Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Fitting golf : Comparaison entre un amateur et un pro

Fitting shaft sur un fer-6 pour une golfeuse index 25

Le fitting est un mot trop simple pour résumer tout ce que l’on peut faire pour adapter un club de golf au swing d’un golfeur ! Dans cet article, je vais vous présenter plusieurs schémas qui sont issus d'une journée de fitting, et que j’utilise dans mon travail de clubfitter, mais il y en a beaucoup d'autre bien sûr.

Je vous les présente pour illustrer les différences de rendements que l’on peut observer chez un professionnel ou chez un amateur avec un même swing, mais des clubs différents entre les mains. Donc gare aux idées reçues ! 

Tout d’abord, beaucoup se demandent : "Dois-je faire un fitting ? Est-ce indispensable ? A partir de quel niveau de jeu peut-on commencer à faire fitter ses clubs ?" 

Dans l’absolue, je répondrai qu’un fitting est toujours nécessaire et idéal pour n’importe quel profil de joueurs ou de joueuses. 

Cependant, comme cela a déjà été écrit sur ce site, le fitting n’est pas la priorité du golfeur ou de la golfeuse qui débute. 

Avant de pouvoir optimiser ses clubs, il faut déjà être en mesure de frapper avec un minimum de régularité. 

En effet, le travail de fitting sur le club va être réellement intéressant à partir du moment où on peut trouver des caractéristiques ou des grandes tendances dans un swing. 

Pour votre information, l'index donne une indication, mais en aucun cas, il est le seul référent et un gage de réussite.

C'est donc à l'issue du fitting que l'on sait si le changement peut apporter un bénéfice au joueur, ou s'il est préférable qu'il travaille plus sur son swing que sur la recherche de nouveaux clubs qui n'apporteront finalement rien en termes de résultat. 

Je le rappelle : les clubs de golf ne sont pas des baguettes magiques permettant de gommer toutes les erreurs d'un swing. 

Pour donner une réponse plus précise, je vais vous illustrer ci-dessous un exemple concret d’une golfeuse 25 d’index, et quelques années de golf, pour laquelle j’ai mené un fitting visant à vérifier si un bon shaft, une bonne tête et un bon équilibrage pouvaient apporter un bénéfice significatif dans le but d'acquérir une série sur mesure. 

Vous serez sans doute surpris par le résultat ! 

Durant ma démonstration sur les bénéfices du fitting pour un amateur de niveau moyen, je vous montrerai aussi le travail que j’ai pu réaliser avec un des meilleurs joueurs professionnels français. 

Là-aussi, vous devriez être surpris par les résultats du fitting !  

Séance de fitting pour une golfeuse index 25 

Comme pour tous les joueurs, j'ai, préalablement au fitting, mesuré toutes les spécifications des clubs du sac (poids, rigidité, équilibrage, longueur …). Indispensable … c'est mon point de départ. 

Le fitting est réalisé en extérieur sur le practice de Moliets. Après l'installation du flightscope et l'échauffement de cette golfeuse, nous commençons à travailler dans le but de trouver le club le mieux adapté. 

Je réalise tous les fittings de fer avec des fers 6 ; car les clubs plus courts sont plus faciles à taper, et les écarts sont donc moins perceptibles. 

Pour commencer, je demande toujours au joueur ou à la joueuse de taper des balles avec son propre club. 

Ce premier exercice permet de situer les résultats du joueur dans sa configuration classique. 

Dans le cas présent, notre golfeuse frappe son fer 6 qui a, et c'est important de le préciser, un loft identique à mes clubs de test.

Parfois le loft est plus faible ce qui fausse les comparaisons de distance. 

Les résultats de ses coups sont très variés. Soit une dispersion latérale comprise entre 9,3 mètres à gauche et 7,0 mètres à droite, et avec une dispersion de profondeur entre 49 et 87 mètres au carry. 

Remarque : il y a entre 4 et 8 coups par club, il est donc à noter que plus il y a de coups et plus il y a de chance que la dispersion augmente. 

Rappelons que sur le parcours de golf, on vise plus la régularité des coups que de signer un exploit ! 

Certes notre golfeuse a atteint une fois sur six, la distance de 87 mètres, mais en réalité, notre test révèle qu’elle ne contrôle ni la distance, ni la dispersion. 

La plupart du temps, cette joueuse comme beaucoup d’autres golfeurs pourrait se dire qu’elle doit travailler sa technique pour acquérir plus de régularité, et justement, doute d’avoir le niveau pour faire un fitting. 

C’est peut-être vrai, mais ci-dessous, vous allez voir que l’on peut beaucoup aider cette golfeuse, en lui proposant un club qui lui correspond vraiment. 

Avec son club (zone rouge), notre golfeuse réalise une dispersion totale de 1102 m2, soit la surface couverte par les balles frappées avec le fer-6. C'est notre base de travail et cet indice révèle une grande imprécision du tandem golfeuse-club ! 

Je commence le processus du fitting avec de nouveaux clubs ayant des poids, des rigidités et des équilibrages différents.

J'en fais tester un premier club à cette joueuse pour qu'elle puisse découvrir de nouvelles sensations, et que je puisse enregistrer différentes informations sur son swing et de nouveaux résultats balistiques. 

Avec le shaft dit VIP (zone verte), les résultats donnent une encore plus grande dispersion. 

Car comme vous pouvez le constater, notre joueuse réalise une aire de dispersion totale de 2426 m2 (fortement pénalisée par un top à 15m mais qu'il faut prendre en compte. Sans ce coup nous serions à 672m²), soit plus du double qu’avec son propre club => En l’occurrence, on prouve ici qu’un club inadapté peut produire des résultats particulièrement aggravants… 

Ce n’est bien sûr pas le but que nous recherchions avec ce deuxième test. 

En revanche, si vous prêtez attention au graph, vous constaterez que la joueuse a frappé des balles plus longues, et dans un couloir plus resserré.

Ce qui n’a pas fonctionné, c’est la régularité en profondeur. 

On continue donc l’exercice avec un shaft MP6 Lady (Zone rose), pour lequel on obtient un résultat flagrant de réduction de dispersion puisque l’aire totale se réduit à 118 m2. 

Cependant, c’est encore loin d’être satisfaisant, car la dispersion est encore trop latérale, et trop peu précise régularité de profondeur. 

Autant donné les résultats, je prends donc une autre direction technique avec le shaft AURA BLUE A (zone jaune), et là on obtient des balles plutôt à gauche dans un périmètre qui s’est à nouveau allongé à 632 m2. 

D’un point de vue dispersion, et régularité, il semble que l’on soit alors sur la bonne voie, mais le swing est plus "poussif" avec ce shaft. 

Dans le test suivant avec un shaft PURE ENERGY GRIP BLUE (zone turquoise), on retrouve une meilleure fluidité dans le swing et on réduit la dispersion de 632 m2 à 436 m2, mais cette fois, on a obtenu une meilleure profondeur de balle et on se rapproche du centre du fairway. 

L'analyse de toutes les mesures que j’ai pu prendre tout au long de la séance de fitting et les sensations de la joueuse nous amènent vers le dernier shaft qui est la proposition d'une rigidité et d'un équilibrage différents mais avec le même poids. 

Le shaft PURE ENERGY Grip vert va finalement permettre à notre golfeuse d'index 25 de réaliser cinq coups de suite dans une aire de dispersion totale de 20 m2 avec une moyenne de 83 mètres de portée et une distance totale de 95 mètres contre 81 mètres avec son club soit 14 mètres de différences. 

En l’espace de quelques heures, cette golfeuse a gagné en distance et a considérablement réduit sa dispersion. 

Le fitting ayant été réalisé le même jour, on ne peut pas considérer que notre golfeuse a modifié ou amélioré son swing dans cet espace de temps. C’est bien la combinaison du bon shaft, de la bonne tête, du bon équilibrage, … qui a permis ce résultat. 

On ne peut qu'imaginer un bénéfice positif en matière de jeu, de score et de confort pour cette golfeuse suite à la remise en mains d'une série adaptée et réglée avec un montage à l'identique du fer de test. 

Comme je l’écrivais plus haut, le fitting ne se résume pas en un seul mot, et dans le cas présent, c’est seulement une petite partie de mon travail.  

Séance de fitting pour un golfeur professionnel 

Fitting pour un joueur professionnel de golf

Pour illustrer les bénéfices d’un fitting pour un amateur par rapport à un fitting pour un golfeur professionnel, veuillez trouver ci-dessous le même type de graphique, mais cette fois pour un de mes clients, membre du circuit européen qui figure parmi les 20 meilleurs professionnels français !  

Pour son fer-6, nous avons testé trois shafts distincts : le KBS C-TAPER Extra stiff, le KBS C-TAPER // Extra stiff, et le KBS C-TAPER stiff +.  

Ces 3 clubs sont issus d'une sélection réalisée 2 jours auparavant lors d'un premier fitting.  

Comme vous pouvez le constater, les aires de dispersions sont bien moins profondes puisqu’avec le premier shaft que nous avons mesuré à une dispersion de 270 m2.  

Dans ce cas, le fitting a permis dans un premier temps de trouver la bonne typologie de shaft et dans un second temps d'affiner et de régler le shaft plus adapté à son swing.  

Ainsi, le KBS C-TAPER stiff + s’est révélé le plus efficient avec une aire de dispersion de seulement 77 m2 à une distance moyenne totale de 170 mètres au fer-6.  

Bien entendu pour un professionnel, le fitting est indispensable pour gagner les quelques mètres de régularité en plus, mais compte tenu de son niveau de jeu qui est déjà très bon, les gains d’un fitting sont en valeur absolue moins spectaculaires que pour cette golfeuse index 25.  

En conclusion, un fitting permet à un très bon joueur d’aller chercher d’encore meilleures performances, mais un fitting peut aussi permettre à un golfeur amateur de trouver plus de régularité, et les gains pourront même être plus spectaculaires. 

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 6314
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Passionné de technique (plus de 15 année d'expériences dans l'aéronautique), il a reçu des formations en Clubmaking, Clufitting et Biomécanique en France, et en Angleterre. Sur ce site, il nous parle de matériel de golf et de fitting.


Sur le site, Alexandre intervient sur les questions liées autour du matériel de golf, et du fitting.


Retrouvez le sur www.proclubmaker.com

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.