Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Henrik Stenson remporte le DP World Tour & la Race To Dubaï 2013

Henrik Stenson remporte le DP World Tour Championship et la Race To Dubai 2013

Impressionnant, le suédois Henrik Stenson a claqué un dernier tour sans bogey avec huit birdies pour tuer toute forme de suspense sur le DP World Tour Championship, et remporté pour la première fois dans l’histoire, la Fedex Cup et la Race To Dubaï, la même saison.

Pratiquement la victoire en poche, le suédois a fait preuve de panache sur le dernier trou du jour où après avoir tapé un magnifique bois de parcours, il a enquillé un eagle sur le 18 !

Et pourtant, en mars dernier, Henrik Stenson n’était pas certain d’accrocher un billet pour le Masters d’Augusta !

Au mérite d’un magnifique sursaut sur le Shell Houston Open, quelques jours seulement avant le premier majeur de la saison 2013, Stenson qui peu de temps auparavant était sorti du classement des 200 meilleurs golfeurs mondiaux, arrachait sa qualification pour enchaîner plusieurs mois de très grandes performances.

Ce dimanche, la Race To Dubaï se clôturait après plus de onze mois de compétitions, et quarante-six tournois joués tout autour du monde (Afrique du Sud, Asie, Etats-Unis, Europe, et Moyen-Orient) par la finale du DP World Tour Championship, traditionnel finish de la saison joué à Dubaï, sur le Jumeirah Golf Estates.

Alors que Stenson pouvait encore être inquiété par le surprenant français, Victor Dubuisson, et déjà hors de portée de Justin Rose, et Graeme McDowell, ses principaux rivaux pour enlever le trophée de l’ordre du mérite européen, soit le rang de meilleur joueur sur ce circuit professionnel, le suédois n’a pas tremblé, et au contraire, signé avec beaucoup de solidité la meilleure carte de la journée.

Très vite, le dernier tour de ce tournoi a vite livré un scénario sans suspense. L’avance de Stenson étant déjà très importante, même le dernier rush de Ian Poulter ne pouvait plus empêcher l’inéluctable.

L’anglais, auteur d’une belle carte de 66, ne pouvait tout simplement rien faire pour contester la suprématie du suédois, qui finalement remporte sa seule victoire de la saison sur l’European Tour.

Comme pour la Fedex Cup qu’il a remporté un mois plus tôt, la saison de Stenson peut se couper en deux :

  • Un début de saison timide jusqu’au sursaut d’avant Masters
  • Une seconde partie de saison où le suédois a fait preuve d’une très grande régularité aux meilleures places.

Top10 au BMW International Open, troisième de l’Open d’Ecosse, deuxième du British Open juste derrière Mickelson, deuxième du WGC-Bridgestone Invitational, troisième de l’US PGA Championship,  septième du Turkish Airline Open, sa première victoire ce dimanche conclut cinq mois de haut niveau pour ce suédois, passé pro en 1998, qui connait cette année la consécration suprême de remporter à la fois les play-off américains et européens.

Troisième mondial derrière Tiger Woods et Adam Scott, Stenson a sans doute connu l’automne le plus lucratif de sa vie.

Depuis plusieurs années, Henrik Stenson était déjà considéré par beaucoup comme l'un des meilleurs golfeurs européens. Athlétique, talentueux, et solide mentalement, c'est plutôt ses mauvaises performances qui ont surpris.

Cette année, pour certains de ses confrères, il a démontré la même facilité qu'un Tiger Woods au sommet de sa forme.

Derrière, Ian Poulter, profite de la baisse de régime de Victor Dubuisson pour lui chiper la deuxième place du tournoi, et prendre à son compatriote, Justin Rose, la deuxième place de la Race To Dubaï.

Avec quatre bogeys, et une dernière carte de 71, le cannois n’a jamais été en mesure de contrarier le scénario en tête du tournoi.
Néanmoins, le français achève une dizaine de jours qui l’ont vu changer de statut sur le circuit professionnel, et notamment aux yeux de Paul McGinley, capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup.

Victor Dubuisson sera-t-il présent à Celtic Manor ? Probablement après sa 3ème place à Dubai

Dans la perspective de la prochaine épreuve en 2014, Dubuisson s’est fait un nom auprès du public, mais aussi aux yeux de son capitaine qui ne peut que constater que le golfeur de 23 ans est en tête de la liste des potentiels qualifiés sur la liste des européens pour Celtic Manor.

Interrogé samedi par Sky Sports, McGinley a déclaré « Dubuisson a fait le plein de confiance avec sa victoire en Turquie. Il sera donc intéressant de voir comment il va se comporter sous pression à Dubai. »

Au final, Dubuisson n’aura lâché prise que sur le dernier tour, ce qui certes le prive d’un meilleur mano à mano avec Stenson, cependant, sa troisième place lui offre la sixième position finale de la Race To Dubai, et probablement la 24ème place du classement mondial de golf !

Alors si en plus en fin de saison 2014, il participe à sa première Ryder Cup, que souhaiter de mieux à Dubuisson ? Rejoindre le PGA Tour en 2015, son rêve ?

Derrière Poulter et Dubuisson, McIlroy, Donald et Westwood ont très bien terminé leurs saisons en partageant la cinquième place.

Dans le reste du clan français, la belle carte du jour est à mettre au crédit de Gregory Bourdy (69), qui reprend dix places pour accrocher la vingt-et-unième place finale du tournoi.

Moins spectaculaire que la fin de saison de Dubuisson, Bourdy a néanmoins réalisé une saison très solide, marquée par une belle victoire aux Pays-de-Galles, et qu’il achève à la 25ème place de la Race to Dubai, et à la 112ème place mondiale.

Pour le bordelais, le challenge 2014 consistera à entrer dans le top-100 mondial, ce qui semble plus que jamais à sa portée.

En fin de tableau, Jacquelin et Quesne ont été à la peine sur ce dernier week-end de la saison.

Mis à part Vendredi, où Jacquelin a connu une journée brillante, enquillant les putts pour birdie,  le lyonnais a connu un week-end très en retrait pour terminer 44ème, trois places devant Julien Quesne, guère plus inspiré.

Alors que le rideau tombe sur la saison 2013 de golf en Europe, à l’heure des bilans, le golf français a vécu une grande année, marqué par les victoires de Jacquelin en Espagne, Bourdy aux Pays-de-Galles, Quesne en Italie, et Dubuisson en Turquie, sans oublier la très belle performance de Bourdy sur les greens de Saint-Nom-La-Bretesche avec cinq victoires en cinq matchs sur le Seve Trophy.

La saison 2013 de golf sur le tour européen s'achève

Souhaitons aux tricolores de connaître une aussi belle saison en 2014, et peut-être plusieurs bleus présents à Celtic Manor pour la Ryder Cup.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2395
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.