Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Le monde du golf soutient Tiger Woods « anyway »

Le monde du golf soutient Tiger Woods « anyway »

Depuis lundi et la découverte d’un Tiger Woods menotté, les yeux hagards, déboussolé, arrêté pour conduite sous influence (pas d’alcool), les réactions s’enchaînent. La vue de la vidéo de la police de Jupiter a provoqué une grande vague de soutiens de la part des membres de la famille du golf, particulièrement inquiète pour celui qui a été son leader pendant près de deux décennies.

Découvrez nos formules d'abonnements

Un Tiger Woods au plus bas… une situation qui appelle un sursaut de soutien

Le 5 juillet prochain, Tiger Woods sera fixé sur son sort et la suite des événements. Il comparaîtra devant la cour de justice du comté de Palm Beach.

Visiblement, la charge de conduite sous influence devrait être retenue par le procureur, et en fonction des poursuites engagés à son encontre, les avocats de Tiger devraient ajuster sa défense.

Il pourrait être amené à suivre un programme spécial contre le fait de conduire sous état d’influence.

Pour l’instant, il soutient dans un communiqué paru 24 heures après les faits qu’une mauvaise combinaison de médicaments a entraîné une réaction à la fois inattendue et inappropriée.

Reste à déterminer pour quelle raison, Tiger Woods s’est retrouvé dans une telle position.

Pour rappel des faits, la police de la ville de Jupiter en Floride a retrouvé le véhicule de Tiger Woods immobilisé sur le bas-côté de la route au petit matin, deux pneus à plats, et des marques qui laissaient penser à un accident.

A l’intérieur du véhicule, Woods a reconnu ne pas savoir où il se trouvait, et a éprouvé de terribles difficultés pour sortir de son véhicule, se tenir droit, et répéter les exercices proposés par l’officier de police.

La vidéo diffusée par la police de la route est d’ailleurs un grand moment de tristesse et d’émotion pour tous ceux qui aiment Tiger.

Malheureusement, elle rappelle l’épisode de 2009 et sa brutale rupture avec sa compagne Elin Nordegren. Rupture qui avait été suivie d’un rocambolesque scandale sexuel !

Situation qui avait durablement abimé l’image du génial Tiger Woods.

Bien qu’il ait réussi à revenir à son meilleur niveau en 2013, depuis ce jour, il n’a jamais réellement pu durablement reprendre le cours de sa carrière, ou en tout cas, avec autant de succès.

De nombreuses blessures ont bien entendu joué un rôle déterminant dans la position actuelle du champion, déjà éloigné des terrains depuis près de deux ans, même si il a encore tenté un retour sans succès fin 2016.

Ces images ont créé de vives réactions de soutiens dont celles remarquées de Jack Nicklaus, au courant depuis longtemps de l’état de faiblesse actuelle de Tiger Woods, ou encore celle de Martin Kaymer, choqué que les réactions du public soient aussi hostiles envers celui qui a tant fait pour le développement du golf dans le monde, et la place des afro-américains dans ce jeu.

Quel opinion avoir sur Tiger Woods ?

Même, pour ma part, j’ai eu des mots durs à son encontre, choqué qu’il puisse encore faire les gros titres pour une affaire de droit commun, et hors du golf.

tiger-woods-etat.jpg

Des mots durs, mais aussi une analyse du mal que traverse Woods, et je pense avoir été le premier à révéler en France sa solitude, et le besoin qu’il avait d’être aidé, d’abord par ses proches, et sa famille.

J’ai pu constater que certains pseudo confrères journalistes pouvaient « faire les beaux » sur les réseaux sociaux devant des groupies. Si ces derniers passaient plus de temps à travailler, et moins de temps à jouer au golf, ils apporteraient peut-être plus de réflexion au débat sur Tiger Woods que de simplement « passer les plats ».

Etre journaliste, c’est autre chose que de seulement commenter ce que tout le monde peut voir !

Martin Kaymer a effectivement raison d’appeler la communauté golfique à soutenir, et aimer Woods.

Cependant, il faut être pertinent ! Les plus à même de pouvoir le soutenir sont déjà ses proches, les membres de sa famille, et les personnes qui l’aiment dans l’intimité.

Que peuvent-faire des personnes qui vivent à des milliers de kilomètres de la Floride, qui ne sont pas intimes, et qui quelque part ont-elles aussi des problèmes, et parfois bien plus graves.

Pour mon précédent article, j’ai été durement critiqué par une poignée de personnes sur les réseaux sociaux, surtout de la part de ceux qui n’ont pas lu mon sujet en entier.

Sujet qui invitait déjà Woods à se protéger, et protéger son avenir.

C’est le problème de notre société actuelle et de la génération « Facebook », de gens qui ne prennent pas le temps de se poser, de lire, de réfléchir, de peser le pour ou le contre.

Une génération qui ne lie plus, n’écrit plus, ne pense plus. Une génération qui s’extasie devant des vidéos de chatons toujours sur Facebook !

Woods s’est-il drogué ? Woods a-t-il fait une réaction à des médicaments ? Aucune certitude à ce sujet, le travail journalistique implique de publier des informations vérifiées.

Une chose est sûre, et cela explique une grande partie de la saine réaction de la famille du golf pour le soutenir : Il est malheureux.

tigerpolice.jpg

Personne de censé n’aime se réjouir du malheur d’autrui. Nous avons tous de la peine, et croyez-moi, je suis le premier plus peiné.

J’ai écrit déjà de nombreux sujets sur ses innombrables retours, et quelque part au fond de moi, avec l’envie que cela marche, et qu’il écrive encore la plus belle page de notre sport. Qu’il dépasse Nicklaus, et soit le plus grand héros du golf des temps modernes.

L’histoire d’un retour à plus de 40 ans d’un nouveau Woods, celui qui gagne et surmonte l’adversité.

Au lieu de rapporter une telle histoire, je suis obligé de commenter jour après jour la descente d’un garçon, qui je le répète a fait des choix qui ont conduit à cette situation actuelle.

La première, au milieu des années 2000 a été de s’astreindre à une préparation physique paramilitaire liée à sa passion pour les commandos.

Les douleurs au dos contractées par Tiger Woods sont bien réelles, de même que ses multiples opérations. Cependant, la pratique golfique à un haut niveau, et avec une énorme intensité ne sont pas les seules causes de ce mal.

Tiger Woods ne s’est pas seulement cassé le dos ou les genoux en jouant au golf. Je ne peux pas rapporter une telle histoire et à l’opposé vanter les mérites du golf au plus de 50 ans !

Une image à préserver pour que le positif l'emporte sur le négatif

Bien entendu que Tiger mérite notre affection et notre soutien.

Quoi qu’il arrive, cela n’enlèvera rien à ce qu’il a accompli.

En revanche, les choix qu’il va faire aujourd’hui, continuer ou arrêter, doivent prendre en considération l’image qu’il va laisser à long terme.

Je fais partie de ceux qui souhaitent qu’il n’abîme pas son image, et qu’elle reste la plus intacte possible.

Maintenant quand il s’agit de couvrir une énième frasque de Tiger, oui, il y a de l’exaspération.

Pendant des années, par son talent, son abnégation, sa force de caractère, et il ne doit rien à personne, Tiger a gagné les plus grands tournois.

Il a été adulé pour ce qu’il était et ce qu’il représentait.

Tiger a aussi gagné des centaines de millions de dollars par an, et je voudrai qu’on relativise son malheur actuel avec ceux qui ont des fins de mois difficiles dès le 5 du mois…

Ceux qui souffrent de maladies graves et qui n’y sont pour rien.

...ou tout simplement ceux qui meurent sur la route par la faute d’un drogué ou d’un alcoolique, soit près de 1000 personnes par an en France.

On peut compatir ! On peut le soutenir ! Mais, il ne faut pas exagérer.

Que certains adeptes de la pensée unique s’insurgent sur le fait que pour les non-golfeurs, cette histoire de Tiger Woods les choquent, est une preuve de manque de recul et d’objectivité sur la situation.

Ce lundi, Tiger aurait pu être abattu par un policier !

Cette nouvelle aurait bouleversé le monde ! Aux USA, l’an passé, il y a eu près de 123 afro-américains abattus par la police, et certains dans le cadre de banal contrôle de la route.

Souvenez-vous de Michael Browm à Ferguson en 2014. Sa mort avait été suivie d’émeutes.

Quel qu’en soit la raison, bonne ou mauvaise, en se retrouvant au bord de la route, en incapacité de conduire, arrêté par la police, Tiger s’est mis en danger, et finalement, c’est un moindre mal qui lui est arrivé.

A la lecture de certaines réactions hostiles à mon endroit, je crois que certains n’ont tout simplement pas réalisé à quoi Tiger a échappé, et peut-être pour nous tous, une plus grande tristesse.

Je l’ai déjà écrit. Tiger est trop seul et il a besoin d’aide.

Kaymer et Nicklaus peuvent peut-être plus l’aider que simplement faire des vidéos en se lamentant de la méchanceté des gens. Que peut-faire le golfeur amateur de la Creuse pour aider Tiger ?

swing-woods22.jpg

A 41 ans, Tiger est un grand garçon. Il a en fait des moyens, des solutions, des opportunités immenses devant lui, soit pour rejouer un jour au golf, soit pour faire autre chose de sa vie.

Peu de personnes ont autant de chances que lui de pouvoir faire tous les choix qui s’offrent encore à lui, malgré toute cette dramaturgie et ses malheurs en amour. Le meilleur est surement encore à venir pour lui.

Je peux le soutenir, le plaindre… Vous pouvez le faire…mais il ne faut quand même pas trop pousser, au prétexte que les ultras-fans, et adeptes de la pensée unique n’acceptent pas un minimum d’objectivité sur leur idole.

Je ne juge pas. Je ne condamne pas. Je l’enjoins simplement à ne pas abîmer ce qu’il a accompli, sa légende, et ce, par désespoir.

Après, c’est peut-être un banal fait divers liés à un mauvais dosage médicamenteux. Les proportions prises par cette affaire rappellent qu’il n’est pas n’importe qui.  Il a des droits mais aussi des devoirs.

Bien que j’aie été très peiné par la vidéo de son arrestation, pour ne pas dire ému, je voudrai saluer le sang-froid du policier qui l’a arrêté, et qui a fait en sorte que la situation ne dégénère pas.

Jeudegolf.org est et restera un média d’opinion, un média d’investigation ou un média engagé avec une certaine idée et philosophie du golf.

Par sa nature, quel que soit le sujet, au risque de déplaire, nous (les collaborateurs et les rédacteurs) ne céderons pas au béni oui-oui ou à la pensée unique.

Crédit photo : Mark Newcombe

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 909
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.