Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Inbee Park triomphe au Kraft Nabisco Championship : Itinéraire d’une joueuse majeure

Inbee Park remporte son 2ème Majeur

Un an après la victoire de Sun-Young Yoo à Rancho Mirage, c’est encore une sud-coréenne qui remporte le premier tournoi majeur féminin de la saison de golf. Quelques mois seulement après sa victoire à Evian, Inbee Park marche sur les traces de son modèle,  Grace Park.

Précoce, Inbee Park a toujours voulu gagner du temps, et être en avance dans un sport où on crie trop souvent et trop rapidement au prodige quand une jeune fille frappe un drive à 250 mètres ! 

On attendait Michelle Wie, Cheyenne Woods, Lexi Thompson ou encore Jessica Korda, et c’est finalement la discrète Inbee Park qui du haut de ses 24 ans, compte déjà deux Majeurs et une victoire à l’Evian Masters, futur cinquième Majeur de golf féminin. 

Précoce, mais elle n’a réellement commencé le golf qu’à l’âge de 10 ans en 1998 pour passer Pro en seulement 8 ans ! 

Son apprentissage a été si rapide et si prolifique, qu’elle n’aura pas la patience d’attendre ses 18 ans pour débuter sur le LPGA Tour. 

En dépit du refus des instances dirigeantes du golf féminin de lui attribuer une dérogation, dès qu’elle aura l’occasion de jouer chez les grandes, elle ne laissera pas filer sa première occasion de gagner, et en 2008, elle empochera son 1er tournoi majeur lors de l’US Open. 

Par la suite, le phénomène Inbee Park mis sur orbite, elle n’eut plus qu’à apprendre le métier, et la période 2012-2013 semblerait bien confirmer son arrivée à maturité. 

Alors que le golf féminin se cherche de nouvelles icones sportives après les retraites successives d’Annika Sorenstam, et de Lorena Ochoa, et bien que le golf féminin compte déjà des atouts charmes avec Paula Creamer ou Nathalie Gulbis, le duel annoncé entre Inbee Park, et Stacy Lewis, nouvellement numéro un mondiale pourrait attiser la curiosité pour ce circuit professionnel qui vit dans l’ombre de son grand frère, le PGA Tour. 

De l’avis de tous les observateurs, Inbee Park qui après sa victoire au Kraft Nabisco Championship 2013 accède au rang de numéro 2 mondial, et Stacy Lewis, devenu numéro un après son excellent début de saison,  semblent bel et bien s’installer au sommet de la hiérarchie mondiale pour un moment, et se partager les principaux titres à venir. 

Tout semble les opposer ! Gabarit, histoire, parcours, style de jeu, et pourtant, cela pourrait préfigurer d’un duel comme on en a jamais vu à ce niveau du LPGA Tour. 

Au plus fort des années « Sorenstam » ou « Ochoa », justement elles ont toutes deux manqué de rivalité, et se sont retrouvées peut-être même trop seule à gagner sans adversaires à leurs mesures, et donc d’histoires à raconter. 

Dans la lignée des duels Nicklaus-Palmer, Woods-McIlroy, le golf féminin aurait beaucoup à gagner d’un affrontement cordial entre Stacy Lewis, l’américaine, et Inbee Park, la sud-coréenne ! 

Swing Inbee Park

Retour sur un week-majeur à Rancho Mirage 

A Missions Hills, sur le Dinah Shore Golf Course, Inbee Park a remporté la victoire sans laisser aucune place au suspense. 

Un peu comme Evian, quelques mois plus tôt, elle a porté le coup de grâce dès le début de sa partie, pour gérer son avantage jusqu’au bout, à la différence près que sa principale rivale, Stacy Lewis n’était pas aussi dans le coup qu’à son habitude. 

Sans doute sous pression alors qu’elle étrennait pour la première fois son nouveau statut de patronne du tour sur un majeur ! 

32ème du Kraft Nabisco Championship, la numéro un mondiale n’a jamais paru en mesure de revenir sur le top-10 du tournoi, rendant des cartes trop près du Par pour réellement peser sur le scénario final. 

Pas d’inquiétude, bien qu’elle termine à 14 coups d’Inbee Park, cette contre-performance n’entame pas son excellent début de saison. Pour autant, si elle veut conserver au moins quelques semaines sa couronne, elle devra rapidement réagir, et ne pas laisser Inbee Park renouveler trop souvent ce type de performances. 

La Corée du Sud en Force ! 

3ème victoire en 10 ans pour ce nouveau pays sur la carte du golf dans le monde, mais surtout 7 joueuses dans le top-20 du leaderboard du « Kraft », soit le pays le mieux représenté. 

Karine Icher en parlait déjà lors de l’Evian Masters 2012, les sud-coréennes trustent de plus en plus les meilleures places, et cela n’est pas parti pour s’arrêter. 

Avec la deuxième place de Seo Yon Ryu en -11 à quatre coups d’Inbee Park, c’est même un doublé pour la Corée du Sud, ce qui pourra toujours mettre du baume au cœur de la population inquiète, suite à la montée récente des tensions guerrières avec la Corée du Nord. 

L’Europe prépare sereinement la Solheim Cup 

La suédoise Caroline Heldwall, et la norvégiene Suzanne Pettersen terminent en 3ème position à -9, et marquent de gros points dans la perspective du prochain match USA-Europe. 

En réalité, l’Europe est même la grande gagnante de ce premier majeur féminin avec 6 joueuses dans le top-10, alors que justement aucune américaine n’a réussi à se hisser en tête. C’est assez rare pour être souligné, et donc très encourageant pour le futur. 

L’Europe manquant de têtes d’affiches pourrait en revanche trouver une équipe homogène, et efficace contre les populaires Paula Creamer (13ème) ou Stacy Lewis, finalement pas si à l’aise devant leur public. 

Creamer confirme qu’elle est une valeur régulière en Majeur. Il est finalement très rare qu’elle passe au travers. Cependant, elle ne semble plus trouver les clés pour jouer deux ou trois parties très bas en score, pour rivaliser avec le sommet du leaderboard. 

C’est d’ailleurs sur ce point qu’Inbee Park a construit son succès avec trois tours en 67, 67 et 69 ! 

Le Ladies European Tour n’ayant pas à rougir avec la 13ème place de sa meilleure joueuse actuelle, l’allemande Caroline Masson. 

Sans oublier, la 19ème place de Karine Icher qui confirme son retour au premier plan, et aurait même pu espérer mieux de ce Majeur américain. 

Partante en 3ème position au matin du dimanche, la française qui avait sorti un superbe 68 le samedi va finir sur sa plus mauvaise note du week-end avec un vilain 75 qui la fait reculer hors du top-10. 

Restons sur le positif pour la jeune maman, elle a démontré qu’elle était largement au niveau des meilleurs, et elle reste à ce jour, la meilleure joueuse professionnelle hommes/femmes confondus. 

Karine Icher doit sans doute regarder l’avenir avec beaucoup de confiance. 

Mais ce n’est pas elle qui gardera en mémoire le souvenir le plus amer de ce tournoi, mais bien l’américaine Lizette Salas, 2ème et principale rivale d’Inbee Park avant le départ du dernier tour. 

En explosant son dernier tour en 79, c’est surtout elle qui allait mettre très vite fin au suspense en tête. 

Son premier double-bogey sur le trou numéro 1 a sans doute beaucoup pesé sur le morale de l’américaine, qui ne réalisera finalement aucun birdie et au contraire 3 autres bogeys, et encore un double au 17 pour achever une journée de désillusions. 

Ce qui nous permet de rappeler que le parcours de Rancho Mirage n’a rien de facile, et valorise encore plus la performance d’Inbee Park. 

Sa première dauphine déclarant à son sujet « On dirait qu’elle a joué sur un autre parcours de golf que nous, car c’est un terrain très difficile. » 

Décontractée, Inbee Park se contentant d’affirmer « Je ressens beaucoup de confiance avec mon swing et mon putting. Tout a parfaitement fonctionné, et ça fait du bien. » 

On pourrait imaginer que son gabarit lui donne un avantage de puissance, pourtant ce n’est pas à la distance de drive que la sud-corénne a dominé ses rivales, mais bien dans le domaine de la précision et au putting. 

Aucune autre joueuse n’a pris autant de greens en régulation (57 sur 72 possibles), et son putter Odissey Sabertooth a semblé être sa meilleure arme pour enquiller des putts pour birdies, confirmant son statut de meilleure joueuse du monde au putting.

Laurent Agostini, fondateur de jeudegolf.orgA propos de l'auteur :

Laurent Agostini, édite le site jeudegolf.org depuis juin 2010, site entièrement dédié à l'univers du golf (matériel, conseils, actualités, séjours).

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3085
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.