Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Hideki Matsuyama survole le WGC-HSBC Championship 2016

Hideki Matsuyama vainqueur du WGC-HSBC Championships. Crédit photo : HSBC/Getty Images

Le japonais Hideki Matsuyama remporte avec maîtrise le WGC-HSBC Championships. Il illustre la percée des jeunes étoiles montantes Asiatiques chez les hommes, alors que chez les femmes la domination est maintenant installée avec également ce week-end la victoire de la chinoise Shanshan Feng au Sime Darby LPGA en Malaisie.

Découvrez nos formules d'abonnements

Sur ce parcours de Sheshan à Shanghai, Hideki Matsuyama n’a pas seulement remporté une victoire dans le championnat mondial du golf, il a éloigné toute concurrence possible.

Et pas n’importe quelle concurrence, puisqu’en terminant à - 23, il devance largement Henrik Stenson et Daniel Berger en -16, et Rory McIlroy en -15.

Avec 29 birdies à Sheshan, Hideki Matsuyama a approché de 3 birdies cette semaine le record sur le PGA Tour. Ses 23 coups sous le par le propulsent également à un seul coup du score le plus bas jamais réalisé sur le parcours de Sheshan.

Hideki Matsuyama partait ce dernier jour avec une avance de trois coups sur le champion en titre Russell Knox pour ce tour final du WGC-HSBC.

Matsuyama, qui est alors 10e au classement mondial après avoir remporté l'Omnium du Japon il y a quinze jours, et terminé deuxième en Malaisie la semaine dernière, avait remis une carte de 68 le samedi, sans aucun bogey à l’issu du troisième tour.

Il lui a suffi de maintenir son avance durant le dernier tour, alors que Russel Knox le précédent vainqueur de ce tournoi a également réalisé un 68, avec l’espoir de devenir seulement le deuxième joueur après Tiger Woods à conserver un titre World Golf Championships.

Russel Knox. Crédit photo : HSBC/Getty Images

Mais Russel Knox a vu tout espoir de conserver son titre en jouant +74 le dernier tour, pour finalement échouer à la 9 e place.

Pourtant au départ du dernier tour qu’il finira en 66, Hideki Matsuyama n’en espérait pas tant :

« Je suis vraiment heureux de la façon dont cela se termine aujourd'hui » a déclaré Matsuyama. « Pendant le warm-up ce matin, il commençait à y avoir du vent, et je pensais que simplement jouer deux coups sous le par serait un bon score ».

« Je joue bien, mais aujourd'hui, j'ai frappé quelques bons deuxièmes coups et réussi aussi quelques bons putts, c'est ce qui a fait mon bon score ici ».

Son seul problème est survenu alors qu’il avait la victoire en poche. Sur le dernier trou du 18, un par 5, alors qu’il cherchait le green pour un birdie, sa balle a touché un buisson et est tombée dans l’eau. Il a joué son drop, et terminé par un putt pour prolonger une série de 45 trous sans aucun bogey…

Hideki Matsuyama. Crédit photo : HSBC/Getty Images

La victoire éclatante de Hideki Matsuyama est d’autant plus significative, que ce tournoi de Sheshan réunissait les meilleurs joueurs du moment :

Avec trois birdies sur ses trois derniers trous, Francesco Molinari termine à neuf coups du vainqueur, aux côtés de Rickie Fowler et Ross Fisher. Rory McIlroy est à huit coups, en compagnie de Bill Hass. Les plus proches poursuivants de Hideki Matsuyama, étant Henrik Stenson et Daniel Berger à sept coups, un gouffre…

Rory McIlroy était revenu à quatre coup de la tête du tournoi quand il nous a de nouveau  démontré toute sa créativité avec un coup de récupération exceptionnel sur le par cinq numéro 8 pour réaliser son troisième birdie de la journée, mais le numéro trois mondial avec des bogeys au 11, au 12 et au 15, à définitivement glissé vers le bas du classement.

Deux birdies sur le 16 et le 18 ont limité les dégâts pour permettre à McIlroy terminer son tour en 70, mais à huit coups du vainqueur.

Rikard Kalberg. Crédit photo : HSBC/Getty Images

Le suédois Rikard Karlberg, espérait bien conserver son avantage du premier tour où il a réalisé son meilleur score sur le Tour Européen en jouant 64. Les trois jours suivants furent moins heureux pour lui (75-71-72) pour terminer à la 19 e place.

Le vainqueur du Masters Danny Willett a lutté pour faire un +6 de 78, et le gagnant de l’US Open Dustin Johnson a affiché un deuxième tour successif de 74, Adam Scott a quand à lui joué un 42 sur neuf trous après avoir réalisé un second tour en 80.

Rickie Fowler arrivé en confiance après sa victoire en équipe lors de la Ryder Cup, a été solide le premier jour, avec un 65 ponctué de neuf birdies, ce qui le plaçait à un coup juste derrière le Suédois Rikard Kalberg.

Son 73 du deuxième jour, malgré deux bons 68 les deux derniers jours, ne lui a pas permis de revenir sur la tête, il termine néanmoins à une excellente 6 e place.

Rickie Fowler qui se dit pour un quart japonais n’est pas surpris par la victoire de samouraï de son ami Hideki Matsuyama.

« Nous avons appris à nous battre l’un contre l’autre au cours de ces deux dernières années, et nous avons beaucoup de plaisir à jouer ensemble. Il y a une bonne connexion entre nous, puisque je suis pour un quart japonais… ».

Pour Jordan Spieth qui a côtoyé Hideki Matsuyama quand ils étaient amateurs, et qui est celui des deux qui a remporté en premier un majeur :

« Hideki est un grand joueur, c’est un super beau mec, lui et Shindo sont des gens très gentils. J'ai joué beaucoup au golf avec lui. Je pense que c’est juste une question de temps. Son jeu est certainement au point pour gagner un majeur ».

Matsuyama. Crédit photo : HSBC/Getty Images

C’est la première victoire de Hideki Matsuyama sur le Tour européen, et aussi sa première victoire WGC. Il a gagné en faisant sur ce tournoi plus de birdies que quiconque (29) mais également en étant le premier en finition de putts par RGI sur la semaine.

Cette victoire est également son meilleur résultat sur l’European Tour, peu après sa quatrième place au Championnat US PGA 2016. Cela pourrait lui valoir dans les prochains jours de progresser de la 10 e à la 6 e place du classement mondial.

Son total de 23 sous le par est égal à la meilleure performance sur le circuit européen au cours de la saison 2016, à égalité avec Tyrrell Hatton à l’Alfred Dunhill Links Championship, et Padraig Harrington au Portugal Masters.

Sa marge de sept coups d’avance sur le second est la plus large dans l’histoire du WGC-HSBC Championships, en dépassant de trois coups David Howell en 2066, Martin Kaymer en 2011 et Dustin Johnson en 2013.

A 24 ans, Hideki Matsuyama devient ainsi le plus jeune champion, et le premier japonais, à gagner sur le WGC-HSBC. Il bat le record d’âge détenu par Martin Kaymer qui avait 26 ans et 313 jours en 2011.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1506
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.