Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Voyages golf

En Écosse, jouer au golf dans les Highlands, en faisant la route North Coast 500

Highlands, North Coast 500 - Crédit photo : Fotolia

Si l’Écosse est le pays qui a donné le jeu de golf au monde, il y a en plus un air de mystère et de romantisme dans les Highlands écossais. On imagine de hautes montagnes entourées de brume, avec leurs sommets dissimulés derrière des nuages. Et si c’est bien vrai, il n’y a pas que ça, mais beaucoup plus. Le littoral qui entoure ces montagnes est entrelacé de belles plages, de baies, de falaises, de châteaux, et de dunes…

Découvrez nos formules d'abonnements

L'Écosse a promu en 2015 une route côtière longue de 800 kilomètres appelée « North Coast 500 », pour ses 500 miles. Elle entoure le nord des Highlands, s'étendant de la capitale de la région, Inverness, jusqu'à John O 'Groats, le point le plus septentrional du continent britannique.

De là, elle se dirige vers l'ouest sur 145 kilomètres, vers la belle et isolée Durness, avant de longer le sud à travers un paysage spectaculaire, jusqu'au village éloigné d'Applecross.

Cette route offre certains des paysages les plus magnifiques d'Europe, montagnes et lacs sauvages, rivières à saumon écumantes, côtes escarpées avec de puissantes falaises et baies de sable isolées, grandes fermes, villages de pêcheurs, villes animées, et bien entendu des parcours de golf exceptionnels.

C'est l'Écosse dans son état le plus sauvage, à jamais battue par l'océan Atlantique et les éléments. Le célèbre parcours de Royal Dornoch est sur cette route, mais on y rencontre également 27 autres parcours de golf.

Pour une odyssée golfique, les parcours de Fortrose & Rosemarkie, Royal Dornoch, Tain, Castle Stuart et Brora seront plus que satisfaisants pour les golfeurs en quête de retour aux véritables et vénérables sources du golf.

La North Coast 500 a déjà été désignée comme l'une des meilleures routes de golf au monde. Et elle mérite vraiment d'être vue, explorée et appréciée encore davantage.

Royal Dornoch Golf Club 

Le parcours de Royal Dornoch Golf Club est envoûtant, et il semble fasciner les golfeurs amateurs et professionnels partout dans le monde, beaucoup font le pèlerinage au moins une fois dans leur vie.

Ce golf se mérite, il faudra en effet faire un effort pour se rendre à Dornoch, car depuis Glasgow, le trajet en voiture prendra environ quatre heures.

Credit photo : Royal Dornoch Golf Club

On trouve des documents écrits montrant que le golf a été joué à Dornoch en 1616, bien avant que son premier club de golf de neuf trous ait été fondé en 1877.

Cela fait de Dornoch le troisième plus ancien parcours de golf du monde, derrière St Andrews et Muirfield.

En 1886, Old Tom Morris a remodelé les neuf trous d'origine, et il est revenu trois ans plus tard pour étendre le parcours à 18 trous. John H Taylor a ensuite apporté des modifications au tracé d'Old Tom avec l'aide du secrétaire du club, John Sutherland.

Après la Seconde Guerre mondiale, George Duncan ajouta six nouveaux trous, du 6 au 11, lorsque les anciens trous du 13 au 18 furent incorporés dans le nouveau parcours de Struie.

Son cadre intemporel fait de Royal Dornoch un endroit exceptionnel pour jouer au golf.

L’endroit est sauvage, isolé, et en même temps, absolument magnifique. On y trouve la flambée de couleurs au début de l'été quand l'ajonc est en fleur, la plage de sable blanc qui divise les links du Dornoch Firth, et tout cela est envoûtant pour un amoureux du golf.

Credit photo : Royal Dornoch Golf Club

Le parcours par lui-même est relativement classique, cependant la plupart des greens sont construits sur des plateaux surélevés naturels, ce qui rend les approches particulièrement difficiles.

Avec le temps, ce sont les greens en forme de dôme qui sont devenus l’image la plus connue de Dornoch.

Il y a de nombreux trous exceptionnels à Dornoch. Le 4 est au centre d'un tronçon de trois magnifiques Par-4. La ligne de référence sur le tee de départ est la statue du duc de Sutherland.

« Whinny Brae », le 6, est un Par-3 qui délimite le passage des trous bas vers ceux plus élevés. Il nécessite un coup de départ précis à travers une bande d'ajoncs qui s'enroule autour du plateau du green.

Credit photo : Royal Dornoch Golf Club

Le 14, appelé « Foxy », est un long par 4, mesurant près de 407 mètres, et c'est l'un des trous les plus simples et les plus naturels du golf, avec un green classique dessiné par Donald Ross.

La ville de Dornoch est imprégnée d'histoire. On dit que la pierre de la sorcière se trouve dans un jardin local, commémorant la dernière sorcière écossaise.

La pierre indique 1722, mais Janet Horne, la sorcière présumée, a été jugée et condamnée à mort en 1727, cela reste un des mystères des Highlands…

Castle Stuart Golf Links

Un nom vraiment synonyme de golf est Castle Stuart, la maison de l'Open écossais 2013. Avec une vue imprenable sur le Moray Firth, ce parcours de championnat montre vraiment pourquoi le golf dans les Highlands est si spécial.

Long de plus de 6410 mètres depuis les tees arrière, et conçu par Mark Parsinen et Gil Hanse, Castle Stuart a ouvert ses portes en juillet 2009 et est devenu l'un des meilleurs parcours de links en Ecosse.

Credit photo : Castle Stuart Golf Links

Situé à moins de 10 kilomètres à l'est d'Inverness et à une heure au sud de Royal Dornoch, ce parcours de championnat donne sur le Moray Firth et les sites d'intérêt bien connus de Kessock Bridge, Chanonry Lighthouse et Black Isle.

Un seul objectif avait été fixe au concepteur américain Mark Parsinen une fois qu'il avait supervisé l'ouverture triomphale de Kingsbarns, sur les côtes écossaises : trouver un endroit approprié pour développer un autre parcours de classe mondiale, et qui pourrait même surpasser son illustre prédécesseur.

Parsinen estimait avoir découvert un site si spécial sur les rives sud du Moray Firth, entre Inverness et Nairn à Castle Stuart, qu’il aura en ouvrant en 2009, un impact aussi important sur la scène du golf que Kingsbarns en 2000.

Credit photo : Castle Stuart Golf Links

Les trois trous d'ouverture de l’aller s'éloignent du clubhouse le long d'une plage à côté du Moray Firth, offrant des vues spectaculaires sur l'eau jusqu'à l'île Noire.

Comme dans presque tous les designs modernes de parcours de golf, un tracé intelligent garantit que la plupart des trous sont joués de manière isolée, le trou suivant ne se révélant qu'après avoir terminé le précédent.

Les trous 4 à 9 et 13 à 18 sont joués davantage à l'intérieur des terres, chaque boucle se terminant de chaque côté du club house qui se trouve sur le bord des falaises.

Credit photo : Castle Stuart Golf Links

Le trou le plus impressionnant de l’aller est le 6, un Par-5 long de 505 mètres. Il se joue vers un green long et étroit qui est protégé par une paire de bunkers.

Castle Stuart propose une concurrence sérieuse à Royal Dornoch pour attirer les golfeurs en visite, mais cela ne peut être qu'une bonne chose pour les Highlands, qui semblent déterminées à élever la barre aussi élevée que possible dans l’excellence du golf.

Fortrose & Rosemarkie

L'île Noire, au nord d'Inverness, dans les Highlands écossais, est connue pour ses sols fertiles et ses pommes de terre, mais sur ses rives sud, il y a cette étroite bande de links qui s'avance dans le Moray Firth, sur la mince péninsule de Chanonry.

La Fortrose Golfing Society, jouait sur la péninsule de Chanonry en 1793, et est ainsi la quinzième plus ancienne société de golf enregistrée dans le monde.

Credit photo : Fortrose & Rosemarkie

La Société est tombée en désuétude au tournant du 18 ème au 19 ème siècle, à la suite des guerres européennes, de la tourmente économique, et des changements démographiques.

Il y avait alors un écart important avec ce qu’est devenu l'actuel club de golf Fortrose & Rosemarkie fondé en 1888.

Initialement composé de seulement 6 trous, le parcours a été étendu à 18 trous en 1924, puis remanié par l'architecte de golf le plus prolifique d'Ecosse, James Braid, au milieu des années 1930.

Ce parcours de links magnifique bénéficie d'une vue imprenable sur le Moray Firth, c’est un parcours de links courts, mais magique, dans les Highlands.

À première vue, il semble impossible que 18 trous aient pu être installés sur ce petit terrain, mais ils l'ont fait et c'est un vrai régal.

Il à beau manquer de longueur, ce n'est pas un parcours facile. Le manque de longueur est plus que compensé par ses petits greens trompeurs et ses bunkers stratégiquement placés.

Credit photo : Fortrose & Rosemarkie

Avec une présence importante de genêts et quelques bunkers profonds, vous serez heureux quand vous vous retrouverez enfin sur les excellents petits greens.

Sous un vent constant soufflant à travers les fairways qui montent et descendent le long de la péninsule, le parcours de seulement 5564 mètres nécessite des coups de golf bas pour essayer de rester sous le vent.

Les quatre premiers trous bordent le littoral à l’est, et sont recouverts d'ajoncs et d'une berge à l'ouest, de sorte qu'un coup de fer tendu est souvent plus gratifiant qu'un drive montant trop haut.

La péninsule de Chanonry est un refuge pour la flore et la faune, avec des alouettes venant s’y reproduire. Elle abrite également une famille de grands dauphins que l’on voit jouer au large.

Credit photo : Fortrose & Rosemarkie

Fortrose & Rosemarkie peut remercier ses dignitaires locaux pour avoir contribué à faire évoluer le parcours pendant plus de 125 ans, grâce en partie aux faibles coûts d'entretien et de ses pratiques écologiques durables.

Ce parcours est à seulement 19 kilomètres d'Inverness, et vaut bien l'effort d'une visite pour goûter à un accueil authentique, et à cette sensation exceptionnelle de jouer au golf sur un parcours rapide et venteux avec des vues spectaculaires, et où les vagues qui déferlent sur le rivage sont le seul son que l'on entend le plus souvent.

Tain Golf Club 

Tain Golf Club à Ross-Shire, est un parcours classique des links écossais dans les Highland. Conçu par Old Tom Morris, le parcours est situé à 15 km au sud de Dornoch et à 55 kilomètres au nord d'Inverness.

Avec ses vues panoramiques sur le Dornoch Firth, le cadre des Highlands de Tain est spectaculaire et bien abrité avec l'estuaire d'un côté et les montagnes de Pâques Ross de l'autre.

Crédit photo : Tain Golf Club

Tain Golf Club a été fondée en 1890, et Old Tom Morris a été chargé de concevoir le parcours. Après une étude détaillée du terrain, Old Tom a trouvé seulement 15 zones appropriées, et le parcours a ouvert ainsi avec seulement 15 trous.

Quelques années plus tard, John Sutherland a révisé le tracé, mais la marque d'Old Tom est toujours gravée de façon indélébile, et onze des trous créés par Old Tom Morris sont toujours utilisés de nos jours.

Aujourd'hui Tain est un parcours complet de 18 trous, Par-70 avec un Slope de 130. Il mesure 5856 mètres depuis les départs les plus reculés, et dans l’ensemble la précision plutôt que la longueur est essentielle.

Avec la mer d'un côté et la toile de fond des montagnes derrière, chaque jour apporte un aspect différent à ce parcours exigeant et beau, et la disposition des trous garantit un parcours intéressant pour les débutants comme pour les experts.

La nature de Tain est une combinaison de links et de landes, et il y a un certain nombre de passages à travers les bruyères, sur des fairways qui sont bordés d'ajoncs denses, offrant un spectacle époustouflant en pleine floraison.

Crédit photo : Tain Golf Club

L'Aldie Burn serpente à travers le deuxième par 4, qui s'appelle « River », et mesure 358 mètres depuis les départs arrière.

Le 11 nécessite une approche confiante mais aveugle, jouée au-dessus de deux dunes installées là en sentinelles, afin de trouver le green au-delà.

Deux grands par trois, les 16 et 17, nous rapprochent ensuite du club house, et ils sont tous les deux des trous qui nécessitent une bonne réflexion stratégique. Le 17 est probablement le meilleur de tous les Par-3 dessiné par Tom Morris.

Tain semble toujours rester dans l'ombre de son illustre voisin, Royal Dornoch qui se trouve sur la rive opposée de la Dornoch Firth. Pourtant, il y a vraiment du plaisir à jouer sur ce parcours difficile.

Il n'est donc pas surprenant que le club ait accueilli fièrement le Scottish Ladies Amateur Championship en 2012.

Crédit photo : Tain Golf Club

Tain est trop souvent négligé par les golfeurs qui se dirigent directement vers Royal Dornoch, mais en vérité, il présente un grand test de vrais links de golf.

Une grande variété de trous offre un parcours formidable, avec un rough considérablement assoupli au cours des deux dernières années pour en faire un défi plus juste pour les visiteurs.

En dehors du parcours de golf, Tain est célèbre pour le whisky malt Glenmorangie où les visiteurs sont les bienvenus pour visiter la distillerie.

Brora Golf Club

Ce parcours de golf, conçu par James Braid en 1923, a été appelé « les links les plus naturels du monde » par l'Australien Peter Thomson. Ce sont des links purs et francs, un test fantastique dans le vent, pour un par 70 long de 5587 mètres.

On retrouve le style particulier de James Braid, avec des Par-3 tous dans de différentes directions pour favoriser la variété des conditions de vent, et un usage minimal des bunkers pour que la beauté naturelle du terrain soit maximisée.

Credit photo : Brora Golf Club

Brora Golf Club est situé à environ 32 kilomètres au nord de Dornoch. C'est l'un des trajets routiers les plus agréables que l'on puisse imaginer, en suivant la côte est de Sutherland et en contournant le bord ouest de la Loch Fleet, avant de traverser le village de Golspie.

L'Ecosse a des douzaines de parcours de links classiques célèbres, Brora est probablement le moins connu, et pourtant ce parcours le plus au nord mérite vraiment d'être découvert.

Lorsque le club de golf Brora a été fondé en 1891, les membres ont joué sur un parcours de neuf trous, et plus tard John Sutherland l’a étendu à 18 trous.

C’est un tracé assez traditionnel avec les neuf trous de l’aller qui entourent la côte de la mer du Nord. Et ici, il n'y a pas de dunes pour obscurcir le magnifique paysage marin, mais l'inconvénient est que lorsque le vent souffle, vous devrez tenir votre casquette...

Credit photo : Brora Golf Club

Avec sa relative petite longueur, Brora n'est certainement pas un parcours de championnat, mais jouer son handicap sera une vraie réussite, non seulement parce que les greens sont difficiles à atteindre, mais également difficiles à lire, et il est encore plus difficile de se concentrer sur votre golf dans cet environnement à couper le souffle.

Lorsque vous arriverez au 2 ème tee, vous comprendrez bien cela. Le tee est situé sur un petit promontoire directement à côté de la plage, et à partir de cet endroit vous est présentée la vue la plus saisissante de toute la longueur de la côte.

Il y a ici tellement de beaux trous, mais le 9, un Par-3 long de 148 mètres, appelé Sea Hole, est certainement celui qui laisse le plus de souvenirs, avec la mer du Nord qui est un obstacle d'eau latéral plutôt imposant.

Brora est situé dans un endroit isolé et se déroule à travers une topographie vallonnée, avec rien d'autre pour vous distraire, en dehors des collines, des plages de sable blanc, et de la mer qui entourent le parcours.

Credit photo : Brora Golf Club

Brora est une bête rare, et tout voyage de golf dans les Highlands sans jouer Brora pendant son itinéraire serait une erreur, tant Brora Golf Club est l'exemple parfait de la façon dont le golf peut être simple et brillant.

La NC500

La North Coast 500 est présentée comme la réponse de l'Ecosse à la Route 66 américaine.

La NC500 commence dans la ville d'Inverness au nord, se faufile le long de la côte ouest jusqu'à Applecross, puis vers le nord en direction des villes de Torridon et Ullapool.

De là, vous vous aventurerez sur les points côtiers les plus septentrionaux de l'Écosse, en passant par Caithness et John O'Groats, avant de repartir vers le sud à travers Dingwall et enfin de retourner à Inverness.

La route North Coast 500 offre aux visiteurs l'occasion de voir des paysages accidentés, de s'ébattre sur les plages de sable, observer la faune, visiter des musées et des sites patrimoniaux, séjourner dans des châteaux, déguster du whisky, goûter les produits locaux, connaître les gens, et jouer au golf dans sa nature d’origine.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 435
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.