Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Lacoste Ladies Open 2017 : Christie Kerr en pôle position

Lacoste Ladies Open 2017 : Christie Kerr en pole

Le circuit féminin européen fait étape cette semaine à Chantaco pour la 27eme édition de l’Open de France, rebaptisé du nom du sponsor titre qui supporte l’épreuve depuis plusieurs saisons. L’américaine Christie Kerr en est la principale tête d’affiche. En joueuse expérimentée, elle a parfaitement su déjouer les pièges du parcours après un score de 62, soit 8 coups sous le par pour devancer les françaises Justine Dreher et Camille Chevalier.

Découvrez nos formules d'abonnements

Belle tête d’affiche pour un tournoi du circuit européen, Christie Kerr est une véritable star du golf féminin.

L’américaine a déjà remporté 19 titres dans sa carrière, et notamment sur le LPGA Tour.  A 39 ans, il fait figure de résistante dans un environnement où les membres du circuit sont de plus en plus jeunes, et les longues carrières de plus en plus rares.

A Evian, quelques semaines plus tôt, elle faisait déjà partie des joueuses avec le plus grand nombre de départs à son actif avec Karrie Webb, mais surtout Laura Davies et Julie Inskter.

Pour autant, l’envie de gagner est toujours aussi forte, et sa concentration ne se dément pas.

Auteur de la meilleure performance du jour (62), la californienne a tiré profit de son expérience du parcours de Chantaco pour en déjouer les nombreux pièges.

« Ça fait du bien de réussir un tel score. Ce n'est que le premier jour, donc je ne vais pas m'enflammer, mais je suis fière d'être tout en haut du leaderboard »

Si ce score égale celui de Stacy Keating en 2012, il ne sera toutefois pas considéré comme un record du parcours officiel, puisque les joueuses plaçaient la balle.

Et c’est bien tout le problème qui résume en partie les difficultés rencontrées actuellement par le circuit de golf féminin européen !

En effet, selon Alexandre d’Incau, sur place pour jeudegolf.org, le parcours a été beaucoup trempé ces derniers jours, et n’a pas eu le temps de réellement évacuer l’eau. Les fairways ne sont pas très compacts, il y a beaucoup de boue autour du parcours, alors que les greens n’ont pas pu être tondus aussi ras que nécessaire. Les balles pitchent beaucoup du fait que les greens ne peuvent pas être assez fermes.

20161006LOF8236.jpg

Par rapport aux informations qu’il a recueilli auprès des joueuses, celles-ci font vraiment bon cœur contre mauvaise fortune, et serrent les dents.

Chantaco est un vieux parcours prestigieux avec un caractère romantique. C’est un nom du patrimoine du golf français, cependant, quand les conditions météos ne sont pas très favorables, cela complexifie grandement le travail de préparation des équipes de jardiniers en amont du tournoi.

Le Lacoste Open de France est une épreuve importante pour un circuit décimé de tournois ! Ce n’est pas un problème que nous découvrons. Effectivement, depuis plusieurs saisons, le golf féminin en Europe traverse une crise de modèle à un niveau important.

Déplorer le niveau de préparation du terrain pour ce grand rendez-vous n’arrange pas les choses, alors qu’il faudrait au contraire, trouver des solutions pour valoriser ce grand tournoi, qui vraisemblablement n’existerait plus sans le soutien indéfectible de Lacoste.

Si le tournoi d’Evian a trouvé une échappatoire avec le fait de devenir majeur et d’intégrer le calendrier du LPGA Tour, le déplacement de la date de juillet à septembre pose aussi le problème d’un public de moins en moins nombreux. 

Disons que pour l’instant, Evian est encore un peu moins impacté que l’Open de France par les difficultés globales du tour européen, et le manque de moyens pour permettre aux joueuses de s'exprimer pleinement, clubs en mains.

Le tournoi est en fait à l’image des difficultés rencontrés par le circuit féminin. Et pour ne rien arranger, le public n’est pas franchement au rendez-vous, en particulier en semaine, toujours selon notre envoyé spécial.

20161007LOF8220.jpg

Dans ses conditions, les filles ont franchement beaucoup de mérites pour à la fois résister à un contexte récessif, et ne pas jouer dans les conditions de préparations les plus optimales.

Quelque part, elles jouent dans des conditions plus proches de celles que les amateurs de golf connaissent.

Cela rend leurs prestations d’autant plus méritoires, et notamment le 62 incroyable de Christie Kerr, obligée de placer la balle part endroit sur le fairway, ou de ne pas vraiment pouvoir donner du spin aux balles sur les greens.

Sur un parcours encore très humide suite aux fortes pluies tombées en début de semaine, la double vainqueur de Majeur, qui fêtera ses 40 ans le 12 octobre prochain, a réussi huit birdies sans commettre la moindre erreur.

PBA_2519.jpg

 

Une performance réalisée autant avec les clubs qu'avec le cœur, comme elle l'expliquait, émue, à l'issue de sa partie : « Il y a beaucoup d'émotions cette semaine, car nous jouons toutes en pensant à Cassandra Kirkland (Ndlr : la joueuse professionnelle française décédée le 30 avril dernier d'un cancer des poumons), et nous récoltons des fonds pour son association. Plus personnellement, j'ai perdu un bon ami il y a seulement deux jours à cause d'un cancer également... Je joue vraiment pour eux. »

Concernant Cassandra Kirkland, c’est vraiment un beau geste de la part des organisateurs pour ne pas oublier une jeune femme très appréciée sur le circuit.

Même s'il reste encore trois tours à disputer, Kerr jouit déjà d'une avance confortable sur le reste du champ : les six joueuses qui se partagent la deuxième place sont en effet reléguées à trois coups.

Aux côtés de la Néerlandaise Anne Van Dam, de la Finlandaise Ursula Wikstrom, de l'Espagnole Patricia Sanz Barrio et de l'Anglaise Annabel Dimmock, on retrouve dans ce groupe de dauphines les Françaises Justine Dreher et Camille Chevalier.

L'Azuréenne, qui a rendu un très solide 65 (-5) comprenant cinq birdies et aucune erreur, s'est déclarée ravie de cette prometteuse entame, après une saison difficile sur le circuit américain : « J'ai fait une très bonne journée dans l'ensemble. Tout mon jeu a été assez solide. Depuis quelques semaines je recommence à mieux scorer, et je reprends un peu confiance sur le parcours. »

De son côté la Provençale, qui a signé sept birdies et deux bogeys, n'a pas caché sa joie de participer pour la première fois à son open national : « Je suis vraiment contente d'avoir obtenu une invitation. Il y a une super ambiance, ma famille et mes proches sont là, donc c'est vraiment agréable de jouer dans ces conditions ! »

Les meilleures joueuses européennes, dont beaucoup de françaises, sont obligés de descendre sur le circuit LET Access (2eme division européenne) pour étoffer leur programme annuel, du fait du manque de tournois sur le circuit LET, et ne pas connaître de trop longues périodes d'inactivités.

Souhaitons que ce week-end, la météo soit bonne pour que le public puisse plus largement se rendre aux abords des fairways, et ce même s’il faut vraisemblablement prévoir de bonnes chaussures, pour supporter les filles, et un tournoi tellement important pour le golf en France.

(Images fournies par le tournoi) Crédit photo : aso/pballet

Posté par le dans Golf féminin
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 41
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité 18/10/2017

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus