Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Interviews

Karine Icher se confie sur son retour en forme avant l'Evian Masters

Karin Icher en point presse à l'Evian Masters le 25 juillet 2012

Pour Karin Icher, une des meilleures golfeuses professionnelles actuellement dans le monde, de retour sur le LGPA Tour, circuit féminin de golf US, quelques mois après avoir mis au monde, la petite Lola... le retour à Evian est toujours un moment spécial !

Elle s'est confiée ce matin, aux journalistes présents à Evian pour le point presse d'avant-tournoi.

La majeure partie du point presse a été réalisé en anglais. La plupart des journalistes présents à ce point presse, étaient américains ou asiatiques.

C’est donc par ces quelques mots que Karin Icher a entamé son interview : "It  is very exciting to be back home one week a year !"

Effectivement, Karin a beau être française, le programme intensif de la LPGA ne lui laisse que peu de temps pour retrouver sa famille, ses amis ou ses fans français.

Pour sa 10ème participation à l’Evian Masters, Karin admet que c’est la première fois que les greens sont si bons, ici à Evian !

Karin a d’ailleurs un petit pincement au cœur, au moment de penser que les organisateurs vont être obligés de détruire une grande partie du parcours dans deux mois, pour entièrement reconstruire le Golf Course,  afin de le transformer en Evian Championship en 2013 !

En forme depuis le début de la saison 2012, et sa très belle performance au Mobile Open (3ème), Karin Icher est revenu sur les raisons de son retour au top !

Karin Icher : Le putting est la clé au golf ! Depuis la naissance de ma fille, je recommence à peine à avoir de bonnes sensations, et les choses s’enchainent bien pour moi. Le fait d’avoir eu un bébé me permet d’avoir un peu plus de détachement par rapport au golf de haut niveau.

Ma fille est désormais ma priorité. Je voyage avec elle, et justement cela m’oblige à couper du golf pendant au moins quelques heures.

Sortir du golf 24/24 h et 7 jours sur 7, le fait de m’occuper de ma fille, me permet d’être plus relax sur le parcours.

Parcours d'Evian avant le début du tournoi et les prochains travaux d'aménagement du prochain Evian Championship 2013Selon vous, quel impact peut avoir sur le monde du golf, le fait que l’Evian Masters devienne le 5ème majeur en 2013 ?

Karin Icher : Cela signifie beaucoup, surtout pour un petit pays comme la France. Cela s’ajoute au fait que la France va organiser une Ryder Cup en 2018, et favorise le fait que les enfants découvrent le golf dans mon pays. C’est vraiment un gros truc pour notre pays !

Comment le fait d’être enceinte à influer son votre jeu de golf ?

Karin Icher : Contrairement à ce que l’on avait pu me laisser croire, le fait de jouer au golf enceinte n’est pas du tout un avantage concernant la distance sur les coups longs !

Au contraire, j’ai au moins perdu 1 club de distance sur mes fers en moyenne, et 25 à 30 yards sur mes drives.

Après mon accouchement, j’ai dû m’accorder un long break avant de revenir sur le tour.

Et au golf, après une interruption, on perd beaucoup et très vite !

Le fait de couper avec le tour m’a obligé à revenir sur mes basiques et sur la technique, ce qui est toujours bénéfique pour son jeu de golf. Ensuite, le fait d’être parent m’a permis d’être moins obsédé par mon golf, et ce relâchement m’a été profitable depuis mon retour. 

Moins de quantité d’entrainement mais plus de qualité, tel pourrait être mon nouveau crédo.

Et enfin, améliorer mon putting, qui je le répète, est vraiment essentiel pour bien jouer sur de gros tournois, comme l’Evian Masters.

Quelles sont vos ambitions avant le début de cet Evian Masters 2012 ?

Karin Icher : Bien jouer et prendre du plaisir sur le parcours pour pourquoi pas viser un top 10 ! Je suis aussi contente d’être de retour en France, au moins une semaine par an, pour voir ma famille, mes amis et mes fans.

Que diriez-vous aux jeunes français qui rêveraient de débuter le golf et de passer pro ?

Karin Icher : Etre golfeur professionnel est un métier magnifique. C’est très dure et très exigeant, cela demande beaucoup de sacrifices. 

Etre Pro de golf offre des avantages et des inconvénients !

On voyage beaucoup, on rentre beaucoup de personnes différentes, et des cultures différentes. Cependant, c’est un métier court qui ne dure pas plus de 10 à 15 ans. Il y une vie après le golf professionnel. Mais si, on a une chance de le faire, il faut la tenter et s’accrocher.

Quel a été le déclic de vos récentes performances sur le tour ?

Karin Icher : Je me suis simplement dire que j’étais capable de le faire. Et puis, quand on joue bien, curieusement tout se passe bien. On a les bonnes conditions météos et on se trouve dans une spirale positive.

Justement, on joue dans les bons « tee times* » et avec les meilleures joueuses, ce qui vous tire encore plus en avant.

Bien sûr, je suis toujours à la recherche de ma 1ère victoire sur le LPGA tour, il ne me manque pas grand-chose. Sur 4 tours, il ne me manque que quelques coups pour terminer en tête.

On est jamais à l’abri d’une joueuse asiatique qui rentre une carte de 61 le dernier jour, et revient de nulle part pour empocher le tournoi. C’est la règle du jeu, on la connait !

Qu’est-ce qui fait que  les joueuses asiatiques sont si fortes sur le tour professionnel ?

Karin Icher : Tout d’abord, elles sont très précises au drive, et en plus, elles savent rentrer les putts !

Ensuite, elles forment le plus important bataillons de joueuses sur le tour, ainsi, il y a de grandes chances qu’une joueuse asiatique, et certainement une coréenne remporte le tournoi d’Evian cette année.

Le putting est de toute façon la clé pour gagner un tournoi de golf féminin. Driver 10 mètres plus loin que les autres ne sert à rien, si on ne fait pas la différence au putting.

*Tee Times sur les tournois de la LPGA :

  • Catégorie A pour les meilleures joueuses qui partent le matin entre 8h et 9h30, puis entre 11h30 et 13h le lendemain
  • Catégorie B pour les joueuses moins bien classés qui partent à partir de 14h puis à 7h du matin le lendemain.

On comprend aisément que le temps de préparation et de récupération n’est pas le même !

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2876
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.