Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

L’industrie du matériel de golf a rebondi en 2018, et se rapproche de son niveau haut historique

L’industrie du matériel de golf a rebondi en 2018, et se rapproche de son niveau haut historique

A l’occasion du dernier PGA Merchandise Show qui s’est tenu à Orlando, fin janvier, les panélistes Golf Datatech et Yano Research se sont associés pour la troisième année consécutive, afin de fournir l’étude la plus poussée, concernant l’industrie du matériel et du textile pour le golf. Cette étude mondiale dévoile que le marché des équipements peut être estimé à 8,4 milliards de dollars, auquel s’ajoute 5 milliards supplémentaires pour le textile, bagagerie et chaussures. Le marché retrouverait globalement, et peu à peu les niveaux d’avant crise.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le World Golf Report 2019, qui vient tout juste de paraître, et pour la troisième année consécutive, révèle qu’ensemble - les Etats-Unis et le Japon - pèsent toujours 66% du poids économique de la filière golf dans le monde.

La France avec son marché que l’on peut estimer à moins de 50 millions d’euros, en repli d’environ 5 à 10% en 2018, ne pèserait ainsi que 0,6% du marché mondial.

C’est en grande partie, ce qui expliquerait la difficulté, que nous avons parfois, de nous faire entendre des mastodontes américains dominants sur ce marché.

Ces derniers chiffres démontrent aussi que ce n’est peut-être pas près de changer.

Au-delà du cas français qui a connu une année difficile, et ce, malgré la tenue de la Ryder Cup à Paris, en septembre dernier, le marché mondial du golf a repris son orientation globale à la hausse.

Les cinq premiers marchés mondiaux ont tous été tirés par la croissance, et malgré un contexte de ralentissement de l’économie mondiale.

En octobre 2018, le FMI (fonds monétaire international) avait annoncé avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019, en raison principalement de la guerre commerciale entre Etats-Unis et Chine.

Au lieu de tabler sur une croissance du PIB mondial de 3,9%, le FMI a corrigé à 3,7%, ce qui reste une progression.

les 5 premiers marchés mondiaux pour le golf, dans l’ordre, Etats-Unis, Japon, Corée du Sud, Royaume-Uni et Canada ont tous connu des croissances très dynamiques entre +4,3% et +5,4% en 2018.

Dans le même temps, les 5 premiers marchés mondiaux pour le golf, dans l’ordre, Etats-Unis, Japon, Corée du Sud, Royaume-Uni et Canada ont tous connu des croissances très dynamiques entre +4,3% et +5,4% en 2018.

Le marché le plus dynamique dans le monde a même été l’Allemagne avec une croissance proche de +6%. L’Allemagne est d’ailleurs le huitième marché le plus important au monde.

Dans ce contexte, la France fait figure d’anomalie. Le taux de croissance du PIB ayant freiné à 1,5% en 2018, soit plus de deux fois sous la croissance mondiale.

A ce sujet, j'ai pu obtenir la réaction du directeur de Golf Datatech, spécifiquement pour la France. Il met plusieurs points en avant pour expliquer le phénomène de repli français :

"La France est le septième plus important marché pour le golf dans le monde, et le plus gros marché d'Europe Continentale. Cela étant dit, 2018 a été une année difficile pour les ventes d'équipements de golf en France alors que le pays a fait face à une météo particulièrement pas clémente en début d'année, ce qui s'est mélangé avec un conflit social sur la fin d'année, et un manque d'intérêt au milieu en raison de la coupe du monde de Football où tout le pays s'est passionné par la possibilité de la gagner. Même la Ryder Cup juste à l'éxtérieur de Paris n'a pas empêché l'industrie de plonger en France."

Cette étude révèle donc que le marché du matériel de golf reprend une taille significative (près de 13,4 milliards de dollars en cumul), et cela s’est traduit par un PGA Show plutôt dynamique, malgré l’absence remarquée de TaylorMade, selon notre correspondant sur place, Guillaume Sauzet.

L’étude a été réalisée à partir d’un panel très large de détaillants (principalement les magasins spécialisés).

Pour John Krzynowek, responsable chez Golf Datatech « Cette alliance avec Yano nous a permis, de construire la base de données la plus complète jamais mise au point, et surtout, de fournir aux entreprises des deux marchés, matériel et textile, des tendances et signaux qui leur permettront de mieux anticiper les changements à venir sur les différents marchés du globe, ou ajuster leurs stratégies. »

L’étude va jusqu’à démontrer que les golfeurs sud-coréens dépensent plus pour leur équipement de golf que n’importe quel autre pays dans le monde.

Au global, le marché 2018 est strictement revenu au niveau de 2014, avant la crise qui a touché l’économie mondiale du golf, et cela coïncide presque par magie avec le retour de Tiger Woods sur les parcours.

Pour la seule partie des clubs de golf, le marché n’est pas encore tout à fait au niveau de 2014, mais il se pourrait bien qu’en 2019, sauf incidence du Hard Brexit au Royaume-Uni ou du Shutdown aux USA, ce niveau soit dépassé.

La progression ayant été déjà de +4% par rapport à 2017, ce qui contribue à expliquer la relative bonne vitalité des principales marques, comme par exemple Callaway ou Ping.

La progression ayant été déjà de +4% par rapport à 2017, ce qui contribue à expliquer la relative bonne vitalité des principales marques, comme par exemple Callaway ou Ping.

Pour la partie textile, les ventes ont cru de +6,4% par rapport à 2014, et de +1,3% en 2018.

A nouveau, on retrouve la Corée du Sud, l’Allemagne et le Japon dans les pays les plus dynamiques, alors que pour le coup, inversement, le marché américain a reculé de -2%, ce qui n’a donc pas empêché la croissance mondiale du secteur.

Pour Krzynowek « En 2015, les deux marchés combinés, équipement et textile, ont connu une sévère correction des ventes exprimées en dollars, ce qui a été fortement influencé par les taux de changes. Cependant, les trois dernières années ont été marquées par des progressions solides de l’ordre de 1,5%, 1,7% et 3,2%, ramenant les ventes totales d’équipements et de textiles au niveau de 2014. En 2018, c’est surtout les ventes de séries de fers qui ont tiré tout le secteur. »

En France, cela a plutôt été l’inverse avec une baisse significative des ventes de séries, en particulier dans les pro-shops.

P1000497-mini.JPG

L’optimisme pourrait toutefois être de mise, en admettant que la crise des gilets jaunes débouche sur un rebond de l’économie française, et même un report de l’activité qui n’a pas été réalisée sur la fin d’année 2018, sur les premiers mois de 2019, à et condition que les français retrouvent progressivement les centres-villes.

Les prochaines semaines devraient donner la tendance du début d’année 2019.

L’an passé à même époque, le contexte économique commençait à se tendre, et certains clients annonçaient leurs intentions de différer leurs achats de clubs.

Si, bien sûr, tous les golfeurs, et toutes les golfeuses n’ont pas la même sensibilité aux aléas économiques, c’est surtout la météo, qui va jouer un rôle clé dans le rebond espéré de la filière golf en France.

A ceci près, qu’il est à craindre que le décalage entre l’économie mondiale du golf et l’économie française du golf ne soit pas un handicap supplémentaire, que les marques seraient bien avisées de prendre en compte.

La récente hausse des tarifs des nouveaux drivers correspond certes à un marché dynamique, en croissance, et même relativement insouciant, surtout aux Etats-Unis, et précisons, avant le Shutdown le plus long de son histoire, alors que ce niveau de prix appliqué à la France pourrait marquer encore un décalage supplémentaire entre l’offre et la demande, à un moment où cette même offre a plus que jamais besoin de raccrocher les wagons avec la clientèle française.

Gare au décalage entre l’offre et la demande alors qu’une météo plus clémente pourrait être favorable à une petite reprise…

IMG_9776-mini.JPG

Hausse des prix, baisse de la consommation, une partie de la solution est dans les mains des distributeurs, qui pourront peut-être inventer de nouveaux services (offre de financement en plusieurs fois ou offres de reprises…) pour rapprocher les points de vue de tout le monde.

Internet reste un marché très mineur, sauf peut-être pour des pure-players anglais ou d’ailleurs très bien orientés, et très agressifs en prix. Là-encore, un hard brexit pourrait rebattre les cartes d’ici le mois de mars.

La filière équipement et textile golf se porte donc pour le mieux globalement dans le monde, et cela devrait continuer aux Etats-Unis et en Asie. Pour l’Europe, il pourrait y avoir pas mal de changements, et donc d’opportunités.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 388
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.