Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

La taille d'un joueur de golf peut-elle être un avantage ?

Robert Karlsson and Soren Kjeldsen. Photo Pete Fontaine - visionsingolf.com

On pourrait supposer qu'une grande taille est un avantage pour jouer au golf. Après tout, les golfeurs les plus grands ont le potentiel pour frapper la balle plus loin, simplement en fonction de la longueur de leurs bras, de la masse et de la force du corps. La capacité d'un golfeur plus grand à envoyer la balle à 30 ou 50 mètres plus loin que celle de son adversaire plus petit lui donne-t-elle une longueur d'avance qui ne peut être surmontée ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Vous n’étiez par golfeur, mais merci Monsieur Jean de La Fontaine, de nous avoir offert « le lièvre et la tortue », nous savons tous comment cette compétition se termine.

Au golf aussi, un très long coup de départ n'est pas la garantie d'un trou réussi et gagné.

Peut-être que c'est ce que Harvey Penick essayait de démontrer à sa manière quand il disait : « Les bois sont pleins des balles de gros frappeurs ». Quel est l’intérêt de frapper la balle loin du tee de départ si elle ne finit pas sur le fairway régulièrement ?

Il y a t’il vraiment une logique à l’avantage d’être grand pour mieux jouer au golf ?

Si vous êtes très grand, ne vous souciez pas d'essayer de trouver des vêtements à votre taille au pro shop, un siège économique confortable dans un avion, ou un lit d'hôtel assez long.

La chose la plus difficile dans le monde pour un grand golfeur, est de frapper une balle de golf correctement.

Un grand type se dirige vers le premier tee avec son énorme driver, sachant alors que tout le monde s'attend à ce que la balle déclenche un choc sonore et déchire le fairway.

Ces observateurs ne connaissent pas les doutes qui s'annoncent dans l'esprit d'un grand golfeur. «  Nous devons être plus précis avec notre swing », a déclaré le suédois Robert Karlsson, (1,95 m), un des plus grand joueur du PGA European Tour. 

Il ajoute « En haut du backswing, nos bras sont plus loin de la balle, plus la distance entre les bras et la balle est importante, plus il faut de temps pour descendre ».

Robert Karlsson. Photo Mark Newcombe - visionsingolf.com

Le problème écrasant, et même pour Karlsson, est que les clubs ne sont pas assez longs.

Bien sûr, blâmer uniquement l'équipement, c'est facile.

Les clubs les plus longs sont le plus souvent plus longs de seulement un demi-pouce.

Hors les grands joueurs de golf ont en fait besoin de clubs de golf encore plus grands.

Jouant avec des clubs rallongés, mais encore trop courts pour lui, Karlsson a presque battu Nick Faldo à l'Open d'Europe en 1992.

Si vous êtes très grands, la raison pour laquelle vous ne pouvez normalement pas acheter de tels clubs extra-extra-longs, est que la longueur supplémentaire les rend trop lourds.

Dans le cas de Karlsson, beaucoup de poids en trop a été enlevé à la tête des clubs, et les shafts ont été amincis près du hosel.

Avec ces clubs, enfin, il pouvait se tenir debout au-dessus de la balle. Enfin il était à l'aise. « Sauf que la balle allait partout » a déclaré Karlsson. « Je ne savais pas où j'allais l’envoyer ».

La logique, serait qu'un joueur plus grand peut naturellement frapper la balle plus loin qu'un joueur plus petit. Et ce gain en distance permettrait alors au plus grand joueur de surpasser le plus petit joueur à chaque fois.

Cette affirmation semblerait certainement être mise en évidence en suivant les joueurs modernes qui font l’actualité.

Dustin Johnson mesure 1,95 mètres et Jordan Spieth 1,86 mètres. À eux deux, ils ont remporté un total de neuf tournois, et un total de 17 millions de dollars sur le circuit de la PGA dans une période de seulement huit mois.

Dustin Johnson. Photo JeudeGolf.org

Pourtant, il y a des domaines où les grands joueurs ont généralement du mal, et ces problèmes affectent finalement la capacité d'un joueur à bien scorer.

Le premier inconvénient est lié à la position par rapport à la balle.

Comment admettre qu'un joueur d’une taille proche de 2 mètres utilise les mêmes fers d’une même longueur, qu'un autre joueur mesurant 1,70 mètres ?

Dans ce cas, il y a pourtant une différence de 30 centimètres entre ces deux joueurs.

Le joueur le plus grand doit alors tenir compte de cette différence dans sa mise en place, ce qui devient excessivement gênant, surtout avec les fers plus courts comme un pitch ou un fer 9.

Ceci est en opposition avec le joueur plus petit, qui a seulement besoin de se pencher légèrement en avant, de placer la semelle de son club sur le sol, puis de faire son swing.

Autre inconvénient, l’instabilité du bas du corps. Pour les plus grands joueurs, la distance entre ses pieds et ses genoux et la distance entre ses genoux et ses hanches sont considérablement plus grandes que celles du joueur le plus petit.

Cela prête à une instabilité générale dans le bas du corps, en particulier lorsque la longueur des jambes est disproportionnée par rapport au torse, assurant un mauvais équilibre tout au long du swing.

Il y a une tendance générale pour les joueurs les plus grands à développer une poussée excessive des genoux lors de la descente, ce qui les oblige à finir avec le dos dans une position arquée. Et cela crée une pression excessive sur la région lombaire.

Dustin Johnson. Photo JeudeGolf.org

Ces joueurs se plaindront souvent de douleurs lombaires périodiques ou chroniques, et qui s'aggravent généralement avec l'âge.

La variation de l’angle de la colonne vertébrale pendant le swing, alors que le joueur est incliné vers l'avant à l'adresse, doit être conservée tout au long du swing, jusqu'à ce que la balle soit frappée, ce qui permet un contact cohérent.

L'angle requis à l'adresse est considérablement plus aigu pour un joueur plus grand qu'un joueur plus petit, ce qui rend plus difficile pour lui de conserver le bon angle à l'impact.

Quand on décortique les résultats et les classements des joueurs sur le Tour, on s’aperçoit que la taille n’est pas forcément un avantage. Bien entendu, il faut tenir compte de l’augmentation régulière de la taille de la population, d’année en année, de génération en génération.

Si dans de nombreux autres sports, la taille est un avantage et, dans certains cas, peut être une exigence, à cet égard, le golf est unique. La taille du joueur est en grande partie hors de propos lorsqu'il s'agit de gagner, et surtout, de bien jouer.

Photo JeudeGolf.org

Une des hypothèses pour laquelle les golfeurs plus grands frappent plus loin, c’est surtout parce que leur taille leur procure une base physique permettant davantage de muscles, et de plus grands bras de levier au niveau des articulations.

Cependant, un golfeur plus grand et plus lourd peut avoir besoin de faire plus d'efforts pour rester en équilibre. L'équilibre implique souvent des muscles opposés exerçant une force, ce sont alors les triceps ainsi que les biceps qui réduisent ainsi l'avantage obtenu par les muscles plus gros et le bras de levier plus long.

Une question d’arc, et pas uniquement de longueur des bras

Un « arc plus long » ou « plus grand arc » se réfère à l'arc parcouru par les mains. Il peut se produire de deux façons dans le swing de golf, un plus grand rayon (bras plus longs) ou un angle plus grand (plus de rotation des épaules).

Un arc plus long n’est donc pas uniquement une question de longueur des bras. Le reste, un arc plus grand, un corps plus massif, réduit en fait la vitesse de la tête du club, et un club plus long ne compense pas assez ces pertes.

Cependant, le plus grand golfeur est également plus fort, ou a au moins le potentiel pour être plus fort, suivant sa forme et son hygiène de vie. Si vraiment il exploite ce potentiel, le résultat peut être alors une vitesse de tête de club plus élevée.

La taille et la force comptent ! Mais pas seulement…

Si vous supposez que le golfeur de plus grande taille est bien proportionné dans toutes ses dimensions, poids, muscles, etc. il a un avantage de force implicite qui explique toute la distance supplémentaire qu’il peut réaliser sur chaque coup de golf.

Les golfeurs plus grands sont statistiquement susceptibles de frapper une balle de golf plus loin. Mais entre les statistiques et la réalité, il reste encore toute une histoire, et d'autres facteurs sont plus importants pour la distance réelle de chaque coup sur un parcours de golf.

« Si je n'étais pas grand, j'aurais gagné trois majeurs maintenant », a plaisanté Andrew Putnam, 73 ème joueur mondial, mais il a souligné quelques domaines qui rendent le golf beaucoup plus difficile pour un homme de grande taille.

Il existe des théories non liées au golf pour expliquer pourquoi il y a si peu de grands golfeurs qui ont réussis. L'une est qu'un enfant plus grand que la moyenne est souvent attiré par les sports où être grand est avantageux, comme le basketball ou le football.

Photo JeudeGolf.org

En outre, en tant que jeune, si vous êtes très grand, et si vous voulez pratiquer ce sport avec sérieux, il pourrait y avoir un coût supplémentaire pour obtenir des clubs qui vous correspondent, ce qui pourrait aussi être un obstacle.

« Pour moi, je pense que c'est la position de votre corps et votre posture qui peuvent être plus rapides quand vous êtes plus loin du sol. L'avantage est que vous avez un plus grand arc d'oscillation, ce qui augmente votre puissance en théorie… Mais, les meilleurs putters sont toujours des gars petits », a déclaré Putnam, pour conclure.

À chacun sa taille, à chacun ses qualités, et à chacun ses clubs de golf…

Avoir une courte taille ne signifie pas que vous ne pouvez pas être long depuis le tee. La taille n'est pas si importante dans le golf. Avoir un centre de gravité plus bas vous donne un meilleur équilibre, et il est plus facile de faire un swing « connectée » compact, avec les coudes près du corps et les grands muscles qui travaillent ensemble, que pour quelqu'un avec de longs membres.

Choisissez des clubs qui vous conviennent bien : Les clubs standards sont conçus pour les golfeurs de taille moyenne, autour 175 à 179 cm. Les golfeurs plus petits sont souvent plus à l’aise avec des clubs plus courts. Si vos clubs sont trop longs, debout, vous serez obligés de vous éloigner d'un swing naturel.

Un fitting réalisé par un professionnel vous assurera que chacun de vos clubs sera bien adapté à votre taille, que ce soit la hauteur du corps ou la longueur des bras.

Posté par le dans Insolites sur le golf
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 234
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité 18/11/2017

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus