Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Inbee Park: Championne des championnes à Singapour

inbee.jpg

Auteur d’une dernière carte en 70 (2 sous le par), la sud-coréenne Inbee Park, la meilleure golfeuse au monde de ces deux dernières années a mis fin au cycle de victoires de la nouvelle numéro un mondiale, l’adolescente de 17 ans, Lydia Ko déjà victorieuse à deux reprises cette saison.

Le golf féminin professionnel continue de recevoir un intérêt grandissant du public en Asie, à mesure que des joueuses sud-coréennes trustent les titres.

Sur le parcours du Sentosa Golf Club, l’ex numéro un mondiale Inbee Park a pris l’avantage sur sa jeune rivale Lydia Ko pour ce qui annonce l’un des duels de l’année, mais cela pourrait ne pas être la seule confrontation à venir…

Le HSBC Women’s Champions résumé à un duel Ko-Park

Pour remporter le HSBC Women’s Champions, Inbee Park a bouclé quatre tours sans aucun bogey avec un score final de -15.

Toute heureuse de son succès, Inbee a déclaré « C’est génial. Je ne pensais pas que le parcours de Singapour pourrait être un endroit pour mon jeu, et que je pourrais y gagner. »

Poursuivant « Les années précédentes ont été plutôt difficiles pour moi, sauf l’année dernière qui a été la première fois où j’ai réalisé un bon finish, ce qui d’ailleurs m’a donné un peu de confiance. »

« Cette semaine a été incroyable. Je n’en reviens pas de n’avoir commis aucun bogey sur 72 trous. Je me suis simplement concentré sur mon jeu, et j’ai essayé de ne penser à rien d’autre. »

Pourtant, elle aurait eu de quoi ! La golfeuse sud-coréenne avait parié avec son père qu’il lui donnerait 500 dollars pour chaque birdie rentré, mais en revanche, elle devrait payer le double pour chaque bogey !

« J’ai juste pris le pari, mais je crois bien que cela m’a donné un zest de motivation en plus. Cela m’a bien amusé, et forcé à me concentrer sur autre chose que simplement le résultat final. C’est bon d’avoir sa famille près de soi. Cela m’a donné beaucoup d’énergie. »

Pour la numéro un, Lydia Ko, le week-end n’a pas été aussi prolifique que les précédents.

Après un début de tournoi très discret, ce qui n’est pas dans ses habitudes, la gamine a sorti le grand show pendant le deuxième et le troisième tour, mais finalement, elle n’a pas tenu sur le dernier face à la froide régularité d’Inbee Park.

A l’attaque sur le dernier tour, elle a trouvé cinq fois le chemin du birdie mais concédé trois bogeys pour une carte de 70 (2 sous le par), insuffisant pour rattraper sa rivale.

Déçue mais professionnelle, elle s’est rompue à l’exercice des autographes sur le 18. D’autant que les fans étaient très nombreux autour d’elle.

 « J’ai bien commencé les neuf premiers trous, jouant trois sous le par sur les sept premiers. Par contre, je n’ai pas bien joué du 8 au 13. J’ai perdu trois coups. Et sur ce parcours, ce n’est vraiment pas difficile de perdre des coups. Finalement, j’ai bien terminé avec un birdie au 18. »

Passé la déception, Ko a admise avoir réalisé un excellent début de saison « J’ai eu une bonne passe ces trois dernières semaines, et je n’aurai pas espéré avoir deux victoires et une deuxième place. C’est mon meilleur classement ici à Singapour, alors j’espère revenir pour la gagne l’année prochaine. »

Derrière, la résistance a perdu une bataille mais pas encore la guerre

Autre candidate au titre de meilleures joueuses, l’américaine Stacy Lewis n’a pas été très chanceuse sur son dernier tour à Singapour.

La texane a d’abord envoyée une balle dans un palmier au dix, lui coûtant un drop, et ensuite, au 18, elle a perdu une nouvelle balle dans l’eau, avec pour résultat un nouveau drop.

Elle termine troisième, à quatre coups du leader.

Sans doute que ces deux drops ont pesé lourd dans la balance. Trop lourd pour espérer contrarier les leaders.

Passé cette infortune passagère, Stacy Lewis est autre sérieuse candidate au titre de numéro un. 

Si Ko et Park semblent avoir pris un léger avantage, la saison est encore longue avec cinq majeurs à venir.

L’américaine ne devrait pas tarder à remporter son premier tournoi de la saison au vue de son niveau de jeu actuel, et à son tour, se rapprocher de la première place mondiale, poste qu’elle a déjà occupé très récemment.

Sacré meilleure joueuse de la saison sur le LPGA Tour en 2014,  elle ne semble pas disposer à lâcher prise, et bien au contraire, une fois le circuit de retour sur les parcours américains, elle pourrait de nouveau se retrouver à son avantage.

Ko, Park, Lewis, ces trois noms devraient encore se rappeler à notre souvenir dans les prochains mois, même si Lexi Thompson, Michelle Wie, Suzann Pettersen, Jessica Korda, et Paula Creamer auront toutes un rôle à jouer pour perturber le casting des premiers rôles.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1609
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.