Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Voyages golf

Golf sur la Côte d'Opale, le récit d'une sudiste chez les chti's

Golf sur la Côte d'Opale, le récit d'une sudiste chez les chti's

Il est vrai que pour se rendre dans « Le Ch’nord Pas de Calais et La Somme » ,

il fallait une jolie motivation plus que golfique pour nous qui venions du sud …  Alors Quoi de plus poétique que « La Côte d’Opale » pour des golfeurs arrivant de la côte d’Azur ?! A découvrir le récit de Marie Blangeot, qui intervient pour la première fois sur jeudegolf.org

L'agence qui vous transmet la passion du golf

On rêve sur les couleurs du soleil couchant sur la mer et les 120 kms de plages immenses ….

Et puis, lorsque l’on arrive : fraîcheur, ondée, vent sont bien au Rendez-vous.

La station du Touquet Paris Plage vous ouvre son charme architectural et sa beauté historique de station balnéaire, son influence britannique, ses animations, ses bonnes tables, ses activités sportives multiples & surtout  SES GOLFS !

Je dois dire un coup de cœur inattendu pour cet environnement paisible et naturel qui transporte. Seul le climat….du nord… vous ramène à une certaine réalité, dirons nous de manière diplomatique moins sudiste.

En revanche, côté golf aucune déception !

Que du bonheur : Oui, nous sommes bien sur une destination golfique. 10 jours sur place et 8 parcours ! Presque tous situés à 15 et 45 minutes de route.

Du Touquet et ses 2 parcours : Il faut savoir que ce club organise régulièrement sa « grande semaine « de golf sur ses 2 parcours (la Mer et la Fôret).

Tout d’abord la grande semaine pour les classés de 0 à 25, puis sa petite semaine sur le parcours de la Fôret uniquement pour les débutants jusqu’à 26.

La Mer (ma préférence)  et La Fôret, sont à portée de club, voire d’hotel puisque le Manoir hotel 3*, repose sur le site.

Note de sympathie particulière pour cet hôtel à l’atmosphère « clubbing des clubs house britanniques » et à la table soignée et variée.

Si vous y logez, ne manquez pas de demander une chambre claire et grande.

Cet établissement est très ancien (dont disparate)  et vous pouvez aussi bien tomber sur une chambre de 18m2  sans bureau, comme de 25m2 avec de vastes rangements; préférez aussi  les chambres côté golf qui sont très lumineuses et ensoleillées.

Pour revenir aux parcours, une sélection très variée et d’un entretien optimal compte tenu de la fréquentation estivale.

Mon palmarès des tops 3 sera pour : Wimereux, réel Links datant de 1901, massif et dunaire qui offre un aperçu sur les falaises de Douvres ; si le vent et la pluie se lèvent, alors votre score sera quelque peu…troublé.

Le parcours de Hardelot les Dunes et de Belle Dunes (malgré ses très longues liaisons )  resteront mes coups de cœurs, et meilleures sensations de jeu.

Paysagés mais également challenger.

Juste derrière le parcours des  Cygnes de Nampont Saint Martin, pour son environnement « in land » très boisé d’arbres centenaires et plans d’eaux stratégiquement posés.

Le club de Nampont offre un 2ème parcours que je n’ai pas eu la chance de découvrir, le belvédère – Par 70. Le point très faible de ce club : ses vestiaires obsolètes, inconfortables et minuscules. Pour 2 parcours exposés aux intempéries nécessitant du change, c’est dommage.

Hardelot Les Pins restera au même niveau que Le Touquet La Forêt, agréables et accessibles.

Enfin mon  dernier coup de cœur au  Pas-de-Calais mais suite beaucoup plus loin du Touquet : Bondues ! à 15 minutes de Lille seulement.

Ce Trent Jones et ses 2 parcours manucurés, aux bunkers et plans d’eaux redoutablement posés à longueur de jeu (1ere ou 2eme série !), ne vous laisseront pas indifférents. Beauté, caractère et l’envie de le rejouer !

Sans compter une appréciation toute particulière pour l’accueil général : tant au club house que au bar-restaurant. Une équipe adorable, serviable et de bonne humeur.

Pour la partie tourisme de ce séjour, il faut savoir que vous êtes sur le territoire de  la première guerre. Une mémoire réelle, visuelle et profonde engendre le respect à la région et ses hommes.

Montreuil sur Mer, citée historique vaut totalement le détour d’une demi-journée pour sa citadelle (premier port de France au XV et XVI ème siècle), son exposition permanente sur la première guerre et d’une pause dîner ou déjeuner.

Pour se remémorer les années glorieuses de l’industrie française au 19ème siècle, visitez le Le musée de la mine du Nord à Lewarde ; belle reconstitution des exploitations et de la vie dans les bassins miniers.

Comment se sont structurées ces exploitations houillères en France fin 18ème.

Enfin, Profitez de votre séjour dans la région pour accorder 24h à Lille ; ses vieux quartiers restaurés à merveille avec ses restaurants typiques de la gastronomie du nord (à ne pas manquer les palettes de bières ou les tartines), son ambiance et bien être sont à vivre sans modération : une très jolie étape.

Voici donc les propos et impressions d’une joueuse « du dimanche » au handicap de 36, mais qui a partagé ce séjour golfique et ces impressions avec dix  copains (classés de 15 à 39). Je pense avoir relaté avec assez d’objectivité cette expérience nordique !

Pour finir, OUI à la Côte d’Opale  pour le golf, mais pour un séjour plus court au printemps ou à la fin de l’été, afin de profiter des longues fins de journées plus souvent accompagnées du soleil.

Nous en profitons pour vous ajouter une petite vidéo sur le Pro-Am de la Côte d'Opale, un des plus beaux événements de la saison golf en France.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2352
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Invité n'a pas encore mis à jour sa biographie

Voici les derniers articles de cet utilisateur:

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.