Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Dustin Johnson remporte le Hyundai Tournament of Champions 2013

Dustin-johnson-3.png

Après quatre jours de report pour cause de vent soufflant en rafale, et sur un tournoi raccourci à 54 trous, c’est finalement l’américain Dustin Johnson qui a réussi à tirer son épingle du jeu pour remporter le 1er tournoi de la saison du PGA Tour 2013.

Connu pour son jeu offensif, et ses prises de risques parfois insensées, le bombardier américain a prouvé qu’il pouvait manqué un coup, signer un double-bogey, puis se reprendre à l’aide d’un drive monumental pour signer un eagle juste derrière !

Pas étonnant que dans des conditions de jeu souvent à la limite (le vent a soufflé régulièrement a plus de 64 km/h causant le retard du tournoi), ce soit ce golfeur, qui ai trouvé les clés pour maîtriser le difficile parcours de Kapalua (Hawai), qui pour le coup n’avait rien d’un golf club paradisiaque.

Joué sur 3 tours, le Hyundai « tournoi des champions » a finalement récompensé l’attaque, et DJ termine avec 4 coups d’avances sur le futur retraité du golf, Steve Stricker, qui a alimenté les gazettes d’avant tournoi avec son annonce concernant sa volonté de réduire sa participation sur le PGA Tour.

L’ex-numéro 5 mondial a déclaré ressentir de la lassitude à partir loin de chez lui chaque semaine, pour motiver cette curieuse décision pour un golfeur de plus de 40 ans, mais qui deux ans auparavant était considéré comme un potentiel numéro un mondial.

En réalité, il faut plutôt chercher dans le terrible échec de l’équipe US de Ryder Cup enregistré en septembre dernier Medinah, pour trouver des raisons crédibles de démotivation, pour celui qui finit à la 2ème place de ce tournoi d’ouverture.

Laminé, démotivé, désespéré, tels sont les qualificatifs que l’on pouvait lire au sujet de Steve Stricker, au soir de la défaite inattendue des boys contre l’Europe.

Et pour cause, avec Tiger Woods, il a été le golfeur le moins prolifique de son équipe, et ses contre-performances ont largement pesé dans la défaite américaine.

On ne se remet pas si facilement d’un tel échec, et c’est donc avec intelligence et humilité que Stricker s’est enlevé de la pression cette semaine, en annonçant vouloir réduire son engagement sur le tour.

Il faudra voir si cette position se confirme dans les prochains mois, mais quelques bonnes prestations comme celle qu’il vient de produire à Kapalua (termine second en -12 devant Snedeker et Bradley), pourrait bien le faire changer d’avis.

Même si, il est plus jeune, Dustin Johnson semble s’être fait une raison des bons et des moins bons moments dans une carrière de golfeur.

Lui, qui a si souvent perdu de belles occasions de remporter de gros tournois, à cause de son jeu de golf jugé irréfléchi ou trop offensif, comme lors d’un US Open à Pebble Beach, où il a perdu une avance de 3 coups dans le dernier tour, ou à Whisling Straits, où il a oublié qu’il se trouvait dans un bunker, et écopé bêtement d’une pénalité, sait pertinemment qu’en matière de golf, le pire peut arriver mais n’empêche pas toujours le meilleur.

Avec cette première victoire de la saison, il se trouve dans le camp des rares golfeurs à avoir gagné au moins un tournoi du PGA Tour chaque saison depuis 6 ans !

Seul Tiger Woods et Phil Mickelson ont fait mieux avec respectivement 14 et 9 victoires.

DJ incarne le futur du golf américain ! C’est un golfeur complet, qui est capable après avoir manqué un coup, d’enchainer par deux gestes prodigieux, pour se remettre parfaitement en selle.

On pourrait donc dire qu’il ne lui reste plus qu’à progresser dans le domaine de la concentration pour justement aller chercher plus régulièrement le maître actuel en la matière : Rory McIlroy.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1997
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.