Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Lacoste Ladies Open de France 2015: Gwladys se place!

Lacoste Ladies Open de France 2015: Gwladys se place!

Le premier tour du Lacoste Ladies Open de France a rendu son verdict, et pour son open National, Gwladys Nocera s'est mise en avant d'entrée. Et si Gwladys gagnait enfin à la maison ? Auteur d'une superbe carte de 65, soit cinq coups sous le par, la française a prise un net ascendant sur les candidates au titre, Azahara Munoz ou Cristie Kerr, moins fringantes ce jeudi. Et pour ne rien gâcher à la fête, deux autres françaises complètent le podium provisoire, Céline Herbin à un coup, et Marion Ricordeau à deux coups.

Disputé sous un soleil radieux, le premier tour du Lacoste Ladies Open de France a offert un joli match à distance entre trois Françaises.

Partie dès le début de la matinée en compagnie de la double tenante du titre Azahara Muñoz, et de la 15e mondiale Cristie Kerr, dans la partie tête d'affiche du tournoi, Gwladys Nocera a livré une partie exemplaire.

Contrairement à l'Espagnole (70), septième à -2, et à l'Américaine (74), 6e à +4, la Tricolore n'a pas commis la moindre erreur, et a posté cinq birdies pour signer un remarquable 65 (-5). 

Au vue des performances du jour, la française a donc prise une sérieuse option pour passer le cut vendredi, et espérer pourquoi pas, se battre pour la victoire jusqu'à dimanche.

On l'avait croisé concentré, et exigeante à Evian, elle a conservé la même attitude sur le parcours de Chantaco.

Sur le parcours du majeur français, Gwladys avait déjà réalisé une belle entame, avant de ralentir sur le week-end, et laisser poindre quelques signes d'agacements après quelques coups jugés plus approximatifs. Ce jour, elle a flirté avec la perfection.

« J'ai commencé la journée un peu timidement, j'étais un peu en dedans. Puis je me suis dit "attends, t'es là pour gagner le tournoi, donc fais le truc à fond !" Bien sûr, gagner ne dépend pas que de moi, mais il faut au moins que je me donne les moyens de le faire en jouant à mon maximum. J'ai réussi à enclencher la vitesse supérieure, et j'ai rentré deux ou trois putts qui m'ont fait du bien », indique la joueuse aux 14 victoires en carrière sur le Ladies European Tour, qui court toujours après un premier succès dans son open national. 

De retour d'une semaine de Solheim Cup qui ne lui a finalement pas souri, Gwladys devra sans doute penser à bien récupérer entre chaque tour, elle qui enchaîne depuis quinze jours, et peu de joueuses du LET Tour sont dans ce cas de figure.

Nocera portera les espoirs d'une victoire française, qui serait la première depuis celle de Stéphanie Arricau à Arras en 2005, tout comme les 19 autres Tricolores engagées, parmi lesquelles quatre amateurs.

Cristie Kerr en vedette américaine

Côté américain, Cristie Kerr est dans la même situation que Gwladys puisqu'elle a aussi joué Evian, et la Solheim Cup.

Côté américain, Cristie Kerr est dans la même situation que Gwladys puisqu'elle a aussi joué Evian, et la Solheim Cup. 

Dix-sept victoires en carrière sur le LPGA Tour dont deux Majeurs, une place de numéro un mondiale occupée plusieurs semaines au cours de l'année 2010, et depuis trois jours une cinquième Solheim Cup au compteur : voilà en bref le palmarès, pour le moins éloquent, de Cristie Kerr.

C'est donc l'une des meilleures joueuses du monde, qui honore cette année de sa présence le Lacoste Ladies Open de France.

« C'est très important pour moi d'être ici ! Je devais venir l'an dernier, mais j'avais dû annuler à la dernière minute car je m'étais blessée. Je suis donc très heureuse d'être enfin là ! » déclare la quinzième joueuse mondiale.  

Brillante la semaine dernière lors de la Solheim Cup, où ses 3,5 points marqués en quatre matchs ont joué un rôle prépondérant dans la victoire renversante des Américaines sur l'Europe (14,5 à 13,5), Cristie Kerr aborde avec sérénité son statut de favorite cette semaine à Chantaco.

« Ce n'est pas évident de revenir à un tournoi individuel après avoir joué en équipe la semaine dernière, » concède-t-elle, « mais j'ai bien géré mon début de semaine, en me reposant lundi et mardi, avec juste un peu d'entraînement. Je me sens bien, j'ai bien joué aujourd'hui lors du pro-am, donc je suis d'attaque pour le tournoi ! Le champ de joueuses est excellent, et je suis impatiente de jouer ». 

Parmi ses principales rivales sur le papier, Kerr retrouvera notamment quatre joueuses de l'équipe européenne de Solheim Cup : l'Anglaise Charley Hull, qu'elle a battue 3&2 en simple dimanche, l'Espagnole Carlota Ciganda et sa compatriote Azahara Muñoz, double tenante du titre.

Une première journée favorable aux françaises

Avec déjà une Française en tête au club-house, le public basque s'est régalé des performances de Céline Herbin et Marion Ricordeau au cours de l'après-midi.

Et ce n'est donc pas seulement, une, mais bien trois françaises qui sont aux avant-postes de notre open national.

La première, qui a réalisé cinq birdies contre un seul bogey, a signé une carte de 66 (-4) et s'est emparée de la deuxième place à un coup de Nocera.

« C'est un très bon score pour entamer le tournoi », se réjouit-elle. 

« Mon long jeu a été excellent puisque j'ai pris les 18 greens en régulation. J'ai rentré quelques putts qui m'ont permis de faire -4. Ça aurait pu être mieux, mais je suis déjà très satisfaite de ma journée ! » 

De son côté Marion Ricordeau, en pleine réussite au putting, pointait à -6 à trois trous de la fin, mais a conclu sa partie par trois bogeys consécutifs.

La Picarde a donc dû se contenter d'une carte de 67 (-3), et de la troisième place à deux coups de sa compatriote. 

« Être -6 après 15 trous était un peu inespéré vu la façon dont j'ai joué », relativise-t-elle. « J'ai réussi à me mettre pas trop loin des drapeaux quand j'avais un fer dans les mains, et j'ai rentré beaucoup de putts. En revanche au driving ça a été très médiocre... Donc même si je suis déçue de finir ainsi, -3 est un très bon score. » 

Enfin, la journée a été illuminée par l'exploit de Fiona Puyo au trou numéro 12.

Sur ce par 3, la Basque d'adoption a en effet signé un rarissime trou-en-un ! 

« C'était un coup de 129 mètres, et j'ai tapé un fer 8. Je n'ai pas vu la balle rentrer, car c'est un trou en montée, mais j'ai entendu le public applaudir et j'ai compris que la balle était revenue dedans avec le backspin », a déclaré Puyo, qui s'est offert le premier trou-en-un de sa carrière professionnelle.

Au soir du premier tour, on ne compte pas moins de huit françaises dans le top 20 du tournoi.

Joanna Klatten est dans le bon tempo à -2.

Joanna Klatten est dans le bon tempo à -2. La plus longue frappeuse du tour peut cette fois espérer un meilleur résultat qu'à Evian.

Côté étranger, on retrouve bien placé la jeune Emily Pedersen déjà bien en vue à Evian, ou Nicole Broch Larsen, une autre danoise à s'être illustrée sur les bords du lac de Genève.

Bien que le tournoi compte beaucoup de françaises engagées, le champ international n'est pas au rabais puisque beaucoup de très bonnes joueuses du circuit européen sont présentes, comme Munoz, la tenante du titre, mais aussi Carlotta Ciganda, joueuse de Solheim Cup, Charley Hull, ou encore la jeune espoir suisse Albane Valenzuela.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1504
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.