Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf en France

Entrez avec nous dans les coulisses de l’Alstom Open de France 2014

Entrez avec nous dans les coulisses de l’Alstom Open de France 2014

Comment parler de l’Open de France sans parler des coulisses ? Curieuse accroche, mais nous pouvons vous certifier qu’il y a pratiquement autant de spectateurs dans le village de l’Open que sur le parcours à suivre les champions.

Découvrez nos formules d'abonnements

Au détour des différents stands que nous  avons interrogé, ces derniers admettaient ravis qu’ils ne désemplissaient pas.

Les affaires ont dû être bonnes, notamment la Boutique de l’Open, seule à être accréditée à vendre le matériel que les amateurs pouvaient tester sur les stands Ping, Mizuno, Callaway et Titleist.

Pour Ping, le week-end était même l’occasion d’une petite opération de teasing autour de la nouvelle gamme G30, dévoilé un peu plus tôt dans la semaine aux Etats-Unis.

Aurélien Colongo nous a gentiment mis les deux versions du driver entre les mains.

Nouveau driver PING G30

La version SF Tech qui nous a paru ultra légère en main, et fermée de deux degrés pour lutter contre le slice, tandis que la version normale est destinée aux bons amateurs.

Pour les plus sportifs, Ping sort pour l’occasion un nouveau shaft extra-stiff argenté qui a le « look ».

A noter, dans la foulée du driver, la gamme G30 comprend des bois de parcours, des hybrides, et des fers.

Tous ces nouveaux clubs seront commercialisés fin août.  Nous nous sommes déjà assurés d’être parmi les premiers à les tester cet été.

Autre nouveauté chez Ping, un nouveau système d’ajustement de la longueur de shaft des putters avec enfin des repères numériques pour savoir comment régler la longueur entre 31 et 38 inches.

Pratique, en fait, c’est à ce moment que l’on se rencontre que cela manquait.

Du côté de Callaway, pas de nouveauté particulière, par contre de l’aveu de notre interlocuteur, Médéric Cocaire, l’année est très bonne pour Callaway, n’omettant pas de nous rappeler l’absence étonnante du rival, TaylorMade.

A l’autre bout du village, Titleist a quant à elle trusté tout un très grand putting green pour initier les amateurs au « ball fitting ».

ball-fitting.jpg

Nos interlocuteurs Romain Soulas et Jean-Claude Laurenceau nous présentant le mérite de la démarche dans le fait de choisir sa balle en partant du green pour remonter au drive, soit le sens inverse de la pratique, mais assurément le bon sens, pour choisir la balle de golf la plus adaptée sur la majorité du jeu !

Concernant les autres stands, mis à part les spectaculaires espaces réservés Rolex, Emirates, ,BMW ou Lacoste, la majorité sont dédiés au tourisme golfique, avec notamment les offices du tourisme du Maroc, d’Abu Dhabi, d’Ecosse, et quelques groupements de golfs régionaux comme ceux du Languedoc-Roussillon, des Pays de Loire et de Normandie.

Le stand de la PGA enchaîne les cours de golf

Sur le practice, les membres de la PGA enchaînent des courtes sessions de coaching individualisé au bénéfice des fans de golf, le tout dans une ambiance bon enfant.

Tout juste à côté, la société GolfStream présente ce qui restera sans doute comme l’innovation la plus frappante du côté hors matériel avec un tout nouveau chariot de golf connecté à vos pieds…

Non, ce n’est pas une faute de frappe, mais bel et bien, un tout nouvel outil d’aide à l’entrainement co-conçu par Golfstream et Medicapteur.

Nouvelle technologie : voiturette Golfstream

L’idée, vous proposer une voiturette de golf qui sert d’aide au coaching avec à l’arrière, un écran géant vous permettant de visualiser votre swing de plein pied, tandis que de petits capteurs fixés sur les chaussures permettent d’analyser la qualité de vos appuis, et du transfert de poids.

Un concept réellement pertinent dans l’aide au coaching, et en plus, 100% français !

Ce produit sera proposé aux golf à un prix à peine plus cher que la location journalière d’une voiturette simple, et complètement amortissable sur quelques parties.

Espérons que nous pourrons rapidement tester à notre tour ce nouveau système sur les parcours.

Dernier produit vu à l’open, le radar de mesure Ernest Sport ES14, un produit qui à moins de 500 dollars peut permettre de connaitre les principales mesures fournies par un trackman à plusieurs milliers de dollars.

Fonctionnant sur le principe d’un radar doppler, les études ont démontré que le niveau de précision est très proche de celui des grands radars, servant habituellement aux fitters.

Facilement portable, les amateurs pourraient avoir plus facilement accès à ce type d’outils, délivrant vitesse de swing, vitesse de balle, smash factor, angle de lancement et taux de spin.

Dans la suite de notre deuxième journée sur l’Open, nous avons passé beaucoup de temps sur le parcours en quête de précieux clichés, et d’histoires à vous raconter comme celle de Marcel Siem, furieux après sa balle perdue au trois, Olazabal qui s’énerve sur un coup de bois au départ du quinze, Fitzpatrick qui coure sur le fairway pour trouver un coin pipi à l’abri des spectateurs, Colsaerts qui fend la foule, lunette de soleil vissé sur le nez (finalement un des seuls à opter pour les lunettes), et bien sûr les parties des français, Dubuisson, Levy, Wattel,  Jacquelin, Havret et Levet.

Colsaerts à la sortie du 17 concentré pour passer le cut

Au passage, on a croisé toute la direction de la fédération française de golf en costume cravate pour faire découvrir l’Open au nouveau secrétaire des sports d’un gouvernement socialiste qui content d’être là, déclare « Le golf, c’est vraiment bien ! Tout le monde devrait y jouer. »

Nous pourrions indiquer à ce cher Monsieur de relire notre dernière enquête sur le coût du golf pour un pratiquant débutant, régulier ou passionné.

Toujours dans les travées du village, on croise Patrick Kron, pdg d’Alstom, au cœur de l’actualité économique depuis plusieurs mois, et curieusement détendu ou plus sûrement soulagé du dénouement favorable de la prise de participation de General Electric, son choix de départ.

Aux petits soins pour ses clients, et ses vips au restaurant, Patrick Kron ne boude pas son succès.

En salle de presse, on croise Cyril Bougaux, journaliste de Canal facile d’accès et souriant qui prépare ses interviews d’après partie.

Tout le monde est très studieux.

Salle de presse de l'Open

Les photographes chargent leurs prises de vues, et commencent la sélection des meilleurs clichés, pendant que les journalistes de l’European Tour vont et viennent entre salle de presse pour la rédaction, et recueil d’anecdotes et histoires sur le terrain.

Les habitués de l’exercice se saluent, mais globalement, tout le monde travaille assidument avec en fond sonore, les images du tournoi en train de se dérouler sous nos yeux.

Dans le même temps, les pros qui ne sont pas sur le terrain s’entraînent au centre national qui a été privatisé pour l’occasion. On y croise Harrington, Kaymer, Bourdy, mais dès que Dubuisson arrive, tout le monde n’a plus d’yeux que pour lui.

Enfin, la journée se termine, les spectateurs repartent par les navettes, les pros discutent avec leurs amis dans les salons réservés pendant que d’autres font encore quelques putts sur le putting-green au beau milieu du village, et sur le parcours, les greenkeepers s’affairent pour préparer la journée suivante.

Fin de journée à l'Open, les greenkeepers travaillent pour le lendemain

A ce propos, pour l’avoir vu de très près, le fairway semble incroyablement souple presque moelleux, on rêverait de pouvoir jouer dessus, ce qui traduit la qualité du travail des équipes terrains du National.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2156
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.