Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

DP World Tour Championship: Stenson a la Race to Dubai dans le viseur

Henrik Stenson : golfeur européen de l'année 2013 ?

Après deux tours disputés, le suédois Henrik Stenson occupe la première place du tournoi final de l’European Golf Tour, le DP World Tour Championship disputé à Dubai, théâtre d’un play-off similaire à la Fedex Cup, justement déjà remporté un mois plus tôt par Stenson.

Si Tiger Woods a été élu golfeur de l’année 2013 aux Etats-Unis, que dire de la saison du géant suédois, deuxième du dernier British Open, vainqueur de la Fedex Cup, et ce samedi en tête de la Race To Dubai, équivalent européen de la Fedex Cup, play-off final de la saison professionnelle de golf pour le tour européen.

Pour cette saison, les instances dirigeantes de l’European Tour ont mis sur pied un final assez complexe à comprendre mathématiquement, visant à qualifier sur le dernier tournoi, les 60 meilleurs golfeurs de la saison.

Jusque-là, rien de difficile à comprendre !

En fait, la complexité provient des exceptions et différentes règles additionnelles qui polluent la compréhension de ces séries finales, ce qui a provoqué la colère d’Ernie Els, le sud-africain reprochant aux organisateurs l’impossibilité pour lui, et d’autres de se plier à ces nouvelles règles.

Connu pour jouer sur les deux tours, PGA et European, Ernie Els a constaté qui lui serait de plus en plus difficile de participer au tour européen, alors qu’il est un des golfeurs qui a remporté le plus de victoires internationales depuis plus d’une décennie.

Race to Dubai : un fauteuil pour trois prétendants

Pour résumé, à deux tours de la fin de cette palpitante saison de golf professionnel, trois golfeurs peuvent encore être déclarés vainqueur, et remporter un joli chèque de plusieurs millions de dollars : Henrik Stenson, leader du classement général et actuellement leader du tournoi, mais aussi Justin Rose et Graeme McDowell, qui peuvent encore tous deux lui contester la victoire.

Si Rose termine devant Stenson et au moins cinquième, il peut espérer combler son retard sur le suédois.

Idem pour Graeme McDowell qui doit terminer au moins troisième, et devant ses deux rivaux.

A ces trois golfeurs, on pourrait ajouter le surprenant Victor Dubuisson, troisième au départ du tour de samedi, qui en cas de victoire dimanche aurait encore une chance de remporter la Race To Dubai.

Objectif atteint pour les organisateurs qui ne voulaient absolument pas revivre le scénario de l’an passé, où McIlroy avait été sacré champion avant la dernière épreuve de la saison.

Après deux tours, Stenson en pôle-position

Malgré un dernier bogey malheureux sur le dernier tour du Jumeirah Golf Estates, Henrik Stenson a pris les commandes du DP World Tour Championship au meilleur moment avec seulement un coup d’avance sur l’espagnol Alejandro Canizares, quatre sur Victor Dubuisson dans la forme de sa vie après son éclatante victoire la semaine passée en Turquie, et surtout cinq coups d’avances sur son principal adversaire, Justin Rose.

Au cours de son deuxième tour, on a retrouvé le suédois des grands jours.

Avec une carte de 64, soit moins huit sous le par, Stenson n’a jamais joué plus de trois trous sans rentrer un birdie !

Après quelques semaines de moins bien, Stenson revient à son meilleur niveau au bon moment. Sans doute la marque d’un grand champion alors que de l’avis général, ce parcours est taillé pour lui !

Avec plus de 7000 mètres à parcourir, avantage aux longs frappeurs comme Stenson ou même McIlroy qui fait bonne figure en huitième position en tête du leaderboard.

De ce point de vue, Justin Rose semble même déjà un peu résigné…

Précision : Si Stenson s’impose dimanche, il deviendra le deuxième suédois à remporter l’ordre du mérite européen en 76 ans d’histoires, et après Robert Karlsson en 2008 !

A l’opposé, un des favoris de ce tournoi a probablement déjà rendu les armes après deux tours trop moyens.

Graeme McDowell a certes mieux joué vendredi en rendant une carte de 68, mais son premier tour en 72 s’avère insuffisant pour lui permettre de sérieusement s’opposer au suédois.

Avec déjà huit coups de retards en deux tours, G-Mac devra compter sur un faux pas de son rival, tout en n’ayant plus de marges d’erreurs.

La surprise ou la confirmation Dubuisson, leader du clan français

Vainqueur surprise du dernier Turkish Airlines Open, le français Victor Dubuisson est encore aux avant-postes ce week-end.

Troisième après deux tours joués en 70 et 66, Dubuisson, neuvième de la Race To Dubai peut encore espérer l’emporter dimanche.

Victor Dubuisson : la bonne surprise française !

Et même en cas de bons résultats, le français peut espérer encore grimper dans la hiérarchie mondiale, puisque 39ème au Official World golf Ranking avant ce tournoi, il peut très bien intégrer le top-30 mondial dans les prochains jours.

Toujours dans le clan français, à noter la spectaculaire remontée de Raphael Jacquelin, qui gagne 21 places au leaderboard, à la faveur d’une carte de 66.

Sur son compte facebook, quelques minutes après la fin de sa partie,  il fit part du commentaire suivant « Très content de mon jeu aujourd'hui. Quelle différence quand les putts rentrent ! Autre bonne nouvelle: pas de réveil à 5:30 demain matin... »

En effet, suite à cette prestation qui suivait un malheureux 77 sur le premier tour, le lyonnais occupe la 33ème place du tournoi en -1.

Après son départ calamiteux au WGC-HSBC, Jacquelin devra sans doute méditer sur ses difficultés à bien démarrer un tournoi, car derrière, il démontre qu’il est largement capable de jouer au niveau des meilleurs.

Enfin, Gregory Bourdy et Julien Quesne connaissent tous deux un début de tournoi plutôt moyen, l’un en +2, et l’autre en +3 au fond du classement.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2077
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.