Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Un rêve devenu réalité, pour Graeme Storm vainqueur de l’Open d’Afrique du Sud

Graeme Storm, photo European Tour

« Un rêve devenu réalité », c’est la déclaration de Graeme Storm après sa victoire au BMW South African Open, au terme du troisième trou d’un play-off contre Rory McIlroy. Juste quelques mois après qu’il pensait avoir perdu sa carte sur l’ European Tour, il gagne son premier tournoi européen après plus de 9 ans sans victoire.

Découvrez nos formules d'abonnements

L’émotion de Graeme Storm était bien visible quand Rory McIlroy a raté son putt pour égaliser sur ce troisième trou du play-off, lui laissant ainsi la victoire. D’autant plus que cette deuxième victoire sur le circuit européen est pour lui la première depuis l'Open de France Alstom, il y a neuf ans et 198 jours, et après 274 engagements en tournoi.

« Je suis en état de choc, ce fut une semaine surréaliste » a déclaré Graeme Storm. « Pour me retrouver dans la position où j'étais, en jouant la dernière journée avec le meilleur joueur du monde en ce moment. C'est juste un rêve devenu réalité ».

Émouvant également la complicité entre les deux hommes tout au long de ce combat. On a observé un Graeme Storm tendu, et par moment sur le point de « craquer », tant l’enjeu semblait le submerger.

Et l’on a vu Rory McIlroy, souriant, qui encourageait son adversaire du jour. Au delà de ce combat et de cette victoire, les deux joueurs ont montré que les mots respect et humilité, n’était pas incompatibles avec la volonté de vaincre et d’être un champion.

« Je disais à Rory en avançant sur le fairway dans le dernier trou de play-off que c'était en fait la première fois que nous jouions ensemble, et de jouer 21 trous avec lui était tout simplement incroyable, c’est un homme superbe… ».

En voyant Graeme Storm au départ de ce dernier jour, on ne pouvait s’empêcher de penser à son putt raté par sur le 18ème trou, au Portugal Masters en octobre dernier, qui lui faisait perdre ses privilèges de jeu pour seulement 100 euros.

Graeme Storm

Il a obtenu un sursis lorsque Patrick Reed a annoncé ne pas pouvoir jouer le nombre de tournois requis pour conserver son adhésion sur le tour.

Le retrait de Patrick Reed a positionné Graeme Storm parmi les 111 meilleurs joueurs qui ont automatiquement gagné le droit de jouer cette saison, tout en lui épargnant un périlleux déplacement pour la dernière étape de qualification en Espagne.

« Je me trouve maintenant dans une position que je n'ai connu que quelques fois au cours des dernières années. Les choses ont été difficiles pour moi, et l'année dernière a été une année particulièrement difficile, mais j’ai retrouvé un nouveau souffle et j'espère continuer à bien jouer ».

Graeme Storm a ajouté : « Je n'ai jamais joué avec Rory avant, mais je le connais vraiment bien, alors ce sera beaucoup de plaisir ».

Toujours au départ de ce dernier jour, on trouvait le numéro un du Challenge Tour de la saison dernière, Jordan L Smith, qui complétait le groupe final, après avoir terminé la journée précédente à - 13 devant le favori Jbe Kruger.

Encore en course pour la victoire, l'Italien Edoardo Molinari qui a égalé le record du parcours avec un 63 pour arriver à -12 aux côtés du duo sud-africain Dean Burmester et Jaco Van Zyl, de la paire française Romain Langasque et Joël Stalter et de l'Américain Peter Uihlein.

Graeme Storm a commencé la journée avec une avance de trois coups, et alors qu'il rivalisait avec McIlroy en faisant un birdie sur deuxième trou, le quatre fois vainqueur en majeurs nous a gratifié d’un moment de magie absolue sur le septième trou.
Rory McIlroy a réussit une superbe approche pour déposer sa balle 10 mètres derrière le trou, la laissant filer vers le bas de la pente pour un eagle.

Une fin de dernier tour passionnante, où l’on a vu les deux joueurs prendre la tête tour à tour. Pourtant au départ de ce dernier jour, Graeme Storm avait une avance de 3 coups, mais c’était sans compter avec le génie de l’irlandais qui finissait par saisir les moindres erreurs de Storm, pour provisoirement monter tout en haut du leaderboard.

Rory McIlroy, photo European Tour

McIlroy a perdu la tête du tournoi sur le 17 en faisant un double bogey, après avoir pris deux coups dans le bunker de green. Une première balle logée dans la pente du bunker pour un coup quasiment injouable, et qui revient dans le bunker. Une balle qui suffit à envoyer les deux joueurs en play-off à l’issue du 18.

Cette fois Graeme Storm, avec ou sans le soutien amical de Rory McIlroy, n’allait pas laisser passer sa chance, en surmontant le numéro deux mondial sur le troisième trou du play-off.

Graeme Storm a frappé son approche au milieu du green du 18 et a ainsi fait son troisième par d’affilé dans le play-off. McIlroy manquant quelque peu son approche à la troisième tentative, et se laissant ensuite un putt de 2,5 mètres pour le par, qui il a manqué.

À cette occasion, Graeme Storm drivait avec le nouveau TaylorMade M1 2017, dont c’est également la première victoire en tournoi. Au cours de la semaine il a touché 71% des fairways, avec une moyenne en longueur de drive de 301 mètres.

Graeme Storm devient ainsi le deuxième Anglais à remporter l'Open d'Afrique du Sud depuis que l'événement fait partie du Tour Européen en 1997, après Andy Sullivan en 2015.

À 38 ans, il aura remporté deux des sept plus anciens Opens nationaux, l'Open de France qui est le septième plus ancien depuis 1906, et maintenant l’ Open d’Afrique du Sud qui est le deuxième plus ancien, depuis 1893.

Sa victoire intervient lors de sa septième apparition dans le BMW SA Open organisé par la ville d'Ekurhukeni. En partant de la 251 e place au classement mondial, cette performance devrait le ramener dans les 130 meilleurs mondiaux.

Après plusieurs années difficiles, il gagne là une exemption pour le Tour Européen jusqu'à la fin de la saison 2018.

Rory McIlroy

De son côté Rory McIlroy était engagé dans ce tournoi pour la première fois depuis 2009, après avoir été convié  à jouer à ce BMW SA Open d’Ekurhuleni par l’hôte du tournoi, qui est aussi son grand ami, Ernie Els.

On a vu un Rory McIlroy souriant et décontracté, pourtant il souffrait d’une blessure au dos depuis le vendredi. Par précaution, il devra passer une IRM, et espère pouvoir jouer la semaine prochaine le Championnat HSBC d'Abu Dhabi.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 926
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.