Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Est-ce que des shafts plus légers accroissent réellement la vitesse de swing ?

Est-ce que des shafts plus légers accroissent réellement la vitesse de swing ?

Souvent, on a tendance à penser que plus léger rime avec vitesse. C’est vrai dans le domaine du sport automobile, du ski, et de la course à pied. Est-ce qu’il en est autant pour le golf, et en particulier le shaft, considéré comme le véritable moteur du club.

Sommaire de l'article sur l'étude des shafts : Corrélation entre poids et vitesse de swing pour quels gains de distances

Le contexte du test des shafts

En théorie, un shaft plus léger doit permettre un swing plus rapide de la part du golfeur à iso effort, et un mouvement plus rapide de la tête de club doit logiquement engendrer une plus grande distance.

Qu’en-est-il réellement ?

C’est ce que des chercheurs américains ont voulu vérifier.

Découvrez de la théorie à la pratique, la vérité sur les shafts plus légers et la vitesse de tête de club.

Pour réaliser ce test, les chercheurs américains ont mis au point un club de golf pouvant accepter plusieurs types de shafts.

Soit un adaptateur qui permette de fixer différents shafts sur la même tête de club.

Car pour que le test soit valide, il fallait bien utiliser un paramètre commun : une tête de driver TaylorMade SLDR en 460 cc et de loft 10,5 degrés réglé en position de poids neutre.

Concernant les shafts, les ingénieurs ont utilisé différents modèles de la marque UST Mamiya en différents poids.

Le modèle utilisé a été un UST Mamiya ProForce VTS Black en 4S, 5S, 6S et 7S, soit des poids de 46, 59, 66 et 74 grammes, et tous en stiff.

Pour le test, ils ont mis à contribution plusieurs golfeurs. Ces derniers ont admis ne pas tous avoir apprécié la rigidité stiff.

Pourtant, il était vraiment indispensable de minimiser le nombre de variables pour que le test soit concluant.

Le déroulement du test des shafts

Tous les golfeurs-testeurs mis à contribution ont été répartis dans quatre groupes de niveau :

  • Haute vitesse de swing (+ de 100 mph) avec des golfeurs d’index compris entre 2 et 5
  • Haute vitesse de swing (+ de 100 mph) avec des golfeurs d’index compris 12 et 18
  • Vitesse de swing moyenne (- de 100 mph) avec des golfeurs d’index compris entre 2 et 5
  • Vitesse de swing moyenne (- de 100 mph) avec des golfeurs d’index compris 12 et 18

Chaque golfeur a eu le droit à deux swings d’essais puis cinq swing avec chaque shaft.

Les mesures ont été enregistrées avec un radar de mesure pour contrôler la vitesse de swing, l’impact et le smash factor.

Une question : Combien de gains de vitesse avec des shafts plus légers ?

Et bien pas tant que ça, et pas autant que vous auriez pu croire !

Sur l’ensemble du panel de tests, seul deux golfeurs ont vu leurs performances s’améliorer avec des shafts plus légers !

Et surprise, les deux golfeurs qui ont enregistré un gain n’étaient pas des golfeurs d’index moyen à faible vitesse de swing, mais plutôt des golfeurs à haute vitesse, et déjà bons joueurs.

Les résultats du test des shafts

Etude sur les gains de distance liés à de shafts plus légers 

Que faut-il retenir de l’étude ?

En réalité, le poids du shaft n’influe pas autant que l’on aurait pu l’imaginer sur la vitesse de swing !

Et ce n’est pas si surprenant quand on sait que la différence de poids entre un shaft de 40 grammes et un shaft de 70 grammes est moins importante que le poids d’une balle de golf…

Dans cette étude, aucun groupe n’a réalisé de drives plus longs avec le shaft le plus léger, à savoir le 40 grammes.

Seul un groupe a mieux performé avec le 50 grammes, celui des golfeurs à vitesse de swing moyenne parmi les bas handicaps.

Sans doute, parce que ce groupe comprenait un peu de golfeurs seniors aux swings plus matures, et plus expérimentés. Peut-être, ont-ils moins besoin que d’autres de feedback dans les mains pour maintenir le chemin de club idéal ?

Le seul groupe à avoir augmenté la vitesse de swing de plus d’un mph avec un shaft 40 ou 50 grammes a été le groupe des golfeurs à haute vitesse de swing et d’index très bas.

Mais malgré cela, le gain de distance a été annihilé par l’augmentation du taux de spin.

Et oui, un excès de spin réduit les gains de distance, et en réalité, le job d’un shaft doit bien être de réduire ce fameux spin, presque plus que de chercher à accroître la vitesse de swing.

Conclusion du test des shafts

Au final, soyez très vigilant au moment de choisir un nouveau driver, et un shaft ultra léger.

Comme écrit plus haut, seul deux golfeurs d’index très bas, et de vitesse de swing élevé ont réellement enregistré un gain de distance avec des shafts plus légers.

Pour le commun des golfeurs amateurs, il ne semble pas que l’argument du poids soit le seul à prendre en compte, surtout que pour cette catégorie de joueurs, le centrage de la balle dans la face est encore aléatoire, et donc le principal facteur de distance en plus ou en moins.

Autre élément qui n’est pas révélé dans cette étude : le retour des sensations en mains !

Jouer avec un shaft plus léger, n’est pas forcément gage de bonnes sensations !

Pour les golfeurs qui recherchent spécifiquement des shafts plus légers, il semble qu’il faille cumuler trois facteurs complémentaires pour réellement en tirer bénéfice :

  • Avoir un swing de vitesse de moyenne, et même lent…
  • Frapper des balles de manière très consistante (être plutôt un bon joueur)
  • Adopter un angle d’attaque neutre ou positif à l’impact pour limiter les effets du spin

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont mis à contribution des golfeurs seniors qui avaient passé la barre des 60 ans et qui ont toujours pensé qu’ils avaient besoin de shafts plus léger pour maintenir ou même gagner de la distance.

La majorité d’entre eux ont trouvé un bon équilibre de performance avec un shaft de 60 grammes !

En conclusion, cette étude démontre que comme souvent en matière d’équipements pour le golf, il faut se méfier des mythes. Ce qui est vrai pour votre voisin ne l’est pas forcément pour vous. 

Cette étude ne démontre pas que le shaft 40 grammes est meilleur que le 70 grammes et inversement. 

Elle tord le cou à l’idée assez répandu qu’un shaft 40 grammes est indispensable quand on passe le cap des 60 ans ou qu’on a besoin d’un 70 grammes quand on a 18 ans ! 

Le choix d’un shaft ne doit jamais reposer sur un seul paramètre, et le poids n’est pas l’élément le plus intéressant. Ce qu’il convient de vérifier, c’est le meilleur ratio entre vitesse de swing gagné, et taux de spin ! 

Dans le tableau des résultats, notez comment les golfeurs d’index moyen ont obtenu leur meilleur smash factor avec le shaft le plus lourd, et comment ils ont obtenu le spin le plus faible… 

Pour les meilleurs joueurs, notez que c’est avec le 60 grammes qu’ils ont obtenu les meilleurs résultats en termes de distance…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2876
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.