Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

IK Kim remporte le Ricoh Women’s British Open 2017 avec Axel Bettan comme cadet

IK Kim remporte le Ricoh Women’s British Open 2017 avec Axel Bettan comme cadet

Première victoire en majeur pour la sud-coréenne IK Kim accompagnée d’Axel Bettan, le français devenant au passage, le premier cadet titré sur un majeur féminin à l’occasion du RICOH Women’s British Open 2017 disputé à Kingsbarns, dans le nord-ouest de l’Ecosse.

Découvrez nos formules d'abonnements

Dominatrice en Ecosse, IK Kim est enfin entré dans le cercle des vainqueurs en majeur. La sud-coréenne de 29 ans, longtemps dans l’ombre de l’ogre Inbee Park, déjà détentrice de 18 victoires sur le circuit LPGA et 7 titres majeurs, IK Kim n’a laissé personne s’approcher à moins de deux coups dimanche.

IK Kim avait déjà eu l’occasion de remporter un majeur par le passé, mais par la faute d’une main tremblotante au putting, elle avait gâché une occasion en or au Kraft Nabisco Championship en 2012.

Cette fois, elle n’a pas laissé le stress dominer l’événement.

Avec 6 coups d’avances avant d’attaquer le dernier tour, il faut dire que le tandem Kim-Bettan pouvait voir venir.

Auteur de 9 pars sur les 9 derniers trous, une carte de 71 avec un coup sous le par aura suffi pour s’imposer avec 2 coups d’avances sur les anglaises Shadoff et Hall.

« Je ne peux pas décrire ce que je ressens. J’ai juste essayé de m’amuser… sauf sur les 9 derniers trous… »

Effectivement, de 6 coups d’avances son total est descendu à seulement 2 au mérite du run final de Jodi Ewart Shadoff qui a tout tenté sur la fin pour revenir. Son 64 final a mis de la pression sur la sud-coréenne alors que le parcours était détrempé.

Michelle Wie, impressionnante lors du premier tour a bien tenté de rattraper son très mauvais second tour avec un dernier 66, l’américaine devra méditer sur le fait de jouer les montagnes russes en majeur.

Parti en 64 le premier jour, Wie a coulé lors du second tour joué en 76, soit 12 coups d’écarts en deux jours !

69 et 66 pour le week-end, Wie est la grande perdante de ce majeur. Sur 3 tours, elle a été la plus performante de toute.

Sur ce tournoi, toutes les joueuses au sommet du leaderboard ont connu une journée sans, y compris IK Kim, finalement moins à l’aise sur le dernier tour. Le 76 de Wie vendredi l’a au moins privé d’un play-off ou d’une courte victoire.

IK Kim confirme quant à elle sa forme du moment puisqu’elle vient de remporter 3 tournois LPGA en l’espace de deux mois.

Cette victoire à Kingsbarns est de loin sa victoire la plus importante à ce stade de sa carrière.

A la limite de pleurer après sa victoire, elle a admis que cela avait été un long processus pour se remettre de sa première défaite en majeur, difficile souvenir de 2012.

« Beaucoup de gens m’ont aidé. Désormais, c’est à nouveau un plaisir de jouer au golf. Ce que j’ai retenu de cette mésaventure, c’est de donner le même effort sur tous les coups, et même les plus petits putts. »

Elle semble bien avoir mise en pratique cette leçon puisque dimanche, elle n’a concédé au parcours qu’un seul bogey.

Le moment clé de la journée a sans doute été son coup d’hybride tapé au 17 depuis le fairway pour finalement mourir à 4,5 mètres du drapeau pour un par synonyme de victoire…

Lang asque et son cadet à l'Omega European Masters 2016

Devant son poste de commentatrice, Sophie Gicquel-Bettan pouvait savourer la victoire de sa rivale coréenne, surtout pour apprécier la victoire de son mari, Axel, premier français associé à un si important succès en majeur.

Bien qu’il ne faille pas être animé par un esprit de revanche dans le golf, sport soumis à une étiquette, Axel Bettan pouvait sans doute jubiler après ce succès, et ce signe du destin.

Pour la petite histoire, Axel avait été remercié par Romain Langasque à Wentworth après le second tour, tournoi où le duo tricolore avait manqué le cut.

Dans la foulée, Axel Bettan avait signé un contrat avec IK Kim (le lundi suivant) avec un coup de pouce de la part de Frédéric Bonargent, mari et cadet de Karine Icher.

Quelques jours plus tard, le français remportait sa première victoire sur le LPGA Tour sur le sac de la Coréenne à l’occasion du Shoprite LPGA Classic.

Hasard ou coïncidence, depuis l’arrivée de Bettan sur le sac de Kim, le duo est survolté. Finalement, un mal pour un bien…

A propos des français, Karine Icher termine à la 23eme place après un dernier tour plus délicat en 72. Elle a perdu 10 places sur le dernier tour. 2 bogeys à l’aller ne lui ont pas permis de se mettre dans le bon tempo et tenter d’accrocher un top-10 en majeur.

Posté par le dans Golf féminin
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 159
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité 17/08/2017

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements