Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Driver PING G30: Test imminent pour Bubba Watson

Driver PING G30: Test imminent pour Bubba Watson

Pendant que nous aurons les yeux rivés sur l’Alstom Open de France 2014 près de Paris, à des milliers de kilomètres, Bubba Watson devrait mettre en jeu au cours du Greenbrier Classic, et pour la première fois, une version rose de son nouveau driver PING G30.

Découvrez nos formules d'abonnements

Avec le début de la saison estivale, et la perspective du prochain British Open, grand rendez-vous sportif mais aussi commercial pour le monde du golf, les marques de matériel affûtent leurs lames, et annoncent tour à tour les nouveaux tubes de l’été.

Quelques jours après vous avoir révélé les premières images du prochain driver Titleist 915 D2/D3, c’est autour de Ping de créer la sensation autour d’un nouveau driver Custom qui de par son look ne devrait pas passer inaperçu, surtout quand on sait qu’il est manié avec talent par le plus long frappeur du PGA Tour, Bubba Watson.

Quelques années en arrière, Bubba avait fait le déplacement à Paris pour disputer l’Open de  France, mais cette fois-ci, il sera du côté du Greenbrier Classic, épreuve du PGA Tour, et de la Fedex Cup dont Bubba occupe la deuxième place du classement de la saison régulière à moins de 300 points du leader, Jimmy Walker.

Pour le vainqueur du Masters 2014, il s’agit peut-être d’une bonne occasion pour prendre la première place, et du même coup, faire une belle publicité à Ping.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que pour l’occasion, Ping a agi de manière très rapide.

Seulement quelques heures après avoir couché le nom du driver PING G30 sur la liste des produits à mettre en conformité avec les règles de l’USGA, passage obligé pour tout produit devant être commercialisé aux USA, Ping le lance dans la foulée sur le tournoi hebdomadaire du PGA Tour.

Un excellent moyen de couper court à toutes les rumeurs qui bruissaient concernant ce driver depuis deux mois.

Rumeurs alimentés par le fait que Ping a descendu le prix du G25 depuis quelques semaines aux USA, phénomène qui est souvent le signe d’une sortie imminente d’un nouveau produit.

De source sûre, Ping aurait prévu d’amener entre 10 et 15 drivers sur le practice du Old White TPC, soit un club pour chaque membre du staff Ping.

L’idée est de leur permettre de tester le club qui est en fait prêt à être mis sur le marché, et pourquoi pas le mettre en jeu dès ce week-end.

Bubba Watson, le plus long frappeur du tour

Rappelons au passage que les professionnels sont souvent hésitants à changer de clubs, et plus que les amateurs, ils leur faut du temps pour renoncer à un club, et en adopter un nouveau.

Parmi les membres du staff Ping, un golfeur ne peut pas passer inaperçu, et c’est Bubba Watson qui pour l’occasion en a déjà reçu un avec une couronne de couleur rose, sa couleur fétiche.

Le leader de la catégorie de la plus longue distance moyenne avec un driver, soit 286 mètres de moyenne n’a pas encore précisé s’il le mettrait vraiment en jeu pendant le tournoi, mais on se doute que le suspense est savamment orchestré.

Peu d’informations ont filtré concernant ce nouveau club, si ce n’est que Ping a préparé une nouvelle innovation concernant justement la couronne, et sur la partie supérieure du club.

Si on se fie aux informations transmises à l’USGA, six lignes ont été dessinées sur la couronne, à la manière d’ailettes d’avions, et appelées « Turbulators » par la marque.

Nous savons très peu de choses, si ce n’est que ces ailettes sont séparées de seulement quelques centimètres sur toute la longueur du club, de la pointe au talon.

Quel bénéfice pour ce nouveau concept ?

C’est encore assez flou.

Pourtant, on peut se risquer à une hypothèse. Il s’agirait d’augmenter la vitesse de swing avant l’impact, un élément déterminant quand il s’agit de produire une grande distance.

Depuis des années, les marques améliorent leurs drivers en travaillant sur l’élargissement de la face, l’allongement du profil de la tête, et sur la position du centre de gravité.

Ces nouveaux turbulators semblent bien marquer un nouveau pas en avant dans la recherche de performance, à un moment où les drivers n’ont jamais été aussi performants.

Pendant des années, nous-même avons contesté aux marques, ce discours de progrès annoncé mais pas toujours vérifié, or depuis plusieurs mois, nous sentons réellement le bénéfice du travail réalisé en amont par les équipes de recherche et développement qui bénéficient pleinement du travail fait en amont sur ordinateur à l’aide de nouveaux logiciels de calculs super puissants.

Les gains ne sont pas forcément spectaculaires d’un club à un autre, mais quand vous commencez à cumuler cinq ou dix ans de gains, cela commence à faire une sacré différence entre un driver 2014, et un driver 2009 ou 2004.

A l’exception de cette nouvelle couronne, le G30 ressemble beaucoup à son prédécesseur avec un profile plus profond.

Sous la semelle, les premières photos du club laissent apparaître trois lignes du talon à la pointe qui semblent plus larges que sur le G25.

Sous la semelle, les premières photos du club laissent apparaître trois lignes du talon à la pointe qui semblent plus larges que sur le G25.

Comme pour ce modèle, le G30 présente un système d’ajustement des trajectoires sur le hosel.

Sur le G25, les golfeurs pouvaient ajouter ou soustraire un demi degré de loft par rapport au loft standard.

En poursuivant notre travail d’investigation, nous avons découvert que le nouveau G30 aurait un centre de gravité encore abaissé par rapport aux modèles précédents de la gamme G, et dans le même temps, les ingénieurs auraient fait en sorte d’augmenter encore le MOI.

Plus le MOI est élevé, et moins le club contre-performe sur les coups décentrés, et plus il y a d’énergie transférée sur la balle.

Sur le document suivant, issu de prospectives de sites d’informations indépendants, le G30 serait bel et bien, le driver proposant le MOI sur un axe vertical et un axe horizontal le plus élevé des drivers PING G.

moi-ping-G30.jpg

Et toujours selon ces recherches, dans le deuxième tableau, on peut découvrir à quel point le centre de gravité aurait été abaissé.

centre-gravite-ping-G30.jpg

Ping est en passe de réussir son coup !

Et même coup double pour Ping ! Marquer les esprits avec une annonce hyper rapide qui a pris tout le monde de court, et se forger une image de marque innovante au grand dam de TaylorMade, pour une fois, pris par surprise par ces fameux « turbulators ».

Il ne reste plus qu’à vérifier la pertinence de ces innovations par un test au trackman pour confirmer ce coup réussi par la marque.

Comme quoi, on vous avait prévenu que l’année allait être encore passionnante du côté du matériel de golf.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2700
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.