Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Lacoste Ladies Open de France 2015 : Céline Herbin en pole-position

Lacoste Ladies Open de France 2015 : Céline Herbin en pole-position Crédit : ASO/P.Ballet

Avec trois birdies sur les quatre derniers trous, la française Céline Herbin a profité du Moving Day à Chantaco pour rejoindre Emily Kristine Pedersen en tête de l’Open de France de golf féminin. A 18 trous du terme du tournoi, les chances de voir une française soulever la coupe sont sérieuses. Si vous n’avez pas suivi cette journée, découvrez le scénario du troisième tour…

Le match Herbin – Pedersen a tenu ses promesses !

Une fin de partie exceptionnelle a permis à Céline Herbin de rejoindre Emily Kristine Pedersen aux commandes du Lacoste Ladies Open de France à -11. Auteur d'une carte de 65 (-5) samedi à Chantaco, la Française disputera demain la victoire à la Danoise, dans un match où les stars du tournoi Azahara Muñoz, Gwladys Nocera, Charley Hull ou encore Cristie Kerr auront leur mot à dire. 

C'est un peu la fable du lièvre et de la tortue qu'ont rejoué ce samedi à Chantaco Emily Kristine Pedersen et Céline Herbin.

Partie en position de leader avec trois coups d'avance sur sa dauphine, la Danoise a accru son avantage en début de parcours grâce à deux birdies au 2 et au 3.

Imperturbable, elle comptait toujours quatre coups d'avance à quatre trous de la fin.

Mais Céline Herbin, incarnation de la patience tardivement récompensée, revenait à hauteur en inscrivant trois birdies aux 15, 17 et 18.

À l'heure des comptes, la carte de 65 (-5) signée par la Française lui permet de rejoindre à -11 total la Danoise, auteur quant à elle d'un 68 (-2).

« J'étais -1 à l'aller, tranquillement, alors qu'elle rentrait beaucoup de putts, mais je me sentais bien. J'aime assez la fin de parcours – ça se voit d'ailleurs sur mes cartes de score cette semaine ! – et je savais qu'il restait des opportunités de birdie jusqu'au 18 », explique tout sourire la native d'Avranches. 

Céline Herbin, qui partage sa saison entre le Symetra Tour aux États-Unis et le Ladies European Tour abordera donc le dernier tour de son open national en position de co-leader.

Pas de quoi affoler la joueuse de 32 ans, déjà à la lutte pour la gagne en Écosse et en République tchèque ces derniers mois :

« On est en France et je suis française, donc ça m'aide ! Je suis ravie qu'il y ait beaucoup de monde, et je pense que ça me motive. J'ai hâte d'être à demain pour prendre autant de plaisir sur ce parcours que j'aime bien. »

Emily K Pedersen tient bon en tête

 

Mais à 18 trous du but, rien n'est encore joué, comme le rappelle Pedersen : « Le tournoi ne se gagnait pas aujourd'hui, mais demain. Si Céline joue -8 ou quelque chose comme ça, il n'y aura pas grand-chose à faire, mais je vais faire de mon mieux, et je sais que mon jeu peut me permettre de gagner. »

Pour l'une comme pour l'autre, une victoire serait la première sur le circuit européen. 

Les cadors du Ladies European Tour n’ont pas encore dit leurs derniers mots !

Le duel qui s'annonce entre la Française et la Danoise, nanties de quatre coups d'avance sur leurs plus proches poursuivantes, pourrait néanmoins être arbitré par quelques-uns des grands noms de ce 25e Lacoste Ladies Open de France.

L'Espagnole Azahara Muñoz, 26e joueuse mondiale, partage en effet la troisième place à -7 avec l'Écossaise Pamela Pretswell.

Auteur d'une carte de 66 (-4), la double tenante du titre peut toujours rêver d'un triplé inédit :

« Bien sûr je suis un peu plus loin que ce que j'aurais espéré, mais je prends. À mi-parcours j'étais six ou sept coups derrière, donc là avec quatre coups de retard tout reste possible. »

Un point de vue partagé par Gwladys Nocera, qui a joué 68 (-2) ce samedi malgré un putting en berne.

Cinquième ex æquo à -6, la joueuse aux 14 victoires sur le LET reste en course pour s'imposer enfin dans son open national.

«  Je joue super bien, mais les putts ne tombent pas. C'est décevant, mais j'espère que ça va tomber demain ! En tous cas, je vais tout donner », lance-t-elle.

Et effectivement, à seulement cinq coups de la tête, Gwladys peut encore tenter le coup pour la gagne.

Sur son chemin, elle devra toutefois écarter une sérieuse compétitrice en la personne de Munoz, qui démontre encore cette semaine qu’elle est bien la princesse de Chantaco, capable de revenir de derrière pour être finalement à seulement quatre coups de la tête au départ du dernier tour.

Sacré performance pour Azahara !

Enfin l'Anglaise Charley Hull, septième à -5, et l'Américaine Cristie Kerr, dixième à -4, gardent également une mince chance de soulever la coupe.

L’américaine regrettera sans doute sa première journée en 74 qui la prive d’une place plus haute au leaderboard.

Ses deux tours suivants ont été beaucoup plus conformes à son rang de star du tournoi.

Un petit mot pour Joanna Klatten, la plus longue « driveuse » du tour est encore bien placée à sept coups de la tête…pourquoi pas un podium ?

Herbin, Nocera, Klatten…peut-être le tiercé gagnant à Chantaco ?

 

ASO/P.Ballet

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1990
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.