Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Justine Dreher en confiance à Chantaco

Justine Dreher en confiance à Chantaco - Crédit photo : Lacoste Open de France

Auteur d’une bonne première carte sur le parcours de Chantaco pour son « Open national », la golfeuse de Valbonne (Alpes-Maritime) entend reprendre confiance, après une année difficile sur le circuit américain LPGA, où elle bénéficiait jusqu’à présent d’un droit de jeu partiel. La néo-pro continue son apprentissage, et retrouve peu à peu son jeu, pour enfin exprimer son talent. Finalement, un retour à la maison, cela peut avoir du bon ! Ci-après, découvrez l’interview qu’elle a accordé aux organisateurs du tournoi.

Découvrez nos formules d'abonnements

Justine Dreher : « Je reprends confiance sur le parcours »

Auteur d'une excellente carte de 65 (-5) ce jeudi au Lacoste Ladies Open de France, Justine Dreher occupe la deuxième place à l'issue du premier tour.

L'Azuréenne, qui sort d'une saison éprouvante sur le LPGA Tour outre-Atlantique, retrouve de la confiance au meilleur moment, devant son public.

Comment analysez-vous cette très bonne carte de 65 pour ce premier tour ?

J'ai fait une très bonne journée dans l'ensemble, avec plusieurs trous vraiment bien négociés.

Ça a commencé dès le 3, le par 3 en descente, où je me suis mise très près du trou.

Ça m'a bien lancée.

De manière générale, j'ai plutôt bien tapé mes fers, et si j'ai manqué quelques greens en raison de l'humidité des fairways, c'était toujours en restant courte, et jamais sur les côtés.

J'ai donc eu des chips faciles quand je n'étais pas sur les greens, et beaucoup d'opportunités de birdies quand j'étais dessus.

Tout mon jeu a été assez solide.

En tant que Française, quelles émotions vous inspire le fait de disputer votre open national ?

Forcément, ça fait plaisir de jouer en France, car ça ne nous arrive pas très souvent.

En plus, c'est le dernier tournoi de la saison en Europe, donc c'est un petit bonus supplémentaire pour nous Françaises.

Mes parents sont là, il y a plein de gens qui sont ici pour nous supporter, donc il y a vraiment une bonne ambiance.

On se sent soutenues, et ça nous pousse à faire de notre mieux.

Et comme on est beaucoup de Françaises dans le champ, on se tire un peu la bourre... C'est sympa !

Mentalement, comment abordez-vous ce tournoi ?

Je prends beaucoup de plaisir à jouer dans mon pays, devant mon public, mais j'essaie d'aborder ce tournoi comme tous les autres, sans plus de pression que d'habitude.

Je n'ai pas d'objectifs de résultats ici, mais plutôt de moyens. Je me concentre sur le travail, les routines, la façon de me préparer avant les parties et de m'entraîner après...

Vous sentez-vous en confiance cette semaine ?

J'ai eu un début de saison difficile, car j'avais le sentiment de bien jouer, de progresser, mais ça ne s'est pas traduit dans les scores.

C'était vraiment frustrant.

Depuis quelques semaines je recommence à mieux scorer : j'ai bien joué il y a deux semaines en Espagne, et sur mon dernier tournoi aux États-Unis aussi.

Je reprends un peu confiance sur le parcours. J'ai aussi un nouveau cadet depuis cet été, quelqu'un d'expérimenté avec qui ça se passe très bien, donc je peux m'appuyer sur lui. Ça m'aide.

Que retirez-vous de votre expérience sur le LPGA Tour cette saison ?

C'était à la fois très frustrant et très enrichissant. Frustrant, car les résultats ne sont pas tombés (Ndlr : 1 cut franchi en 9 tournois), même si j'ai beaucoup travaillé et eu l'impression de faire ce qu'il fallait.

À force de faire des mauvais scores, j'ai commencé à douter, et c'est devenu encore plus difficile. Heureusement que j'avais mes coachs derrière moi pour me pousser !

J'en ai bavé, mais je me suis accroché, et j'ai appris plein de trucs.

Au final je pense que mon jeu a évolué dans le bon sens.

Avec le recul je suis très contente de cette expérience, car j'ai franchi un cap. L'objectif est d'y retourner l'an prochain. Je jouerai la finale des cartes américaines début décembre, et en attendant je termine la saison sur le LET.

Crédit photo : Lacoste Open de France

Posté par le dans Interviews
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 56
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité 18/10/2017

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus