Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

HSBC Abu Dhabi 2018 : cela méritait bien un gâteau, très bon anniversaire Tommy !

Crédit photo : Tommy Fleetwood - European Tour Communications

Le championnat HSBC d'Abu Dhabi 2018 a accueilli un grand nombre des meilleurs golfeurs de la planète, et encore une fois, Tommy Fleetwood à 27 ans, s'est hissé au-dessus d'eux pour remporter le titre une deuxième fois consécutive. Le jeune Anglais qui nous avait déjà enchanté l’année dernière ici même à Abu Dhabi, a conservé le trophée Falcon, après un retour en force avec un 65 lors de son dernier tour.

Découvrez nos formules d'abonnements

À la mi-parcours de ce dernier jour, Tommy Fleetwood n’était qu’à un coup en dessous du par sur les neufs premiers trous, mais cependant toujours à portée du leader Ross Fisher.

Ensuite, Tommy Fleetwood a joué six coups sous le par lors des neufs derniers trous, pour prendre une avance suffisante, et attendre tranquillement la dernière partie au Club House.

Tommy Fleetwood a terminé le tournoi en 22 sous le par, avec deux coups d’avance sur Ross Fisher, et quatre coups sur Rory McIlroy et Matthew Fitzpatrick.

Cette victoire permet à Tommy Fleetwood de devenir le deuxième joueur à conserver le titre à Abu Dhabi, après Martin Kaymer en 2011.

Le vainqueur de la Race to Dubai devrait ainsi grimper à la dixième place du classement mondial.

À l’issu du tournoi dimanche, l’analyse la plus dithyrambique sur la victoire de Tommy Fleetwood  est venue de Rory McIlroy, qui a commenté :

« Ce que Tommy a fait est juste incroyable.

Il a connu une excellente année en 2017, en remportant la Race to Dubaï pour finir en tant que numéro 1 européen, et c’est pourtant si difficile d'y parvenir.

En tant que champion en titre, il était vraiment important de mettre sur pied cette partie de golf. Je veux dire, 65 dans ces conditions, c’est vraiment impressionnant.

Et de jouer en -6 sur les 9 derniers trous, juste quand il en avait besoin, cela prouve qu'il est un excellent ajout au monde du golf, une grande addition à l'European Tour, et il sera un excellent ajout à l'équipe de Ryder Cup en Septembre.

La façon dont Tommy progresse, et le style qu'il a mis pour gagner, sont de bon augure pour lui et le reste de l'Europe.

Vous devez également prendre en compte la difficulté du parcours et les forces en présence, avec le numéro 1 mondial et un groupe de joueurs les mieux classés ici ».

Crédit photo : Tommy Fleetwood - European Tour Communications

Le championnat HSBC 2018 d'Abu Dhabi concentre un mélange de stars du PGA Tour et de l'European Tour.

Venant des États-Unis, étaient présents le numéro un mondial Dustin Johnson, Matt Kuchar et Bryson Dechambeau, entre autres.

Cette année, les américains n’étaient certes pas autant en nombre que les années précédentes, qui affichaient notamment, Rickie Fowler, Jordan Spieth, et Tiger Woods qui s’était présenté l'an dernier, avant de se retirer après un tour.

Du côté européen, cependant, presque tout le monde a fait le voyage.

Crédit photo : Paul Casey - European Tour Communications

Rory McIlroy, Justin Rose, Henrik Stenson, Martin Kaymer, Paul Casey, Tommy Fleetwood, et Thomas Pieters, qui ne sont que quelques-uns des membres de l'European Tour, et futurs joueurs pressentis de la Ryder Cup.

Les tournois annuels du Moyen-Orient, au début de chaque année, sont maintenant parmi les étapes les plus importantes du Tour européen.

Le cœur du golf moyen oriental est composé de deux événements d'importance, dans une région qui si elle est connue pour être riche en pétrole, a rapidement pris de l'importance pour devenir une des traditions sur le Tour européen.

Le championnat HSBC d'Abu Dhabi est le premier, suivi de l'Omega Dubai Desert Classic, la semaine prochaine.

Le Qatar Masters s’est installé dans cette série au cours des années précédentes, mais il est déplacé d'un mois, et jumelé avec un nouvel événement avec l’Oman Open.

Vendredi, c’est l’anniversaire de Tommy Fleetwood, et la fête de Rory McIlroy

Le vendredi, jour du deuxième tour, Tommy Fleetwood, fête son 27e anniversaire, et sans doute avait il déjà une idée du cadeau qu’il souhaitait recevoir à cette occasion. Il lui faudra pour cela rester concentré et patienter encore deux jours.

Rory McIlroy a conclu son deuxième jour avec un 66, suite à son premier tour en 69, et a ainsi réalisé 36 trous sans un seul bogey sur sa carte. Son final exceptionnel lui permet de revenir au premier plan à Abu Dhabi.

Crédit photo : Rory McIlroy - European Tour Communications
Le quadruple champion en majeurs était à cinq coups du leader au clubhouse, Thomas Pieters, quand il a envoyé son dernier drive de la journée en plein fairway, et il a ensuite enchaîné avec un long coup de fer à 7,5 mètres du drapeau, avant de faire se lever les tribunes bondées en rentrant le putt pour eagle.

« C'est énorme », a déclaré Rory McIlroy lorsqu'on l'a interrogé sur son eagle. « Cinq coups à rattraper c’est beaucoup, surtout avec un classement aussi regroupé, en réduisant cet écart à trois coups, je me sens beaucoup plus proche de la tête ».

Rory McIlroy a insisté sur le fait que sa patience avait de nouveau été un atout précieux, et il croit que le travail qu'il a fait sur son jeu pendant ses trois mois de vacances d'hiver va porter ses fruits.

Rory McIlroy venait alors de passer deux jours à jouer aux côtés du numéro 1 mondial Dustin Johnson et du numéro 1 européen Tommy Fleetwood, qui sont alors eux aussi en bonne position pour les deux tours finaux.

« On a tous bien joué, tout le monde frappait bien, c'est tout ce qu'on voyait, et c'est bien quand on joue dans un groupe comme ça, on se nourrit les uns les autres ».

Samedi, ce sont Ross Fisher et Thomas Pieters qui brillent avec Rory McIlroy

Le samedi, Rory McIlroy a joué moins 7, pour un 65 sur ce troisième tour, et pour se placer un coup derrière les leaders Ross Fisher et Thomas Pieters.

Crédit photo : Ross Fisher - European Tour Communications

L'Anglais Ross Fisher a également réussit un 65, tandis que le leader du jour Thomas Pieters a également ajouté un 67 à sa carte, pour atteindre 17 sous le Par au cours d’une journée propice aux score bas en l'absence de vent sur le parcours national d'Abu Dhabi Golf Club.

Le numéro un mondial Dustin Johnson, est à 5 coups derrière les leaders.

Le champion en titre Tommy Fleetwood, avec 67, a terminé à égalité au quatrième rang avec Matthew Fitzpatrick, dont le moins 63 est le score le plus bas du jour.

Crédit photo : Ross Fisher - European Tour Communications

Ross Fisher est en bonne forme depuis la deuxième moitié de 2017 où il s'est hissé au 31e rang du classement mondial. Cependant, sa dernière victoire date de l'Open Tshwane en 2014.

Samedi, il a commencé avec trois birdies sur les quatre premiers trous, et ensuite a joué un golf solide en réussissant des Pars clés, pour pouvoir terminer en 65.

Crédit photo : Thomas Pieters - European Tour Communications

Thomas Pieters était déçu de ne pas avoir fait un birdie sur le 18e trou, le par-5, pour rester en tête devant Fisher.
« Beaucoup de très bons tirs ont ensuite mal fini », a déclaré le jeune Belge. « C'était un terrible dernier trou ».
Dustin Johnson termine à égalité au 12e rang avec quatre autres joueurs, après six birdies et deux bogeys.

Crédit photo : Thomas Pieters - European Tour Communications

Alexander Levy qui occupait la troisième place à l’issue du 2e tour, marque le pas et doit se contenter de la 12 e place, à 5 coups des leaders.

Et à la fin, c’est à nouveau Tommy Fleetwood qui remporte le trophée Falcon

Joyeux anniversaire pour Tommy Fleetwood à l’occasion de ce Championnat HSBC Abu Dhabi 2018, il aurait fallu que Ross Fisher face un eagle sur le 18 e trou pour tenter de lui contester cette victoire.

Le jeune anglais a encore une fois terminé en beauté. Le 65 de Tommy Fleetwood est le meilleur score de ses quatre tours, avec huit birdies et un bogey.

Crédit photo : Tommy Fleetwood - European Tour Communications

Pour cette conclusion du dernier tour, Tommy Fleetwood n’aura pas eu longtemps à attendre au Club House le final de Ross Fisher, son seul concurrent restant en course, et risquant de l’emmener en play-off.

Crédit photo : Ross Fisher - European Tour Communications

Ross Fisher avait besoin de faire un eagle sur le dernier trou pour aller vers un match de barrage avec Tommy Fleetwood, mais il terminera finalement le trou dans le par, pour terminer en -20, deux coups derrière Fleetwood.

Crédit photo : Tommy Fleetwood - European Tour Communications

« Je me sens beaucoup plus ému, en fait, que l'an dernier, je ne sais pas pourquoi, je voulais vraiment gagner cette fois », a déclaré Tommy Fleetwood.

Crédit photo : Matthew Fitzpatrick- European Tour Communications

Matthew Fitzpatrick et Rory McIlroy terminent  à égalité au troisième rang en -18, et un dernier bogey au 18 fait chuter Thomas Pieters à la cinquième place avec Chris Paisley, juste devant Alexander Levy qui finalement atteindra une belle 7 e place, prometteuse pour sa participation avec l’équipe européenne de Ryder Cup.

Posté par le dans European Golf Tour
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 188
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.