Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Joaquin Niemann, la bonne surprise chilienne du Memorial Tournament

Joaquin Niemann - Memorial Tournament. Crédit photo : Adam Lacy/Icon Sportswire

C’est un jeune chilien de 19 ans, Joaquin Niemann, qui a créé l’autre surprise pendant le Memorial Tournament en ce début de mois de juin 2018. Bryson DeChambeau l’a remporté, mais la 6 eme place de Joaquin Niemann, après qu’il ait été en tête à l’issue du premier tour a surpris les observateurs, sauf naturellement, ceux qui s'étaient intéressés au golf amateur ces deux dernières années.

Découvrez nos formules d'abonnements

La majorité des passionnés du golf qui ont observé Joaquin Niemann en compétition en tant qu'amateur, savaient qu'ils regardaient un vrai talent.

Mais à seulement 19 ans, et en ayant participé à seulement trois tournois de la PGA en tant qu'amateur, ces mêmes observateurs pensaient aussi que le natif du Chili progresserait probablement à un nouveau palier, en devenant professionnel en avril, après avoir participé au Masters.

Lors de ce dernier Masters, où Joaquin Niemann jouait encore en tant qu'amateur, Fred Couples n'arrêtait pas de lui dire « Bon coup, gamin ». Il l'a dit souvent, parce que Niemann jouait au golf bien mieux que son âge ne permettrait de l’imaginer.

Joaquin Niemann ne connaît pas encore beaucoup de joueurs sur le circuit de la PGA, alors il joue ses parcours d'entraînement tout seul, et le lundi. Pourtant, le phénomène a déjà remporté 23 épreuves en tant qu'amateur.

Lorsqu'il est devenu professionnel ce printemps, il a renoncé à ses exemptions pour participer en tant qu'amateur aux Internationaux des États-Unis et au British Open.

Au Memorial Tournament, le jeune chilien participait seulement à son cinquième tournoi de la PGA en tant que professionnel, il a réalisé huit birdies et a signé un carte de 65, -7 sous le Par le jeudi, pour être en tête à l’issue du premier tour en compagnie du Mexicain Abraham Ancer.

« C'était vraiment bien d'être là-bas et de jouer au golf », a déclaré Niemann. « J'ai fait beaucoup de birdies. J’ai vraiment bien joué du tee au green, je suis donc vraiment heureux de la façon dont ça s'est passé aujourd'hui ».

Pour ses débuts parmi l’élite, Joaquin Niemann a démontré ce que beaucoup de ceux qui suivent le golf amateur avaient observé quand il était l'amateur le mieux classé du monde.

Il a manqué seulement trois greens en régulation, et a eu une trajectoire de balle précise depuis le tee, pour toucher 8 des 14 fairways.

Il s’est aussi enlevé la pression avec son putting, car il n'a eu à rentrer que quatre putts de plus de 6 mètres. Il a également rentré ses 16 putts de moins de 3 mètres.

« Je disais juste que l'autre jour, ces jeunes gars arrivent avec une énorme réserve de confiance », a déclaré Jason Day, qui a été battu trois fois par Niemann lors du premier tour. « Ils n'ont pas peur de jouer contre les meilleurs joueurs du monde ».

La preuve en est, le 406 joueur mondial Joaquin Niemann, en compagnie du mexicain Abraham Ancer, classé 196 eme, partageaient la tête du tournoi après le premier jour au Memorial Tournament en Ohio.

Il faut bien constater que les progrès ont été rapides pour le chilien, le champion 2018 d'Amérique latine.

Après avoir entamé le dernier tour du Memorial Tournament sur le parcours de Muirfield Village, à égalité à la deuxième place, Niemann a finalement terminé avec une carte de 73.

C'était son pire score de la semaine, mais un birdie sur le dernier trou l'a aidé à terminer à égalité au sixième rang, sa troisième performance dans le top 10, en cinq départs depuis qu'il est devenu professionnel.

Si au Memorial Tournament, Joaquin Niemann ne prenait que son cinquième départ en tant que professionnel, il a déjà terminé à deux reprises parmi les 10 premiers cette année, au Valero Texas Open et au Fort Worth Invitational.

Joaquin Niemann - Memorial Tournament. Crédit photo : Shelley Lipton/Icon Sportswire

Joaquin Niemann a maintenant 19 ans, dès qu’il aura neuf tournois sur le PGA Tour, il se rapprochera de l'adhésion temporaire spéciale, ce qui lui permettrait des exemptions illimitées de parrainage.

Cependant, Joaquin Niemann ne se focalise pas sur les chiffres. Il est juste concentré sur le golf, et à s'habituer à être sur le Tour.

L'intégration a été rapide, tout comme avant lui, celles de Jordan Spieth et Jon Rahm, qui avaient chacun obtenu un statut temporaire spécial lors de leur quatrième départ en tant que professionnels.

« Je pense que tout a été très vite », a déclaré Joaquin Niemann.

« Il y a deux mois, je jouais le Masters en tant qu'amateur, et depuis j'ai déjà joué cinq tournois en tant que pro, et ça fait vraiment plaisir. J'apprécie vraiment ce que je fais maintenant et j'aime toujours le golf. Donc, être ici, jouer avec les meilleurs joueurs, ça ne peut pas être mieux… ».

Joaquin Niemann, une étoile née aux pieds de la cordillère des Andes

Joaquin Niemann, surnommé « Joaco », a été préparé pour les grands moments à partir de l’âge de deux ans, quand son père lui a offert des clubs de golf en plastique et des balles.

Ayant grandi dans une maison située sur le Club de Polo et Equitation San Cristobal, Joaquin Niemann est rapidement passé à un véritable équipement de golf.

Il se souvient d'une fois, quand il avait 4 ans, et il a frappé un coup de 40 mètres lors d'un barbecue familial à la maison, qui a frappé sa grand-mère à la jambe. Elle n'a pas été grièvement blessée, mais elle a saigné un peu, regrette t-il…

« C'était cependant un bon coup, », a déclaré Niemann avec un large sourire de celui qui reconnaît qu'il a fait une bêtise.

Quand il était encore amateur, Joaquin Niemann passait de nombreuses heures chez lui à Santiago, au Chili, à s'entraîner sur la piste du Club de Polo.

Certains jours, il tapait des balles jusqu'au soir, au moment où le soleil couchant brille sur les montagnes andines qui se dressent au loin.

Et il est devenu numéro un mondial amateur, ce qui est tout de même un exploit de taille.

Dans l’entourage du jeune prodige, personne n’a été surpris.

Son entraîneur de golf universitaire avait prédit que Niemann atteindrait la première place amateur mondial avant la fin de 2017, et Joaquin Niemann l’a fait…

« La première fois que je l'ai rencontré, je savais de quoi il était capable », a déclaré Todd Timmerman, un caddy de longue date du club de golf Sage Valley qui a caddeyé pour Niemann lors des trois derniers tournois juniors au club de Tony Graniteville.

On disait alors qu’il avait déjà pour son âge, un beau tableau de chasse :

Niemann a remporté deux titres de champion du monde IMG Academy Junior, remporté sa catégorie d'âge dans la prestigieuse compétition junior de chacune des deux dernières années.

Joaquin Niemann a représenté le Chili aux Championnats du Monde par Equipes, a disputé les huitièmes de finale chez les amateurs occidentaux et américains, et il a remporté deux épreuves professionnelles chiliennes en 2017.

Plus récemment, Niemann a remporté trois tournois consécutifs, une victoire triomphante à Sage Valley, sans doute l'épreuve junior la plus difficile au monde, entre deux Opens de l'AJGA, le TaylorMade-Adidas Golf Junior à Innisbrook et le Sergio Garcia Foundation Junior à Champions Gate.

La personnalité de Joaquin Niemann est contagieuse.

Quand on demande à certains des meilleurs golfeurs juniors du monde ce qu’ils pensent de Niemann, ils sont tous émerveillés par son jeu de golf, mais ont aussi de nombreux compliments à faire sur sa personnalité.

Sur le parcours, c’est un gagnant déterminé mais extrêmement équilibré. Il n’a pas trop de phases de hauts ou de bas.Il est constant.

« Il n'a aucune faiblesse flagrante », a déclaré l'entraîneur de l'Université de Floride du Sud, Steve Bradley.

Peu de temps après qu’il ait entendu parler de Joaquin Niemann, Steve Bradley était dans un avion pour San Diego, afin de l'observer en situation, pendant le championnat des juniors.

« Je suis allé là-bas pour spécifiquement le regarder, je l'ai suivi pendant les trois jours et je l'ai regardé frapper chaque coup de golf », a déclaré Bradley.

Niemann a gagné cette semaine-là, et Bradley a plus tard obtenu son engagement dans son collège, qui pouvait ainsi facilement le propulser vers le statut professionnel ensuite, et l'adolescent déjà mûr pour son âge savait que son chemin vers le circuit de la PGA impliquait d’abord le golf universitaire.

« Je n'aime pas être loin de la maison, mais cela a été une bonne expérience », a déclaré Niemann.

« C'est un enfant incroyablement humble »,pour Bradley. « Maintenant, ne confondez pas sa gentillesse avec de la faiblesse, mais c’est juste un gamin sincèrement sympathique ».

Joaquin Niemann, le jeune golfeur surdoué qui a passé une grande partie de son temps à s’entraîner à l'ombre des montagnes, est maintenant vraiment proche d'atteindre les sommets.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 159
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.