Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

Good-bye Mister Ben Crenshaw

Good-by Mister Ben Crenshaw

C’est la séquence émotion de ce Masters d’Augusta 2015. Le dernier tour en compétition disputé par l’américain Ben Crenshaw qui à 63 ans, a annoncé son intention de ne plus prendre les clubs en tant que professionnel à Augusta. Il aura participé à 44 Masters dans sa carrière !

Sommaire de cet article hommage à Ben Crenshaw qui en termine avec son dernier Masters 

  1. Comment ne pas évoquer Ben Crenshaw à propos de ce Masters ?
  2. Retour sur la carrière de Ben Daniel Crenshaw

Comment ne pas évoquer Ben Crenshaw à propos de ce Masters ?

Vendredi, il a foulé pour la dernière fois en tant que golfeur professionnel, le fairway de l’Augusta National, au milieu des azalées et surtout des nombreux fans venus lui rendre un dernier hommage.

Vous pouvez ne pas aimer le golf, mais il faut bien admettre que notre sport réserve de très belles sorties à ces illustres champions.

Quand Paolo Maldini se fait siffler à Milan pour son dernier match ou Thierry Henry au Stade de France, les golfeurs savent eux rendre hommage à leurs glorieux anciens.

Imaginez-vous un instant dans la peau de Ben Crenshaw déambulant les 18 trous du parcours, et étant applaudi à chaque mètres.

Oui, ce vendredi, l’américain a probablement vécu la plus belle journée de sa vie de golfeur et d’homme à 63 ans, célébré par toute une nation, et toute une communauté, celle des golfeurs et des golfeuses.

Sa semaine a commencé par un remplacement !

Celui d’une autre légende du golf, Arnold Palmer, 86 ans, blessé et pas en mesure de disputer le concours de par 3 avec Jack Nicklaus et Gary Player.

Vainqueur de deux vestes vertes en 1984 et 1995, Crenshaw a d’abord pensé qu’il n’était pas chanceux d’enfiler les chaussures du King of Golf, mais finalement, le public le lui a bien rendu, en lui offrant un bel hommage durant toute la semaine.

« Il n’y a pas de tournoi comme celui-ci ailleurs dans le monde » pour un Crenshaw ému qui partagea une partie d’entrainement avec un autre texan, le nouveau recordman de score sur 36 trous, le jeune Jordan Spieth.

Alors que ce dernier n’est pas loin de remporter son premier Masters, la dernière victoire de Ben Crenshaw de 1995 a marqué l’histoire du Masters, surtout parce qu’elle arrivait seulement quelques jours après la mort de son mentor, le très célèbre Harvey Penick.

Ses larmes après sa victoire sont restées dans la bande originale des grands moments du Masters.

« Harvey a été comme un deuxième père pour moi, un merveilleux professeur, et une très belle personne.  Le fait d’avoir joué aussi bien cette semaine est toujours pour moi un grand mystère »

Poursuivant « Le fait de gagner mon tournoi favori en hommage à sa mémoire restera la plus grand moment de ma carrière. »

Et si Crenshaw a un seul regret à propos de ce dernier Masters, c’est le fait que son caddie historique, Carl Jackson n’ait pas pu être à ses côtés pour ce dernier baroud d’honneur à Augusta.

Trop malade pour porter son sac une dernière fois, Jackson, une des légendes du tournoi, caddie de Crenshaw depuis 1976 a dû renoncer au profit de son frère Bud qui l’a remplacé pour l’occasion.

Crenshaw-Jackson, c’est la plus fameuse relation caddie-golfeur de l’histoire du PGA Tour.

Néanmoins, une image restera de ce Masters 2015, le fait que Carl Jackson ait été présent pour accueillir son ami au 18 dans sa tenue traditionnelle blanche avec le nom de son joueur dans le dos.

« J’ai vraiment essayé de l’écouter au cours de toutes ces années » déclara Crenshaw à l’attention de son ami « Nous avons vraiment fait une très bonne équipe, et depuis longtemps déjà, je me suis fait un ami pour la vie. »

Carl Jackson au 18 attend son ami

Ben Crenshaw ne reviendra plus à Augusta pour jouer le tournoi, mais il reviendra bien en Géorgie dans le rôle de Starter honoraire.

Retour sur la carrière de Ben Daniel Crenshaw

Né à Austin au Texas en janvier 1952, Crenshaw a commencé sa carrière de golfeur pro en 1973 à 21 ans. Et dès sa première saison sur le tour professionnel, il a empoché sa première victoire.

Très doué pour le petit jeu, il est même un temps considéré comme le meilleur putter de l’histoire du tour.

De 1973 à 1984, il remporte régulièrement des tournois du PGA tour dont le AT&T Pro-am, le Phoenix Open, et le Byron Nelson Classic.

Son premier grand fait d’arme est une belle troisième place l’US Open en 1975 après seulement trois saisons passées chez les pros.

Sa carrière en majeur connait de bons débuts puisqu’en 1978, il prend la deuxième place du British Open, performance qu’il renouvèlera un an plus tard, en plus de terminer second au US PGA.

1979 aurait pu être sa meilleure saison en majeur avec ces deux deuxièmes places, mais il fera encore mieux en 1984, connaissant la consécration suprême avec la victoire dans son tournoi de prédilection, le Masters, dix ans après ses débuts pro.

Après ce succès,  le sommet de sa carrière, il connaîtra encore quelques victoires sur le PGA Tour (7 victoires sur le PGA Tour de 1986 à 1994, jusqu’au deuxième grand coup d’éclat de sa carrière, une deuxième victoire au Masters en 1995, plus de dix ans après sa première victoire à Augusta.

Atteint d’une maladie grave à la thyroide, Crenshaw a néanmoins accompli une belle carrière, remportant en 20 ans de carrière près de 19 tournois, participant à deux Ryder Cup avec les Etats-Unis en  1987 et 1995 avant d’en être le capitaine victorieux en 1999.

Il restera dans l’histoire pour ses deux victoires au Masters, et aussi sa très longue collaboration avec Carl Jackson, son caddie, et Harvey Penick, son professeur, et auteur du célèbre « Petit livre rouge ».

Crenshaw aura disputé 44 Masters dans sa carrière, c’est un autre chiffre marquant à propos de sa carrière.

Son dernier tour à Augusta aura été joué en 85, un score honorable pour un homme de 63 ans sur un parcours de cette difficulté, et mesurant 6798 mètres !

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2175
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.