Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Dustin Johnson is « back » et en bonne forme avant le Player's

Dustin Johnson is « back » et en bonne forme avant le Player's - crédit photo : Mark Newcombe

Le numéro un mondial de golf, l’américain Dustin Johnson, 32 ans, a renoué avec la compétition ce week-end à l’occasion du Wells Fargo Championship disputé à Wilmington en Caroline du Nord, dans le cadre du PGA Tour 2017. Blessé au dos quelques heures avant de démarrer le premier tour du Masters à Augusta, en faisant une chute dans un escalier, celui qui était le grand favori a repris la compétition avec quasiment le même niveau de forme. Impressionnant !

Découvrez nos formules d'abonnements

Dustin Johnson revient en forme avant le Player's Championship

Deuxième du tournoi à moins neuf sous le par, il aura fallu un finish incroyable de Brian Harman, auteur de deux birdies sur les deux derniers trous du tournoi, pour priver Dustin Johnson d’une quatrième victoire en quatre départs.

Assis au club-house, il n’a pu que constater l’exploit alors que le vendredi, il avait passé de justesse le cut après un deuxième tour très délicat.  Comme quoi, Johnson est finalement assez « humain ».

Sans repère, ni compétition pendant quatre semaines, l’américain, néo numéro un mondial depuis février 2017 a admis avoir eu besoin d’un petit temps d’adaptation, mais rien d’exceptionnel.

« J’ai eu beaucoup de temps sans jouer au golf. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre cette semaine du fait que je n’avais pas encore été au practice avant ce tournoi. La plupart de mon entraînement a finalement été réalisé sur ce tournoi. »

Pour une reprise, Dustin s’en est plutôt bien sorti. Son premier tour joué en 70 laissait supposer qu’il n’avait pas de séquelles liées à sa chute, et que son jeu était encore en place, même si on pouvait sentir un peu moins d’allant et de confiance que sur les derniers tournois disputés et dominés.

Le second tour fut en fait le seulement réel moment de doute pour la semaine du numéro un mondial.

Jouant 75, il aurait pu rater son premier cut depuis le Farmers Insurance Open disputé en Californie.

Mis à part ce seul raté, en 2017, Dustin Johnson a disputé huit tournois pour sept top-10, trois victoires, et trois podiums !

Un début de saison stratosphérique qui l’a rapidement propulsé au rang de numéro un mondial. Personne n’étant capable de suivre un tel rythme, sauf peut-être l’espagnol Jon Rahm, sans doute le prochain phénomène du golf mondial.

Après avoir seulement douté une journée, Dustin Johnson a remis en marche la machine !

Durant le moving day et pendant la dernière journée, il a aligné deux cartes de 67 pour refaire son retard, et finalement échoué d’un coup pour égaler Brian Harman.

Sans un dernier birdie chanceux, DJ serait parti en play-off, et à en juger par son nouveau charisme dans un tel duel, il aurait eu une bonne chance de l’emporter.

DJ n’est pas seulement le numéro un mondial. C’est aussi le nouveau boss du PGA Tour. Sa façon de jouer mais surtout son attitude sur le parcours, très calme, très déterminé, impressionne.

Juste avant son accident idiot Augusta, il était considéré comme l’homme à battre.

Pour Jordan Spieth, cela ne faisait pas de doute « Je pense que Dustin est l’homme à battre, qui que vous soyez. Je pense que si je joue à mon meilleur niveau, je peux battre n’importe qui. Cependant, il est celui dont tout le monde peut dire qu’il joue le meilleur golf du monde en ce moment. »

Désormais de retour, et à quelques jours du Player’s Championship disputé sur le célèbre TPC de Sawgrass, et de la façon dont il a joué ses deux derniers tours à Wilmington, Johnson peut à nouveau être considéré comme le favori.

Il a tout simplement trouvé la clé de son jeu, et le secret du swing pour se dominer, dominer le parcours, et dominer ses meilleurs rivaux comme McIlroy, Spieth Stenson ou encore Jon Rahm.

L’espagnol étant celui qui sur les dernières semaines a été le plus régulièrement au contact de l’américain sans toutefois arrivé à le battre dans une dernière partie, un dimanche.

Rahm a remporté le seul tournoi où DJ n’a pas passé le cut !

En plus de dominer au drive, ce que j’ai pu constater au Genesis Open, en voyant de près ses drives portés 20 ou 30 mètres plus loin que ceux de Cameron Tringale ou Pat Perez, DJ est aussi numéro un pour le nombre de greens pris en régulation sur le PGA Tour (75,21%).

Malgré la victoire spectaculaire de Sergio Garcia au Masters, il faut admettre que l’histoire de cette saison du PGA Tour 2017 est principalement marquée par la saison éblouissante de Dustin Johnson, et l’avènement de son jeune rival.

Une histoire qui profite parfaitement à son équipementier, TaylorMade qui justement fournit les deux joueurs.

La puissance de frappe du numéro un mondial

Une grande part du succès de l’américain tient dans sa capacité à frapper très loin, et pas seulement le driver bien qu’il occupe encore cette année le sommet du classement des plus longs frappeurs avec une moyenne de 315,2 yards (statistiques PGA Tour).

En plus de dominer au drive, ce que j’ai pu constater au Genesis Open, en voyant de près ses drives portés 20 ou 30 mètres plus loin que ceux de Cameron Tringale ou Pat Perez, DJ est aussi numéro un pour le nombre de greens pris en régulation sur le PGA Tour (75,21%).

Cela représente 352 greens pris en régulation sur 468 possible.

Sans toujours parlé de son driver, un club dans son sac fait une différence : son fer 2 utility qui remplace un bois 5 !

Si avec son driver, il tourne autour de 315 yards de distance, avec un bois 3, sa moyenne est encore de 282 yards.

En ballotage, son bois 5 porté à 267 yards a été remplacé par un long fer 2 porté à 261 yards. Une toute petite différence qui lui permet d’être plus confiant sur certain départ avec un long fer.

Drivant à une vitesse de swing moyenne de 121 mph, on peut imaginer qu’il swingue son fer 2 à une vitesse encore supérieure à 100 mph !

Quand vous n’avez plus besoin que d’un pitch pour faire parcourir 145 mètres à une balle… tout est dit.

Cette semaine à Sawgrass, il aura contre lui 47 des 50 meilleurs golfeurs du monde. Un tournoi sur lequel, il n’a jamais performé par le passé. Son meilleur résultat est une vingt-huitième place en 2016.

En huit participations, il n’a jamais réussi à accrocher une place dans le top-25. Dans la forme de sa vie, et avec un dos guéri, il aura l’occasion de démontrer qu’il a franchi un nouveau palier cette année.

Face à lui, McIlroy qui a manqué ses trois premiers cuts à Sawgrass mais depuis collectionne les places d’honneurs et surtout Sergio Garcia, le vainqueur du Masters sera de retour au Player’s, un tournoi qu’il a déjà remporté en 2008. Sur ce célèbre tournoi, considéré comme le cinquième majeur, Garcia a passé le cut à quinze reprises en dix-sept participations pour six top-10.

Le match Dustin Johnson-Sergio Garcia sera la principale attraction de ce tournoi qui va marquer un tournant dans la saison à quelques semaines du second majeur de l’année, l’US Open dont Dustin Johnson est justement tenant du titre.

Crédit photo : Mark Newcombe

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1660
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.