Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

HNA Open de France 2017 : Le récital Bjork

HNA Open de France 2017 : Le récital Bjork

Pour certains, c’est le nom d’une artiste islandaise qui n’entre pas vraiment dans un genre musical précis tant elle est capable de passer de l’électro-pop à la pop-underground, tout en prenant le soin de faire aussi du trip hop… Pour les amateurs de golf, c’est le nom de la nouvelle sensation qui sévit actuellement sur les fairways du Golf National dans le cadre de l’Open de France HNA 2017. Son domaine à lui, c’est plutôt les greens en régulation, et le putting. Et hop, troisième à -7 en attendant peut-être mieux ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Alexander Bjork, suédois, 27 ans, apprécie particulièrement la France puisqu’il s’y est déjà illustré à l’occasion du Vaudreuil Golf Challenge 2016. Si vous projetez de venir à Saint-Quentin-En-Yvelines pour le « moving day », vous devriez suivre ce jeune homme pendant quelques trous, vous ne devriez pas être déçu du spectacle !

Si vous avez manqué le début…Un deuxième tour qui fait la part belle aux jeunes

Les conditions météos ont joué un rôle dans le scénario de cette deuxième journée. Avec la pluie par intermittence, et même une interruption pour orage autour de 17 heures, pour les joueurs, le parcours a été rendu un tout petit peu plus difficile.

Du côté du leaderboard, Paul Warring a cédé sa place de leader provisoire après avoir joué 72 sur ce second tour. Le miracle n’a pas eu lieu deux tours de suite.

« A l’évidence, j’aurai de toute façon signé pour un tel score après 36 trous. Aujourd’hui, je n’ai tout simplement pas rentré assez de petits putts. »

C’est l’espagnol Adrian Oategui auteur d’une carte de 66 qui s’est rapidement positionné en tête à -8.

Déjà à l’aise sur les fairways du National la veille, l’espagnol a tenté d’imiter le même plan de jeu mis en place sur le premier tour pour un résultat déjà sous le par (68).

« J’ai commis un bogey au deux après avoir raté un fer 5. Je n’ai pas pu faire approche-putt. Cependant, après ce manqué, j’ai très bien joué du tee au green avec beaucoup de bons swings, notamment avec le driver. »

-8 en deux tours, qui pourrait bien rattraper l’espagnol disciple d’Olazabal ?

Comme lors du premier tour, un nom est rapidement sorti du lot : Alexander Bjork !

Le suédois de 27 ans est un nouveau venu sur le circuit européen avec une carte obtenue en 2016.

Déjà sur le premier tour, il s’était mis en évidence avec un départ canon marqué par deux birdies sur trois trous.

Le sosie d’iceman-Henrik Stenson avec ses lunettes de soleil n’avait commis aucun bogey sur le premier tour avec notamment un passage en 32 sur l’aller.

Vendredi, il va commettre son premier bogey du jour et du tournoi au bout du vingt-huitième départ.

Erreur qu’il va immédiatement corriger avec un birdie au trou suivant.

Alors que l’Open de France est loin de faire « salle comble » depuis jeudi matin, les parties des stars attirent la majeure partie du public.

Personne n’a réellement vu venir le jeune suédois, relativement tranquille dans sa partie en compagnie de Jamieson et Chan.

Bjork dans tous les bons coups depuis deux tours

Très loin d’être le plus long frappeur de la semaine (274 yards de moyenne), loin derrière la sensation espagnole Pep Angles, un autre nouveau et ses 317 yards de moyenne sur deux tours, c’est plutôt dans le domaine du nombre de greens en régulation (89% sur le premier tour) et le putting (29 putts sur le premier tour) que le suédois s’est distingué.

Cela peut être un peu facile de faire de Bjork un favori pour ce week-end, compte tenu de sa position à -7.

bjork-sunscreen2017.jpg

Pourtant, au vue de son aisance pour accrocher des greens depuis à peu près toutes les positions, et ses bonnes dispositions au putting, il doit néanmoins être considéré comme un sérieux prétendant.

Samedi, il sera dans l’avant-dernière partie, départ prévu à 14H00 en compagnie de Tommy Fleetwood, une des sensations du tournoi, et même un favori logique.

Pour Bjork, fini l’anonymat ! Cette partie sera forcément beaucoup plus suivie.

Avantage non-négligeable… La pluie devrait s’arrêter autour de 15 heures. Le suédois pourra alors jouer relativement au sec sur un parcours encore assoupli. Inconvénient, le driver devra sortir plus souvent du sac pour réduire les distances.  C’est peut-être le seul domaine où Bjork ne surclasse pas le champ de joueurs.

L’an passé, Jaidee a remporté l’Open de France avec des caractéristiques similaires : Précis mais relativement peu long du tee, il avait fait la différence sur le nombre de greens accrochés et le nombre de putts rentrés.

Dimanche, nous pourrions bien danser sur un air de Bjork…La question va principalement tourner autour de sa capacité à jouer désormais sous pression dans des dernières parties...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 644
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.