Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Insolites sur le golf

Fracture sociale dans le golf ? Le PGA Tour étend son influence…l’European Tour menacé de rachat?

Le PGA Tour l'honneur cette semaine à la Bourse de New York

Destins croisés pour le PGA Tour et l'European Tour, deux circuits professionnels de golf qui connaissent des évolutions bien différentes, et parfois en lien avec la santé de ce sport de chaque côté de l'Atlantique. En cette semaine de Deutsche Bank Championship, faisons le point sur les perspectives du golf professionnel.

2013 ne restera pas dans les annales comme une très bonne année pour la pratique du golf dans le monde, en raison des fortes intempéries du début de saison, néanmoins le golf a de beaux jours devant lui, et notamment aux Etats-Unis, premier marché mondial du golf, mais aussi terre d’accueil du plus grand circuit professionnel de golf : le PGA Tour dirigé par Tim Finchem, un financier hors pair.

L’Europe, berceau du golf, traversé comme d’autres régions du monde par une grave crise économique, connait au contraire du PGA Tour de graves difficulté à maintenir un semblant de concurrence avec le grand frère américain concernant son circuit professionnel, l’European Golf Tour, et à tel point que cet été, des rumeurs ont circulé quant au possible rachat de l’entreprise basée à Wentworth par la PGA, avide d’étendre son influence sur le monde entier.

Hypothèse qui prend du crédit, quand on sait que cette même PGA a déjà racheté le tour canadien pour le transformer en PGA tour of Canada !

Mais quel intérêt aurait les américains à s’intéresser au circuit professionnel de golf européen, surtout si celui-ci peine à trouver une logique économique ?

Serait-ce un retour de ce vieux serpent de mer d’unification des tours en un seul tour mondial, enfin lisible et compréhensible par tous, à l’image de ce qu’a réussi à faire l’ATP Tour dans le domaine du tennis, depuis plus de 25 ans ?

Quand on connait la croissance phénoménale du tennis dans le monde, et surtout la croissance du chiffre d’affaire de l’Atp tour, suite au succès des Beatles du Tennis (Federer, Nadal, Murray et Djokovic), on comprend mieux l’intérêt de la PGA d’enfin donner au golf, un seul circuit mondial.

Le rayonnement mondial de plusieurs grands champions, qui se déplacent partout sur le globe a une incidence non-négligeable sur le développement du tennis.

Ce schéma n’est pas ignoré par les dirigeants du PGA Tour qui ont bien conscience que même si ils offrent le meilleur tour du monde, ce dernier reste un circuit américain limité aux frontière des USA, et disputé par une majorité de golfeurs américains, dans le plus grand désintérêt du reste de la planète !

Le PGA Tour peut-il racheter l’European tour ?

Dès mardi dernier, le commissaire du PGA Tour, Tim Finchem a dû s’employer à démentir la rumeur grandissante. « Nous n’avons pas fait d’offres mais nous continuons à poursuivre notre collaboration avec les autres tours. »

Pourtant le Daily Mail et le Daily Telegraph, pensaient en être sûrs !

Les discussions leurs semblaient en être au stade des préliminaires entre George O’Grady, patron du tour européen, et Tim Finchem.

Bien que ce dernier démente l’information du bout des lèvres, il admet volontiers que plus d’intégration ne pourrait qu’être bénéfique au golf professionnel, créant plus de valeur ajoutée pour les joueurs, les sponsors et les fans.

Et ce sujet n’est pas nouveau !

On en parle depuis 1994, et la création à l’époque de la fédération internationale des tours PGA qui a accouché en 1999 des premiers championnats du monde de golf.

Plus récemment, on a pu voir à l’œuvre ensemble les principaux organismes du golf mondial pour militer en faveur du retour du golf aux Jeux Olympiques.

Rickie Fowler engagé sur un circuit mondial ? Possible ?

A moyen terme, l’hypothèse d’un rachat semble encore improbable, pourtant si le contexte économique du golf en Europe venait encore à se dégrader, tout pourrait alors rapidement changer.

Or, tout semble indiquer que même si la zone euro retrouve peu à peu de la stabilité, on est encore loin d’imaginer un rebond pour le golf, avec le retour d’investissements massifs de pays ou de grandes compagnies européennes comme Alstom en France, ou BMW en Allemagne.

D’ailleurs, la faible présence de l’Allemagne dans l’Europe du golf n’arrange rien, et au contraire, la trop forte présence historique de l’Espagne se retourne aujourd’hui contre le circuit européen.

Un rachat du golf professionnel européen par le PGA Tour ne serait pas forcément une mauvaise chose pour le golf, et les européens.

Pour maintenir un circuit à bout de bras, l’Europe a déjà cédé aux pétro-dollars des pays du golfe, et plus de la moitié des tournois sont organisés très loin des frontières du vieux-continent.

Au contraire, un rachat permettrait d’uniformiser le calendrier mondial, et d’apporter enfin de la lisibilité au classement mondial des golfeurs.

Et plus de lisibilité pourrait permettre l’ouverture du golf à un plus large public…

L’Europe n’a pas forcément intérêt à s’accrocher pour sauver son circuit, pour au contraire, partir plus forte à la conquête du monde dans un circuit uniformisé, où les golfeurs européens auraient au moins autant de chances que les américains de bien figurer, ces derniers finalement obligés de sortir de leurs frontières.

Cet article a une suite : Le PGA Tour fait de plus en plus recette à la TV 

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2551
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.