour, le public avait pu assister à un mano à mano entre les deux joueuses.

Au golf, l’histoire ne se répète pas souvent, et nous aurions pu penser que d’autres joueuses bien placées, allaient s’illustrer sur les 18 derniers trous.

Au contraire, la jeune danoise Emily Kristine Pedersen, encore peu expérimentée à ce niveau de la compétition, mais pas forcément impressionnée… a enfoncé le pied dans l’accélérateur dès l’entame de la journée.

Un peu à l'image du troisième tour samedi, la Danoise a rapidement pris le large en tête du classement, bouclant l'aller en -2 quand Céline Herbin, sa partenaire de jeu négociait les neuf premiers trous en +3.

Au cours d'une journée une nouvelle fois ensoleillée, Céline Herbin et Emily Kristine Pedersen ont offert aux spectateurs présents au golf de Chantaco un duel magnifique finalement conclu par un play-off haletant, alors qu’à mi-parcours, nous pensions que la cause était entendue.

Avec cinq coups de retard à neuf trous de la fin, Herbin allait pourtant reprendre espoir au 10 grâce à un birdie.

Le premier acte d'une improbable remontée, poursuivie par deux nouveaux birdies au 14 et au 15 et conclue par un enchaînement bogey, double bogey de Pedersen aux trous numéros 16 et 17.

« Sur les neuf derniers trous j'étais sereine, je me sentais bien, et je savais que j'allais revenir dans le PAR pour la journée. J'y croyais fort, je me suis donné des positions de birdie et trois ont bien voulu tomber », raconte la Française. 

À égalité à -11 au terme des 18 trous après avoir rendu des cartes de 70 (par) pour la journée, les deux joueuses sont donc parties en play-off sur le trou numéro 18.

Pedersen craque en fin de partie

Après des pars échangés sur les deux premiers trous de mort subite, Emily Pedersen manquait un court putt pour rester en course sur le troisième, offrant la victoire à Céline Herbin.

« Mon caddie m'a aidé à rester bien concentrée sur mon jeu, et à ne pas regarder Emily jouer, à ne pas faire en fonction d'elle. J'ai eu la patience d'accepter que les putts ne tombent pas sur les deux premiers trous de play-off, et je suis soulagée d'avoir rentré ce petit putt d'un mètre au troisième », indique cette dernière, qui a été caddeyée cette semaine par son entraîneur Vicente Ballesteros, frère du regretté Severiano. 

Céline Herbin, la première victoire...les françaises aux premières loges

À 32 ans, Céline Herbin soulève le premier trophée d'une carrière entamée en 2009 et marquée par plusieurs années difficiles.

Membre du Ladies European Tour depuis 2012, la native d'Avranches avait eu sa chance à quelques reprises ces dernières saisons, mais n'était jamais parvenue à conclure.

« Je savais très bien au fond de moi-même que j'avais largement le jeu pour gagner, que ce n'était qu'une question de temps. Il a juste fallu accepter de digérer les expériences douloureuses que j'ai eu ces dernières années. Mais ce sont ces expériences-là qui ont fait de moi une meilleure joueuse », reconnaît-elle.

En s'imposant à Chantaco, Herbin devient enfin la quatrième Française à remporter son open national, après les victoires de Marie-Laure de Lorenzi (1988, 1993 et 1995), Patricia Meunier-Lebouc (2000) et Stéphanie Arricau (2004). 

Une autre Danoise, Malene Jorgensen, a terminé troisième à -9, un coup devant la prodige anglaise Charley Hull.

Joanna Klatten, auteur d'un trou-en-un sur le trou numéro 1, a pris la cinquième place à -7, une longueur devant la régionale de l'étape Anne-Lise Caudal.

À noter que Valentine Derrey a elle aussi signé un trou-en-un (au 5), portant à trois le nombre d'« aces » réalisés au cours de cette édition historique du Lacoste Ladies Open de France.

Fortunes diverses pour les têtes d'affiches

Seul ombre au tableau de cette journée quasi parfaite pour le golf tricolore, Gwladys Nocera a coincé sur le dernier tour avec une carte de 74 insuffisante pour lui garantir une place dans le top-5 du tournoi.

Les reines de Chantaco

Dommage car aux vues des trois premières journées, Nocera aurait mérité un meilleur classement que la 18ème place qui ne reflète pas son début de tournoi joué aux avant-postes.

A l’inverse de la tête d’affiche, l’américaine Cristie Kerr qui a mal démarré mais très bien terminé pour s’octroyer la sixième place à six coups de la victoire.

Enfin, la double tenante du titre, Azahara Munoz aura tenu son rang jusqu’au bout. L’espagnole termine à la sixième place du Lacoste.

L’Open français s’achève sur une bonne note, et en plus de la révélation Pedersen, un autre nom devra être surveillé dans les mois à venir.

Celui de la tchèque Klara Spilkova, déjà présente à Evian, sixième ex-aequo à Chantaco, en n’ayant jamais joué au-dessus du par de toute la semaine, finissant son tournoi sur un des meilleurs scores du dernier jour, 66.

 

ASO/P.Ballet

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2092
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.