Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Que penser de l’application Iping pour smartphone?

Une application réellement utile pour choisir son putter

Pour alimenter notre nouvelle rubrique test de putters, nous cherchions un outil de mesure statistique fiable pour associer à nos réflexions personnelles et subjectives, des résultats quantifiables et objectifs. Notre choix s’est porté sur l’application Iping !

L'application Iping est en téléchargement gratuit sur l'App Store ™ pour iPhone ® 5, iPhone 4, iPhone 4S, et l’iPod touch ® (4ème génération).

Elle est aussi téléchargeable gratuitement sur Google Play pour Android, et notamment le Samsung Galaxy S III.

Cependant, et bien que le plus intéressant soit l’application en elle-même, il faut utiliser un support de fixation pour accrocher son smartphone au putter, et ainsi démarrer l’enregistrement des mesures.

Ping propose donc un arceau de fixation spécialement conçu pour Iphone à 35 euros !

Certains auront peut-être l’idée de se fabriquer une fixation pour maintenir parfaitement le smartphone sur le putter…

Pour utiliser parfaitement cette application Iping, il faut en effet s’assurer que la partie supérieure du smartphone pointe vers le sol de manière parfaitement parallèle au shaft du putter.

L’application se connectant aux détecteurs de mouvement de votre smartphone. Avant de démarrer une session de practice, définissez si vous êtes droitier ou gaucher, et si vous utilisez un putter classique ou un belly-putter.

En quelques secondes, vous pouvez faire vos premiers putts !

Johns Solheim, fondateur de Ping avait coutume de déclarer « L’innovation peut prendre de nombreuses formes ».

On ne s’attendait pas nécessairement à ce que le fabricant produise une application pour mobile, mais bien lui en a pris, puisqu’il n’existe pas vraiment d’autres outils de mesures pour le putting qui soient suffisamment fiables pour être cités ici.

Combien de fois avons-nous testés des gadgets nous promettant des mesures de notre swing qui se sont révélés être peu fiables, ou tout simplement inopérant ?

L’application Iping n’est pas à ranger dans cette catégorie, même si on a remarqué à l’usage quelques petites imperfections ou erreurs. (Il est arrivé que l’application manque des coups).

Comment fonctionne l’application Iping ?

Elle opère sur le même principe qu’un moniteur qui aurait pour mission d’enregistrer vos coups, et leurs principales caractéristiques.

Ainsi, on va particulièrement surveiller trois critères : le type de trajectoire propre au golfeur qui utilise l’application, l’angle d’impact et le tempo.

Le type de trajectoire oscille entre trois grandes familles !

Les joueurs qui puttent avec une trajectoire très droite (straight), avec une trajectoire légèrement incurvée  (slight arc), et enfin, ceux qui puttent avec une trajectoire très incurvée (strong arc).

Pour être plus explicite, vous avez des golfeurs qui poussent  leurs putts d’une manière extrêmement linéaire le long de leurs pieds, et d’autres qui réalisent un chemin en courbe.

Il n’y a pas de meilleure façon de jouer, tant que le putter arrive square à l’impact.

En fait, ce qui diffère, c’est essentiellement le taux de rotation de la face pendant le swing.

Il est très faible pendant un putt straight, et très important pendant un putt très incurvé.

Des recherches menées sur le putting ont démontré que les meilleurs joueurs sont surtout ceux qui utilisent des putters parfaitement balancés par rapport à leur façon naturelle de jouer un putt.

En ce qui me concerne, je suis un joueur qui crée au putting un slight arc, soit une courbe légère, comme en réalité, une grande majorité de golfeurs amateurs.

La deuxième mesure qui concerne l’angle d’impact est aussi très intéressante, car elle nous indique justement le degré d’ouverture de la face au moment de toucher la balle, et plus cet angle s’éloigne de 0°, et plus on modifie la trajectoire du putt par rapport à la cible visée.

On parle alors d’angle ouvert ou fermé.

Pour un droitier, l’angle ouvert signifie que la face du putter pointe à droite de la cible, et fermé signifie l’inverse.

Ce qui est l’exact inverse pour un gaucher.

Les études ont démontré que les joueurs qui sont les meilleurs au putting n’ont pas nécessairement un angle d’impact équivalent à 0°, mais ils sont en revanche extrêmement réguliers pour répéter le même angle d’impact à chaque coup.

Pour un amateur, les putters qui proposent différentes aides à l’alignement peuvent avoir un impact non-négligeable sur cet angle d’impact.

Pour améliorer vos performances au putting, essayez différents types de putters, et comparez vos résultats pour choisir le type d’alignement qui vous sera le plus approprié.

Troisième mesure très intéressante au putting : le tempo

Le tempo est un ratio qui mesure la répartition du temps passé au backswing par rapport au frontswing.

Par exemple, un golfeur qui passera 700ms au backswing et 350ms au frontswing pendant un putt aura en fait un tempo de 2 pour 1.

A nouveau, il n’existe pas de bon ou de mauvais tempo.

En revanche, on sait que les meilleurs joueurs sont ceux qui répètent le plus souvent le même tempo, ce qui est en fait positif pour le contrôle de la distance.

Pour trouver votre bon tempo, testez différents putters, et notamment différents poids de putters pour comparer les résultats.

Les autres mesures : angle de lie et inclinaison du shaft

L’angle de lie est déterminé par l’écart donné par l’inclinaison du shaft par rapport à une ligne virtuelle, et totalement verticale allant à la balle.

L’angle de lie est une mesure qui permet de déterminer comment vous tenez votre putter à plat au sol, mais ce n’est pas déterminant dans la qualité de votre putting.

Ce qui est plus important, c’est de contrôler qu’il est relativement toujours identique, ce qui indique que vous êtes régulier dans la réalisation de vos putts.

Sur les putters standards, l’angle de lie est de 20°.

Plus le shaft du putter est incliné, et plus cet angle s’accroit.

Pour les golfeurs qui constatent un angle de lie très éloigné de 20° dans un sens ou dans un autre, un fitting du putter peut se révéler intéressant.

Le putter est peut-être trop court ou trop long en fonction de la taille du joueur et la longueur du shaft du club.

L’inclinaison du shaft est révélatrice de la façon dont le golfeur tient son putter à l’impact.

Soit le golfeur a les mains en arrière, et alors au moment de l’impact avec la balle, il ajoute du loft.

Soit à l’inverse, le joueur a les mains en avant, et alors, il réduit le loft du putter.

Il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises inclinaisons du loft, même si le plus simple, serait de ne pas modifier par une action des mains l’inclinaison naturelle du shaft.

Un bon joueur au putting est surtout un golfeur qui adopte une technique régulière.

Concrètement, comment utiliser l’application Iping ?

Pour vous donner un résultat tangible, l’application a besoin de mesurer cinq coups sur des putts à distance de moins de trois mètres du trou.

En fonction des coups, l’application IPing affiche des résultats pour toutes les mesures que nous avons détaillées ci-dessus.

Selon tous ces paramètres, l’application calcule votre handicap moyen au putting (Phcp)

Plus vous serez consistants au putting, et plus vous ferez baisser votre handicap au putting.

Comme PING ne perd pas le nord, le but de cette application est aussi et surtout de vous proposer le ou les putters qui seront les plus adaptés à votre façon de jouer sur le green.

Bien sûr, l’application ne vous propose que des putters de la marque.

Les résultats de nos tests

Ayant testé plusieurs putters, nous avons découvert de très grands écarts, ce qui confirme qu’au-delà des sensations, on peut réellement observer des différences d’un produit à un autre.

D’ailleurs, vous constaterez que vos sensations vous trompent rarement.

Si vous avez un bon feeling avec un putter, vous aurez aussi des mesures plus consistantes.

L’application Iping donne donc des mesures pour les principaux critères, mais pour vous simplifier la lecture, elle donne aussi une note globale, appelé note de consistance !

Plus cette note est basse, et plus cela révèle que vous avez été régulier, et donc consistant avec le putter testé.

A l’inverse, une note élevée n’est pas très flatteuse.

En conclusion, et bien que l’on ait remarqué quelques petits bugs d’enregistrements au moment de taper des balles, cette application est un « Must Have », soit « A avoir absolument » pour pouvoir en fait apprendre beaucoup de choses sur son putting, et le type de putters le plus adapté à son jeu.

On regrettera le prix excessif du petit cadre de fixation (35 euros) indispensable pour correctement utiliser son smartphone.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3649
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.