Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Golf Green Speed Reader: Pour une lecture précise des vitesses de greens

GreensSpeedReadergolf.jpg

En plus d’être enseignant et passionné par mon métier, je cherche toujours de nouvelles façons de m’améliorer ou d’agrémenter ma pédagogie. Pour faire suite à la première partie de mon sujet consacré à la lecture des vitesses sur un green, découvrez l’outil simple et peu coûteux que je recommande à tous les amateurs.

Mieux qu'un stimpmeter !

Par le passé, j’avais déjà eu l’idée d’un outil de mesure que je m’étais bricolé dans mon atelier, mais en cherchant un nouvel outil d’entrainement, je suis tombé sur un site qui ne paie pas de mines, et qui vend un outil comparable à un stimpmeter.

L’inconvénient de mon outil, c’est qu’il était difficile à transporter et encombrant.

Pourtant, j’étais convaincu qu’un outil de mesure de la vitesse des greens était indispensable pour se faciliter la vie sur les greens, et s’éviter, soit d’être ignorant, soit à contrario de se lancer dans des études statistiques à ne plus en finir.

Et c’est pourquoi, je veux vous parler du Golf Green Speed Reader par opposition à « la bonne vieille méthode » que j’évoquais dans la première partie de mon sujet.

Sujet que j’ai ainsi volontairement coupé en deux, avec une première partie plus théorique, et cette deuxième partie, plus pratique.

Il s’agit donc d’un outil à utiliser sur le putting green avant une partie, pour apprendre deux choses :

  • Lire la vitesse du green au moment où on va jouer.
  • Apprendre à doser ses putts en fonction de la distance à parcourir tenant compte de la vitesse des greens.

Le site s’appelle www.greenspeedreader.com.

Vous pouvez acquérir le Golf Green Speed Reader pour une soixantaine d’euros avec les frais de port vers la France qui pèsent pour un tiers du prix.

Comme je l’ai écrit dans la première partie, si vous connaissez la vitesse du putting-green, vous avez 95% de chances de connaître la vitesse des greens du parcours.

Point besoin de mesurer chaque green !

De construction robuste, cet outil d’aide à l’entrainement tient compte d’un paramètre important pour n’importe quel golfeur : le fait d’être transportable facilement !

Cela me paraît important de le rappeler, car j’ai déjà acheté par le passé quantité d’outils d’aides à l’entrainement qui ont pris la poussière sur mes étagères.

Un bon outil est à mon sens un petit outil léger qui peut rester dans le sac de golf, et être utilisé à tout moment.

C’est le cas du Speed Reader qui se présente sous la forme d’une réglette qui se déplie pour faire glisser une balle de golf sur une distance définie. La longueur de la réglette ne variant pas.

Comme déjà décrit dans le premier article, ce qui compte, c’est le roulement de la balle.

Dans un premier temps, vous allez donc vous installer sur une surface plane du putting-green, et faire rouler une balle avec l’outil, en tâchant de simplement la pousser du haut du tobogan, sans lui donner un accout supplémentaire, pour que l’exercice soit le plus neutre possible.

green-reader2.jpg

Si les choses en restaient simplement là, ce ne serait que partiellement instructif...

Sauf que notre outil a une double fonction, il permet de mesurer la longueur du coup en foot (1 foot = 30 centimètres) à l’aide d’une réglette, sorte de deux en un.

Selon les règles de l’USGA, une balle qui roulerait :

  • entre 1 et 4 feet  (30 à 120 centimètres) pourrait indiquer un green lent,
  • entre  4 et 5 feet (120 à 150 centimètres) …un green moyennement lent,
  • entre 5 et 7 feet (150 à 210 centimètres)…un green de vitesse moyenne,
  • entre 7 et 8 feet (210 à 240 centimètres) … un green moyennement rapide,
  • plus de 8 feet (plus de 240 centimètres)…un green très rapide.

Le Speed Reader est donc dépliable en une réglette mesurant 24 inches, soit 2 feet !

Il vous suffit de mesurer la distance parcourue par la balle depuis son tobogan pour connaître la vitesse du green.

green-reader3.jpg

Comme nous ne sommes pas aux Etats-Unis, nous n’avons pas forcément besoin de convertir les mesures en données USGA Stimpmeter, bien que l’outil fournisse la règle de conversion.

Et un peu à l’image de Monsieur Cadburry, cet outil est même triple fonction.

Vous avez lancé une balle dans les bonnes conditions pour mesurer le roulement de la balle.

Vous avez mesuré ce roulement, et maintenant, vous pouvez aussi  vous entrainer à taper des putts en fonction de la vitesse du green pour justement mémoriser quel type de coups effectuer en fonction de la distance à parcourir.

Et là, je reviens sur la partie pédagogie de mon dossier consacré à l’apprentissage de la vitesse des greens !

green-reader4.jpg

Imaginez quelle carte de score vous allez rendre si pour chaque putt dont vous avez mesuré la distance, vous savez précisément quel coup effectuer, en tenant compte de la vitesse du green !

A ce stade, vous avez compris comment les meilleurs golfeurs s’entraînent pour scorer bas sur le parcours.

Dans un précédent sujet, j’expliquais que la meilleure manière de baisser son index était de prendre plus de greens en régulation, avec ce sujet, je vais jusqu’au bout de la logique.

Prenez plus de greens en régulations, et rentrez plus de putts. En théorie, je ne vous apprends rien.

Par contre, avec la recommandation d’usage de ce nouvel outil, je vous donne une clé simple à utiliser, peu coûteuse, et terriblement efficace si vous la mettez en pratique.

Toujours à l’aide du Golf Green Speed Reader, vous pouvez vous entraîner à putter à certaines distances tout en mesurant la quantité d’arc de swing que VOUS utilisez pour atteindre ces distances.

Il vous suffit ensuite de remplir une petite fiche fournie par le fabricant pour conserver une fois pour toute, vos mesures pour chaque vitesse de greens.

Seul inconvénient pour les francophones, la carte fournie est uniquement en yards. Je vous suggère de vous fabriquer votre propre carte en convertissant les données en mètres.

Toujours à l’aide de l’outil, et sur une surface plane du putting green, exercez-vous au putting, et quand vos putts sont tous consistants à une distance donnée, vous pouvez noter à l’aide de la réglette, quelle longueur d’arc de swing, vous avez utilisé pour justement parcourir cette distance.

Répétez l’exercice sur plusieurs distances, et sur plusieurs vitesses de greens pour finalement toujours savoir quel putt effectuer pour atteindre le trou, une fois sur le parcours !

Conclusion :

Les bénéfices sont multiples !

Le fait de maîtriser la distance de vos putts dans toutes les circonstances va accroître votre confiance, vous donner plus de maîtrise, et vous économiser du temps passé à l’entrainement, à chercher à vous améliorer, sans but suffisamment précis.

speed-reader1.jpg

J’espère qu’à travers ce dossier traité en deux temps, vous avez pris la mesure de l’enjeu de la vitesse des greens, et que mes conseils pratiques vont vous servir pour baisser votre niveau de jeu sur le parcours.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2631
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Master Class PGA en petit jeu et entrainement de haut niveau certifié par la TPI (Titleist Performance Institute), Michel a dirigé la section Sport Études Golf Rhône Alpes de 1995 à 2001, et a formé plusieurs joueurs actuellement sur le tour européen.


Sur le site, il intervient comme consultant technique pour les questions liées à la pratique du golf pour les amateurs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.