Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Inbee Park remporte la médaille d’or à Rio

Jeux Olympiques féminins à Rio, les médaillées

La Sud Coréenne Inbee Park remporte les Jeux Olympiques de golf et la médaille d’or, devant  la Néo-Zélandaise Lydia Ko médaille d’argent, et la Chinoise Shanshan Feng médaille de bronze. Inbee Park devient la deuxième championne Olympique de golf féminin, en succédant plus de cent ans après à Margaret Abbot qui en 1900 avait reçu en récompense un bol, en guise de médaille d’or.

Découvrez nos formules d'abonnements

Partie en tête du tournoi, Inbee Park a conforté son avance du troisième tour, pour terminer ce dernier tour en – 5, et le tournoi en 16 sous le par. Sept fois gagnante en majeur, la Sud Coréenne a dominé cette compétition, en terminant avec cinq coups d’avance sur la Néo-Zélandaise Lydia Ko.

La compétition pour l'argent et le bronze était beaucoup plus disputée, avec plusieurs joueuses se battant tout au long du dernier tour pour monter sur le podium.

Avec un birdie au 18, la Néo-Zélandaise et n ° 1 mondial Lydia Ko a remporté l'argent après un dernier tour en 69. La médaille de bronze est allée à la Chinoise Shanshan Feng.

Pourtant il y a peu, la participation d’ Inbee Park aux Jeux Olympiques était bien incertaine.

Victime d’un mal de dos et d’une blessure au pouce, elle avait peu joué et passé son dernier cut en avril sur le LPGA, sans terminer un seul des quatre tournois où elle était engagée depuis.

Dans le camp Sud Coréen il avait même été envisagé de la remplacer par So Yeon Ryu ou Sung Hyun Park.

Jeux Olympiques féminins à Rio, Inbee Park médaille d'or

Impressionnée par la domination d’Inbee Park, l’américaine Lexi Thompson qui termine à la 19 e place, à déclaré au sujet de cette championne en or : « Je ne sais pas si les amateurs de golf comprennent vraiment comment elle est incroyable ».

Après un troisième tour venteux à l’occasion de ces Jeux Olympiques à Rio, sur la plus grande scène que le golf féminin n’ait jamais connu, Inbee Park annonçait la couleur au départ de ce quatrième et dernier tour, et la seule couleur qu’elle visait, c’était l’or.

Elle partait avec deux coups d’avance sur Lydia Ko et Gerina Piller. Sa prophétie c’est bien réalisée.

Pendant une grande partie de la journée, il semblait possible qu’au moins une golfeuse américaine aurait une médaille, sinon deux. Gerina Piller et Stacy Lewis ont parfaitement commencé, mais elles n’ont pas été assez constantes sur l’ensemble du tour pour finir dans les trois premières.

Gerina Piller s’effondra sur les neuf derniers trous pour scorer 74 et  Stacy Lewis avec un bon score de 66, a néanmoins terminé un coup derrière la troisième place.

Jeux Olympiques féminins à Rio, Gerina Piller

Au départ du dernier tour, l’américaine de 31 ans Gerina Piller, qui ne pensait pas se trouver en si bonne compagnie, et l’espoir d’une médaille en vue, à confié qu’elle y croyait  « Parce que je suis une croyante, et que quand vous imaginez faire quelque chose, et que cela continue à courir dans votre esprit, alors vous êtes plus susceptible de le faire.

Donc, je me vois vraiment en lice, au sommet du leaderboard, debout sur le podium ».

Gerina Piller finira 11 e de ces Jeux Olympiques, ce qui constitue tout de même un excellent classement en égard à sa 132 e position au classement du LPGA.

Les françaises n’ont malheureusement pas davantage brillé que leurs collègues masculins sur ces Jeux Olympiques 2016.

Gwladys Nocera terminant 39 e, et Karine Icher 44 e, il reste encore du chemin à parcourir pour nos champions et championnes pour atteindre les premières places.

Jeux Olympiques féminins à Rio, Karine Icher

Quand la dernière place est tout de même une victoire

Une pensée particulière pour la dernière de ce tournoi, la marocaine Maha Haddioui qui malgré ce classement, avait déjà gagné en venant à Rio.

La joueuse classée 547 e mondiale, a joué 80 vendredi et termine à la dernière place, à 25 au dessus du par. Mais ce n'est pas le plus important.

Elle est le dernier exemple qu’aux Jeux olympiques, vous n'êtes pas obligé de gagner pour être un gagnant. Golfeuse pionnière au Maroc, elle est la seule joueuse Arabe à ce niveau du golf.

Elle est aussi la seule Arabe à avoir obtenu un statut complet sur le Ladies European Tour.

Elle a dit qu'elle espérait une médaille, mais Maha Haddioui, ancienne golfeuse de Division II à l'Université Lynn de Boca Raton en Floride, a également déclaré qu’en participant aux Jeux de Rio, qu'elle espérait « en quelque sorte, motiver d'autres femmes dans le monde arabe à se mettre au golf ».

Un fait notable : une pénalité de jeu lent, pour une brésilienne

Dans notre précédent article sur ces Jeux Olympiques de golf féminin, nous évoquions le jeu lent dont se plaignait particulièrement Stacy Lewis à l’issu du premier tour.

Et les officiels ont fini par réagir en pénalisant la golfeuse brésilienne Victoria Lovelady lors du deuxième tour. 

Jeux Olympiques féminins à Rio, Victoria Lovelady

Victoria  Lovelady avait été averti à propos de son rythme de jeu par les officiels sur le 10e trou, mais quand elle a récidivé, ils lui ont décerné une pénalité d'un coup sur le 15,  un par 4.

Son par c’est transformé en bogey. La golfeuse a protesté en vain, en argumentant qu’elle avait été gênée par la foule particulièrement bruyante en voulant soutenir leur compatriote brésilienne.

Rio, un parcours propice aux trous en 1

Si vous avez la chance d’aller un jour jouer sur à Rio sur ce parcours Olympique, dites vous que vous aurez sans doute aussi une chance de faire un trou en 1.

Pas sur n’importe quel trou, plus précisément sur le 8, un par 3 naturellement.

Chez les hommes, c’est le médaillé d’or Justin Rose qui avait baptisé le premier ce trou n° 8, suivi par le Sud Africain Jaco Van Zyl pour le même exploit.

Chez les dames, et sans compter les tours d’entraînement, c’est également deux trous en un réalisés sur ce N° 8, par la numéro un mondiale Lydia Ko au cours du troisième tour, puis par la Chinoise Xiyu Lin.

Jeux Olympiques féminins à Rio, Lydia Ko

Après son trou en un, Lydia Ko enchaînait par un birdie, et une incroyable carte de 29 sur les 9 premiers trous de ce troisième tour.

Jeux Olympiques féminins à Rio, Lydia Ko carte de score

Ces Jeux Olympiques de golf féminin se terminent en beauté, et espérons que cela contribuera à promouvoir le golf pour un avenir durable dans cette grande fête du sport.

On ne pouvait pas conclure cet article sur les Jeux Olympiques de golf sans décerner le prix spécial de l’élégance à la joueuse Russe Maria Werchenova qui termine à la 16 e place, mais avec sans aucun doute le plus beau chapeau de cette compétition.

Il faut dire que Maria Werchenova est une ancienne ballerine et encore mannequine à temps partiel.

Jeux Olympiques féminins à Rio, Maria Verchenova

C’était l’année du retour du golf au Jeux Olympiques, et si l’on espérait la mise en lumière d’une joueuse venant d’une nation où le golf n’est pas encore vraiment développé, pour faire grandir ce sport sur tous les continents, dans ce contexte, la médaille de bronze de la chinoise Shanshan Feng apparaît comme la plus grande surprise de Rio.

Cela aussi été l’occasion de découvrir que ses partenaires la décrivent comme la joueuse la plus drôle du circuit LPGA.

La domination des joueuses asiatiques ou d’origine asiatique, et qui trustent les quatre première places (la japonaise Harukyo Nomura terminant quatrième), devrait motiver les joueuses des autres continents à encore progresser, pour aller chercher des médailles au Japon dans quatre ans.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1394
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.