Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Insolites sur le golf

L'intelligence n'est pas une garantie pour bien jouer au golf!

L'intelligence n'est pas une garantie pour bien jouer au golf!

Quelque soit son niveau d’études, de formation, quelque soit son activité professionnelle, le golf reste un sport complexe. Pourquoi le bagage intellectuel n’est il pas gage de performance au golf ? Notre consultante Emmanuelle Simtaine revient pour nous sur les relations entre intelligence, éducation, et performance sportive. 

Découvrez nos formules d'abonnements

Emmanuelle Simtaine est préparatrice mentale et praticienne EFT (Emotional Freedom Technic), technique manuelle proche de l’acupuncture mais sans aiguille, permettant de libérer les stress, tensions et douleurs physiques, peurs, croyances limitantes.

Emmanuelle intervient sur Jeudegolf.org comme Consultante concernant la préparation mentale et le golf.

Plus d'infos sur son parcours sur son site www.emmanuellesimtaine.com

L’intelligence ne suffit pas au golf !

Pour bien jouer au golf, il est impératif de bien se servir de son cerveau. Et bien se servir de son cerveau n’est pas une question d’intelligence, ni de niveau de formation, ni de milieu social.

Cela s’apprend !!

Même les gens les plus instruits doivent apprendre à BIEN utiliser leur cerveau pour performer ou faire en sorte que les choses tournent dans le bon sens.

Et pourtant beaucoup de golfeurs, très instruits, sous-performent sur le parcours.

Trop de golfeurs disant savoir qu’il leur faut travailler l’approche mentale autant que leur technique, trop de golfeurs ont un très bon swing, une bonne analyse de la stratégie de jeu, mais continuent à sous-performer.

Si tel est votre cas, alors vous avez oublié que c’est avec votre corps que vous frappez, et non avec votre intelligence.

Trop de questions, trop d’analyse intellectuelle, nuisent à votre jeu de golf.

Il s’agit ici de mettre en lumière ce qui peut freiner votre progression, alors que vous avez l’impression de bien faire, et vous permettre, au contraire, de performer en changeant certains mécanismes de pensées et en faisant les choses différemment et au bon moment.

Trop d’entre vous sont frustrés par la non progression et l’incompréhension.

Cette sensation de ne pas avancer est trop présente, tellement présente qu’elle devient une croyance limitante que le golfeur tente d’écarter sans pour autant remplir son esprit d’autres choses.

Comment l’esprit humain peut s’organiser pour remplacer cette négativité par une création positive et constructive ?

Le besoin de tout expliquer : le pourquoi ?

L’esprit humain ne cesse jamais de penser, d’analyser, de décortiquer, de chercher le pourquoi, et le comment.

Ce processus prend énormément d’énergie, de ressource, qu’il serait plus intéressant d’utiliser autrement.

Quand toutes ces questions vous assaillent, vous ne pouvez être détendus et relâchés.

Votre corps a besoin de relâchement pour reproduire un geste juste, et répondre à l’ordre que vous lui donnez.

S’il y a trop de pensées parasites, il y a alors trop d’ordres auxquels le cerveau ne peut plus répondre pour exécuter le bon geste. 

L’auto flagellation

L’être humain, même le plus intelligent, se juge : « ce n’est pas un bon coup », « je l’ai mal tapé », « quel swing de merde », « quel nul je suis » etc….

Quelle déperdition d’énergie que vous n’utilisez donc pas à bon escient pour permettre à votre corps de swinger de façon fluide.

Cette perte d’énergie met en péril votre équilibre. Vous perdez votre lucidité. Vous ne donnez pas les bons ordres et ceci affecte votre rythme. Votre corps ne sait plus quoi faire, vous êtes désorganisés. 

La check liste

L’intelligence vous pousse et adore faire des listes comme le pilote de ligne avant le décollage : mon coup d’essai ?, suis-je bien aligné ?, ai-je fait le bon choix stratégique ?

Tout cela, vous l’avez travaillé à l’entraînement. Vous vous y êtes préparé à maintes reprises, et sur le parcours, ce n’est plus le moment de se poser trop de questions.

Laissez vous jouer ! Au lieu créer des interférences qui altèrent votre rythme et donc votre swing. 

Le manque de confiance :

C’est dans le « comment », dans l’interrogation que la confiance se perd, que vous perdez l’énergie positive.

Comment rester détendu, joyeux avec des doutes, des peurs, une recherche de la perfection.

Difficile quand on ne sait pas penser !!!

Dans le sport, les plus grandes performances sont le résultat d’une bonne utilisation du cerveau pendant la préparation et l’entrainement. Une fois en compétition, vous savez ce que vous avez à faire et vous exécutez.

Pour bien jouer au golf, vos pensées doivent être corrects pour donner la bonne information au corps. 

Le besoin de tout expliquer : le pourquoi ??

Que faire ? 

Deux espaces à respecter pour structurer vos pensées avant de jouer et gagner en relâchement. 

1 -  L’espace réflexion  situé derrière votre balle.

C’est l’endroit de la prise de décision. Vous réfléchissez, analysez, décidez : quel coup jouer ?, comment le jouer ?, attaquer ou jouer la sécurité ?, quel club ? …..

Ici c’est le « cerveau gauche » qui travaille :

  • Lieu de l’analyse, du numérique, de l’intellect
  • Lieu où on analyse les distances, la position de la balle, les options de jeu, la force et la direction du vent
  • Lieu où l’on fait des coups d’essais
  • Lieu où l’on formule ses intentions de jeu, où l’on visualise la trajectoire de sa balle. 

2 – L’espace action situé à la prise de « stance »

C’est l’endroit où la réflexion est terminée, l’endroit où la décision a déjà été prise, et où seule l’action doit occuper l’esprit.

Ici c’est le « cerveau droit » qui travaille :

  • Lieu des sensations, des images mentales, de l’instinct, de l’intuition ;
  • Les mains sont détendues et le centre de gravité est bas
  • Lieu où il n’y a plus de place à la lenteur, car il est temps de jouer. 

En conclusion, utilisez votre cerveau correctement, mettez vos pensées à votre service, et vous verrez vite votre jeu changer et se matérialise en progression sur le parcours.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2585
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur


Je suis préparatrice mentale et praticienne EFT (Emotional Freedom Technic), technique manuelle proche de l’acupuncture mais sans aiguille, permettant de libérer les stress, tensions et douleurs physiques, peurs, croyances limitantes, etc …


J’associe ces deux techniques pour accompagner les golfeurs professionnels ou amateurs à atteindre leur plénitude dans le jeu.


Récemment, j’ai travaillé avec Virginie Lagoutte (3 victoires sur le LET) sur les 2 dernières saisons, et depuis cet été, je travaille avec David Antonelli, pro sur l’EPD Tour et l’Alpstour.


Je collabore également avec plusieurs jeunes amateurs de haut niveau (Lisa Estorges double vice-championne de France et Mathieu Giavazzi …).

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.